Louis-Georges Desjardins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Desjardins
Louis-Georges Desjardins

Louis-Georges Desjardins (12 mai 1849-8 juin 1928) est un écrivain, journaliste, rédacteur et homme politique fédéral et provincial du Québec.

Né à Saint-Jean-Port-Joli dans le Canada-Est, M. Desjardins étudia au Collège de Lévis et à l'École militaire Royale. Il servit comme lieutenant-colonel du 17e Bataillon de Lévis de 1884 à 1898. Journaliste et éditeur en chef du journal Le Canadien de 1875 à 1880, il aura Joseph-Israël Tarte comme collègue.

Élu député du Parti conservateur du Québec dans la circonscription de Montmorency en 1881, il sera réélu en 1886. Défait par le libéral Charles Langelier en 1890, il remporta l'élection partielle de 1890 dans la circonscription fédérale de Montmorency. Réélu dans L'Islet en 1891, il démissionna en 1892 pour accepter le poste de greffier à l'Assemblée législative du Québec.

En tant qu'auteur il écrivit plusieurs livres dont:

  • Considérations sur l'annexion (1891)
  • Decisions of the House of Commons of Canada, 1867-1900 (1901)
  • Manuel de l'orateur de l'Assemblée législative (1910)
  • Angleterre, le Canada et la grande guerre (1917)
  • Un appel à la jeunesse canadienne-française (1917)
  • L'harmonie dans l'union (1919)

Voir aussi[modifier | modifier le code]