Es Mercadal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Es Mercadal
Mahón
Vue aérienne de la ville
Vue aérienne de la ville
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau des îles Baléares Îles Baléares
Province Drapeau des îles Baléares Îles Baléares
Comarque Minorque
District judic. (Municipio)
Maire
Mandat
Ramon Orfila Pons
depuis 2008
Code postal 07.740
Démographie
Gentilé Mercadelenc, mercadelenca (Catalan)
Population 4 838 hab. (2007)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 59′ 15″ N 4° 05′ 37″ E / 39.9875, 4.09361 ()39° 59′ 15″ Nord 4° 05′ 37″ Est / 39.9875, 4.09361 ()  
Altitude 71 m
Superficie 13 834 ha = 138,34 km2
Divers
Saint patron Sant Martí
Localisation
Localisation de Es Mercadal

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Es Mercadal

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Es Mercadal
Liens
Site web www.aj-esmercadal.org

Es Mercadal est une municiaplité de l'île de Minorque située à 21 km de Mahón, au centre géographique de l'île.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mercadal est un patronyme très courant aux îles Baléares qui signifie le lieu du marché. Ce nom s'implanta après la reconquête de l'archipel par les rois catholiques au XIIIe siècle. Suite à une immigration des minorquins en Algérie au XIXe siècle, ce nom pied-noir s'imposera en France (même s'il en existait).

Patronyme[modifier | modifier le code]

A Minorque, les premiers Mercadal étaient originaires de la péninsule et arrivèrent aux Baléares après le XIIIe siècle. Au XVe siècle, les plus anciens Mercadal identifiés à Minorque sont les 2 fils de Michaelis Mercadal marié à Maria Arlés. Ils vivaient tous aux villages de Alayor et Ferreries. Ce Miquel ou Michaelis Mercadal certainement paysan décéda à Ferreries en 1570 (ou 4/08/1577) et fut marié à Maria Arlés (on retrouve aussi Jeanne). Il est à l’origine d’une grande partie des nombreuses lignées de Minorque.

Les Mercadal étaient des gens humbles ou fortunés exerçant diverses professions : on retrouve des fermiers propriétaires ou pas, des laboureurs, des jardiniers, des soldats de métier, miliciens, des artisans, des médecins, des curés, etc… On retrouve aussi deux castes aristocratiques chez les Mercadal de Minorque. La première issue de Bartomeu Mercadal, chevalier mort en 1635. Cette branche vécut à Mahò et Ciutadella. Don Bertomeu Mercadal i Serra n’était pas noble de sang. Il fut anobli en 1660. Cette maison s’éteindra avec le mariage de Dona Praxedis Mercadal i Salort unie en 1800 à Diego Tremol i Puig. Les Armoiries bleue parsemé d’étoiles d’or furent octroyées par le Roi d’Espagne Don Felipe IV.L’autre famille noble est celle de Joan Mercadal i Juanico (1734/1804) originaire de Mahò. Il était docteur en médecine et sous-lieutenant principal de Mahò. Il fut anobli le 29 novembre 1793 par le roi Charles IV.

L'immigration des Mercadal se fait à la fin du XVIIIe siècle en direction de la Floride (les "menorcans") où le patronyme s'y implante. Un autre courant migratoire, celui des "mahonnais" eut lieu juste après la conquête de l'Algérie (entre 1835/1845). La plupart des Mercadal s'étaient spécialisés dans le maraîchage autour d'Alger (Sahel et plaine de la Mididja) jusqu'à la fin du XIXe siècle. Très peu retournèrent à Minorque. Leurs nombreux descendants se fondèrent ensuite dans la communauté pied-noire. En 1962, après l'indépendance, les Mercadal comme tous les pied-noirs d'Algérie s'installèrent en France Métropolitaine. Deux chausseurs de luxe ont fait rayonner ce patronyme typiquement "pied-noir mahonnais": "atelier Mercadal" et "chausseur Mercadal". Ce patronyme était néanmoins présent en France avant le rapatriement des Mercadal d'Algérie.

Expression populaire[modifier | modifier le code]

Une expression pied-noire est répertoriée dans "image et poésie d'Alger la blanche" de Hubert Zakine : "applaudir Mercadal" signifie applaudir avec énergie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Es Mercadal est située au pied du Mont Toro (358 m), point culminant de Minorque.

Économie[modifier | modifier le code]

Son activité est essentiellement agricole, mais on y trouve aussi des industries de fabrication de chaussures de luxe et des avarques, de gâteux secs, de poteries et de chapeaux de paille.