Alcúdia (Majorque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcúdia.
Alcúdia
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau des îles Baléares Îles Baléares
Province Îles Baléares
Comarque Raiguer
Maire
Mandat
Coloma Terrassa Ventayol (PP)
(2011-2015)
Démographie
Population 20 000 hab. (2008)
Densité 334 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 51′ 08″ N 3° 07′ 19″ E / 39.85222222, 3.1219444439° 51′ 08″ Nord 3° 07′ 19″ Est / 39.85222222, 3.12194444  
Altitude 15 m
Superficie 5 989 ha = 59,89 km2
Localisation
Localisation de Alcúdia

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Alcúdia

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Alcúdia
Liens
Site web Site Municipal

Alcúdia est une commune située dans la comarque de Raiguer de la communauté autonome espagnole des îles Baléares ainsi qu’un centre touristique important de l’île de Majorque.

Son nom vient de l’arabe Al-Kudia, qui signifie "la colline".

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est enclavée dans une péninsule au nord-est de l'île de Majorque, séparant les baies d'Alcúdia et Pollença. Elle possède un territoire varié, avec des zones maraîchères, des zones de culture sèche, des zones humides et de la montagne, sans oublier les 30 km de côtes, faites de plages, de falaises escarpées et de criques secrètes.

Lieux habités[modifier | modifier le code]

  • Alcúdia (5583 habitants)
  • Platja d'Alcúdia (4423 habitants)
  • Port d'Alcúdia (4185 habitants)
  • Mal Pas-Bonaire (523 habitants)
  • Marina-Manresa (487 habitants)
  • Son Fe (319 habitants)
  • Total + 17 500 habitants (2006)

Histoire[modifier | modifier le code]

Porte d'Alcúdia

Antiquité[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pollentia.

En l'an 123 av. J.-C., le Sénat de Rome organisa une expédition dirigée par Quintus Cecilius Metelus, qui plus tard sera appelé "le Baléare" (Balearicus), afin de conquérir les Îles Baléares et mettre fin aux actes de piraterie qui se déroulaient sur les côtes insulaires fréquentées par le commerce maritime romain.

La trace de l'empreinte romaine se manifeste avec les ruines de l'antique cité de Pollèntia, qui fut élevée au rang de "Ville de l'Empire" ; on y retrouve la richesse de l'urbanisme d'une ville romaine de ce rang.

Conquêtes musulmanes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de l'expansion de l'islam.

En 903, les musulmans s'installent dans l'île jusqu'à l'arrivée en 1229 de Jacques Ier le Conquérant.

Isam Al-Jawlani fut nommé premier gouverneur et réorganisa l'île. La capitale était Medina Mayurqa. Le nom d'Al-Qudya, associé au district de Bullânsa dont le nom dérive de l'ancien nom latin de Pollentia, apparaîtrait pour la première fois à cette époque.

Bénéficiant des nouvelles techniques d'irrigation avec l'usage des norias, l'agriculture se développe, maintenant les cultures introduites par les romains et s'adaptant aux nouvelles cultures comme celles du coton et du riz.

Medina Mayurqa devint un centre qui attirait les commerçants de tout le bassin méditerranéen. Elle fut un foyer culturel où les artistes, les poètes, les philosophes et les mathématiciens déployèrent leur activité.

Reconquista[modifier | modifier le code]

Avec la conquête de l'île par les troupes de Jacques Ier, dit "le Conquérant", commence une nouvelle étape pendant laquelle ont été établies les bases politico-sociales, la langue, les lois, les institutions et les coutumes qui ont marqué l'île jusqu'à notre époque.

Le 5 septembre 1229, les navires de Jacques Ier quittèrent les ports de Cambrils et Tarragone en direction de Majorque, où ils débarquèrent le 10 septembre. Le 31 décembre, les catalans entraient dans la capitale Medina Mayurqa.

Le pouvoir royal procéda alors à une répartition des terres conquises. Le Llibre del Repartiment (1232) consigne ce partage des terres entre le Roi et ses vassaux. La base de cette répartition fut l'antique division en districts établie aux temps des musulmans. L'actuel territoire municipal d'Alcúdia fit partie de la portion royale.

En 1248, avec la Bulle d'Innocent IV, apparaît pour la première fois la paroisse de Sant Jaume de Guinyent, qui sera connue plus tard sous le nom d'Alcúdia. C'est en 1282 que le nom d'Alcúdia est cité pour la première fois dans un acte notarié.

