Llucmajor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Llucmajor
La place centrale
La place centrale
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau des îles Baléares Îles Baléares
Province Drapeau des îles Baléares Îles Baléares
Comarque Migjorn
District judic. (Municipio)
Maire
Mandat
Joan Jaume (Parti populaire espagnol)
2008
Code postal 07.620
Démographie
Gentilé Lluchmayorense, llummayorense
Population 36 994 hab. (2012)
Densité 113 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 29′ 00″ N 2° 53′ 00″ E / 39.483333, 2.883333 ()39° 29′ 00″ Nord 2° 53′ 00″ Est / 39.483333, 2.883333 ()  
Altitude 151 m
Superficie 32 733 ha = 327,33 km2
Bordée par Mer Méditerranée
Localisation
Localisation de Llucmajor

Géolocalisation sur la carte : Îles Baléares

Voir sur la carte administrative des Îles Baléares
City locator 14.svg
Llucmajor

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Llucmajor

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Llucmajor
Liens
Site web www.visitllucmajor.org

Llucmajor (Lluchmayor en espagnol) est une municipalité située dans la comarque de Migjorn dans l'île de Majorque aux Îles Baléares.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Llucmajor est un toponyme mozarabe dérivé du latin lucum maiorem qui signifie forêt principale.

La prononciation majorquine a assimilé le c au m qui le suit, de telle façon que la prononciation locale est llummajor[1]. Cette prononciation a été rapprochée de llum major, (lumière principale) et a été reportée sur l'héraldique de la ville qui présente une main soutenant une torche enflammée. Cette étymologie est cependant erronée et en contradiction avec la documentation historique[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

leftLe phare du Cap blanc. Au fond, l'île de Cabrera

La ville de Llucmajor occupe la plateforme qui s'étend au pied du massif de Randa et est dominé par le pic de même nom. La ville se termine dans la mer par des falaises d'une hauteur de 100 à 200 mètres entre les conques alluviales de Saint Jordi et de Campos. La côte s'étend dans le secteur du levant de la baie de Palma entre s'Arenal et le cap Blanc et continue vers l'est vers la point de capocorb et la pointe plaine sur l'étang du midi (Estanyol de migjorn). Les torrents se formes sur les bords de la plateforme tertiaire et forment des ravines avec des enrochements calcaires qui souvent affleurent la surface du sol, comme à la Cala Pí ou celle dont profite le port de Arenal[3].

Llucmajor est la municipalité de Majorque la plus étendue avec une superficie de 327 km2. Elle compte environ 30 000 habitants (dont 4 300 étrangers avec 1 600 Allemands) soit 91 habitants par km2. L'altitude la plus élevée est de 151 mètres. La ville s'étend aux abords du massif de Randa. Il y a seize villes dans la zone, y compris la ville de Llucmajor et des parties de s'Arenal, de Cala Blava et de Cala Pí.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première église dans Llucmajor a été érigée en 1259. En 1300, Jacques II de Majorque y a fait construire une « villa ». L'événement historique le plus important en liaison avec la ville est la bataille de Llucmajor, où en 1349 Pierre IV d'Aragon a défait son cousin Jacques III de Majorque. La conséquence en a été la fin de l'indépendance du royaume de Majorque. Jacques III a été tué sur le nord-est du champ de bataille de la ville. Il a été enterré une première fois dans l'église de paroisse de la ville et aujourd'hui sa tombe est située dans la cathédrale de Palma. En 1543, Charles Quint a accordé à la ville le droit de tenir un marché le mercredi et vendredi.

Au XXe siècle Llucmajor s'est développé en centre pour la cordonnerie et ainsi a réalisé un degré de prospérité.

Administration[modifier | modifier le code]

Le maire est Joan Jaume Mulet.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Calviño C, Clar J. et Grimalt M, Llucmajor, Palma de Mallorca, Hora Nova, coll. « Guia dels pobles de Mallorca »,‎ 2000
  2. (ca) Moll A.M. et F. de B., Diccionari català-valencià-balear, Palma de Majorque, Moll,‎ 1962 (lire en ligne)
  3. L'Enciclopèdia, Barcelone, Enciclopèdia Catalana,‎ 1999 (lire en ligne)