Les Trois Visages de la peur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Trois Visages de la peur est un film italien en trois volets de Mario Bava datant de 1963.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après un prologue présenté par Boris Karloff, démarre la première partie Le téléphone, avec Michèle Mercier. C'est un giallo triangulaire. Le second épisode Les Wurdalaks puise dans l'imagerie russe, on retrouve Massimo Righi et Boris Karloff dans la distribution. Enfin La goutte d'eau, le plus terrifiant des trois, fait appel à une horreur plus viscérale. Le film se clôt sur une postface de Boris Karloff.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Le téléphone (Il telefono)

Les Wurdalaks (I Wurdalak)

La goutte d'eau (La goccia d'acqua)

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La traduction américaine du film est Black Sabbath. En août 1969, le groupe Earth décida de changer de nom, et décida que le nom du film serait bien. Il devint le groupe de heavy metal bien connu.
  • D'après Quentin Tarantino et Roger Avary, ce film est la source d'inspiration principale du film Pulp Fiction.
  • Le titre Les Wurdalaks a inspiré Christian Vander pour le nom d'une de ses premières formations.

Lien externe[modifier | modifier le code]