Sous le règne de Jacques II, Alcúdia obtient le titre de ville et commence le processus de construction des murailles pour protéger non seulement la ville d'Alcúdia mais aussi l'accès de l'île par le nord-est.

Au début du XVIe siècle éclata la révolte des Germanías (1521). La ville d'Alcúdia opta pour le parti du Roi qui sortit vainqueur. Le roi accorda à la ville le titre de "Cité" ainsi que d'autres privilèges.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La plage del Cuello Bajo, ou platja d'es Coll Baix, à Alcudia.

Monuments[modifier | modifier le code]

La vielle ville est entourée de murailles datant du 14e siècle. Les murailles d'Alcúdia dessinent un rectangle renforcé de 26 tours. Elles datent de l'époque de Jacques Ier. Au XVIe siècle ont été construits 3 bastions : Xara, Vila Roja et Església. Ces fortifications ont été classées en 1974 Ensemble Historico-Artistique. Il est possible de faire le tour de presque toute la vielle ville en marchant sur la muraille. On retrouve aussi les vestiges d’une ville romaine juste en dehors des murailles, en face de l’église de St-Jaume. Une aréna de taureaux datant du 19e siècle se trouve au nord de la ville.

La vieille ville possède également un marché prenant place tous les dimanches et mardis. On retrouve aussi plusieurs restaurants et bistros reconnus pour leur bonne cuisine maison. La plupart des restaurants autour de la marina sont ouverts uniquement durant la saison touristique.

Autres monuments:

  • La Portella qui était une zone résidentielle de Pollentia.
  • Théâtre romain de Pollentia, dont subsistent les gradins, l'orchestre et la scène.
  • Le Forum de Pollentia, où on peut voir les restes d'un Temple Capitolin dédié à Jupiter, Junon et Minerve, ainsi que ceux de deux temples plus petits.
  • Museo Monográfico de Pollentia, qui abrite dans un ancien hôpital du XIVe siècle les pièces archéologiques trouvées lors de fouilles.
  • Église de Sant JaumeSiècle XIV- Fondée en 1298.
Église Sant Jaume
  • Fondation Yannick et Ben Jakober, créée en 1993. Elle contient une collection de portraits de plus de 130 enfants, allant du XVIe au XIXe siècles. On y voit aussi des œuvres de Domenico Gnoli, et d'autres pièces d'art contemporain.
  • L'Auditorium, qui accueille des représentations théâtrales, des concerts, des conférences, des congrès, etc.
  • Les offices de tourisme:

- OIT Alcúdia- Village: C/ Major 17- 07400 Alcúdia (ouvert toute l'année) - OIT Port Alcúdia: Passeig Maritim, s/n- 07400 Port Alcúdia (ouvert d'avril à octobre) - OIT Ciutat Blanca: Crta Artá 68- 07400 Port Alcúdia (ouvert d'avril à octobre) turisme@alcudia.net (toute l'année)

Lieux[modifier | modifier le code]

  • Les plages et Cales :
    • Platja Gran
    • ala Poncet
    • Alcanada
    • Es Faralló
    • Coll Baix
    • Sa Caleta des Capità
    • Sa Platgeta
    • Sa Caleta
    • S'Illot
    • Sant Pere
    • Sant Joan
    • Es Morer Vermell
    • Es Barcarés
    • Can Cap de Bou

Festivités[modifier | modifier le code]

Alcúdia célèbre le festival de St-Jaume chaque été, qui dure pendant les 9 premiers jours de juillet. Avant le début des festivités, chaque rue choisie un thème pour les décorations. Durant le festival, plusieurs soirées festives sont organisées dans la vielle ville telles que la Nuit des Romains où les rues sont remplies de locaux habillés de robes romaines traditionnelles. Il y a aussi des pièces de théâtre extérieures, des tournois sportifs, des expositions et les combats de taureaux traditionnels. La fête se termine par la Noche de Sant Jaume, un spectacle de feux d’artifices accompagné d’un concert philharmonique.

A tous les trois ans a lieu le Triennal de Sant Crist, une procession religieuse où toute la population marche lentement pieds nus en silence à travers la ville pendant plusieurs heures. Cette tradition remonte à 1507, lorsque l’image de Sant Crist aurait suée du sang et de l’eau, ce qui aurait mis fin à la sécheresse. La prochaine célébration aura lieu en 2016.

Sport[modifier | modifier le code]

Sports nautiques

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]