Louis Chavance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Chavance

Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 71 ans)
Paris, France
Profession Scénariste, monteur, acteur, écrivain

Louis Chavance, qui a utilisé les pseudonymes Irving Ford, Jack River ou Michel Fernay, est un scénariste, monteur, acteur, ainsi qu'un écrivain français, auteur de plusieurs romans policiers, né le à Paris (France), et décédé dans la même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et formation[modifier | modifier le code]

Licencié en droit, Louis Chavance débute une carrière de journaliste qui l'oriente très vite vers le cinéma : il intègre la rédaction de la première Revue du cinéma, créée par Jean-Georges Auriol, où il développe un talent de critique. En 1932, il devient assistant réalisateur et monteur de Pierre Prévert, pour L'affaire est dans le sac. En 1934, il collabore avec Jean Vigo, participant au scénario et réalisant le montage de l'Atalante. Il est également l'assistant de Jean Grémillon et de Jacques Feyder (notamment pour Les Gens du voyage, en 1938). De 1941 à 1944, il dirige la collection Minuit des éditions Ventillard. En collaboration et sous plusieurs pseudonymes, il publie dix romans policiers.

Carrière au cinéma[modifier | modifier le code]

Louis Chavance commence sa carrière de scénariste sous l'occupation. En 1942, il collabore au scénario de La Nuit fantastique avec Maurice Henry (qui sera réalisé par Marcel L'Herbier en 1949 seulement). La même année, il signe l'adaptation du scénario de Maurice Aubergé pour Dernier atout de Jacques Becker et il collabore avec Henri-Georges Clouzot sur le scénario et les dialogues du Corbeau. En 1943, il travaille en collaboration avec Jean Cocteau pour le scénario et les dialogues du Baron fantôme de Serge de Poligny, et avec André Cayatte pour Le Dernier Sou. Il œuvre avec ce dernier sur La Merveille blanche (1945), Le Chanteur inconnu (1946) et Le Dessous des cartes (1947).

Jusqu'en 1955, Louis Chavance signe le scénario, l'adaptation ou les dialogues de nombreux films : Un revenant (1946), de Christian-Jaque, La Marie du port (1949) de Marcel Carné, Orage d'été (1949) de Jean Gehret, L'Homme qui revient de loin (1949) de Jean Castanier - scénario cosigné par Paul Guth -, Tam tam mayumbe (1955) de Gian Gaspare Napolitano et Folco Quilici, La Lumière d'en face (1955) de Georges Lacombe.

Autres activités[modifier | modifier le code]

Louis Chavance est secrétaire général de l'Association des auteurs de films et du Syndicat des scénaristes à partir du .

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme monteur[modifier | modifier le code]

comme acteur[modifier | modifier le code]

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Roman signé Irving Ford[modifier | modifier le code]

  • Le Mystérieux docteur Rankin, Ventillard, coll. « Minuit » no 1 (1941)

Romans signés Jack River[modifier | modifier le code]

  • Yé Su, Ventillard, coll. « Minuit » no 3 (1941)
  • Drôle d'impasse, (1941), réédition Éditions Atlantic, coll. « Top Secret » no 84 (1954)
  • L'Amour et la Haine, Éditions de Lutèce (1941)
  • Le Crime de la villa des roses, Agence parisienne de distribution, Stick no 15 (1942)
  • Un meurtre bizarre, Sphinx (1942)
  • Le Cadavre anonyme, Sphinx (1942)
  • On a tué ce matin, Sphinx no 36 (1942)
  • Un coup de stylet, Sphinx no 37 (1942)

Roman signé Michel Fernay[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]