Lampe (homonymie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Le spectre émis détermine la couleur des objets et donc l'indice e rendu de couleur de la lampe

Sur les autres projets Wikimedia :

Une lampe est un objet technique fabriqué par l'homme et destiné à produire une lumière.

Lampes électriques[modifier | modifier le code]

  • Lampe électrique : Depuis l'origine, les lampes électriques sont constituées d'une enveloppe de verre protégeant un filament porté à incandescence ; on les désigne souvent par le terme ampoule (du latin ampulla : petit flacon, fiole). Par extension, dans le langage populaire, l’ampoule électrique désigne tout système, protégé par une enveloppe de verre, destiné à produire de la lumière à partir de l'électricité.

Lampes à arc[modifier | modifier le code]

Lampes à incandescence[modifier | modifier le code]

Composants[modifier | modifier le code]

Lampes fluorescentes[modifier | modifier le code]

Les tubes luminescent
  • Lampe néon : les lampes néon sont des cas particuliers de lampe à décharge utilisant pour gaz du néon. C'est ce qui leur confère leur couleur rouge caractéristique. Elles sont surtout utilisées pour les enseignes lumineuses.
  • Tube fluorescent : les tubes fluorescents (nom officiel : tube luminescent) contiennent des gaz, le plus souvent des vapeurs de mercure à basse pression ou de l'argon, qui émettent une lumière ultraviolette invisible lorsqu'ils sont ionisés. La paroi intérieure est recouverte d'un mélange de poudres fluorescentes, qui transforme cette lumière dans le domaine visible en s'approchant du blanc. Ces tubes servent surtout à l'éclairage industriel et parfois domestique.
Les lampes fluocompactes
  • Lampe fluorescente : la lampe fluorescente, appelée également lampe fluorescente compacte, LFC ou plus simplement lampe fluo-compacte, est une adaptation du tube industriel à un usage domestique. C'est un tube fluorescent émettant de la lumière, dont le tube est miniaturisé, plié en deux, trois ou quatre, ou encore enroulé, doté d'un culot contenant un ballast électronique.

Lampes à décharge basse pression[modifier | modifier le code]

Lampes à décharge haute pression[modifier | modifier le code]

  • Lampe à décharge luminescente sous haute pression : ces lampes ont une pression interne de l'ordre du bar à la dizaine de bar. Il en résulte que le gaz ionisé responsable de l'émission lumineuse est beaucoup plus brillant et chaud. Ainsi, de plus fortes puissances peuvent être dissipées dans un espace de quelques centimètres. Les premières lampes de ce type ont été créées au début du XXe siècle
Lampe aux halogénures métalliques
Lampes à vapeur de sodium haute pression
Lampes à vapeur de mercure haute pression

Les lampes à induction[modifier | modifier le code]

Diode électroluminescente[modifier | modifier le code]

Lampes anciennes[modifier | modifier le code]

Chandelle et bougie[modifier | modifier le code]

Lampe à huile[modifier | modifier le code]

  • Lampe à huile : une lampe à huile est une lampe dont le combustible est de la graisse animale, de l'huile végétale, de l'huile de baleine ou encore de ...

Lampe à pétrole, lampe à l'essence lampe à gaz[modifier | modifier le code]

Bec de gaz[modifier | modifier le code]

Composant[modifier | modifier le code]

  • Manchon à incandescence : les manchons à incandescence sont ordinairement pourvus d'un fil d'amiante destiné à les attacher au bec de la lampe. Le manchon est chauffé par une flamme.

Luminaires[modifier | modifier le code]

  • Lampe de chevet : une lampe de chevet est une lampe située sur la table de nuit d'une chambre, qui sert à éclairer légèrement la pièce pour permettre aux gens de lire, de regarder la télévision, de parler avant de se coucher. Elle permet également de ne pas se coucher et se lever la nuit.

Lampes design[modifier | modifier le code]

Lampes portables[modifier | modifier le code]

  • Lampe à huile
  • Lampe à essence
  • Lampe de mineur
  • Lampe à acétylène : la lampe à acétylène (ou lampe à carbure) est un moyen d'éclairage le plus souvent portable. Elle a été conçue par le français Henri Moissan en 1892. La source lumineuse est la flamme de combustion du gaz acétylène, celui-ci résultant de la réaction de l'eau sur le carbure de calcium tous deux contenus dans la lampe.
  • Lampe de poche : une lampe de poche est un appareil électrique portable produisant de la lumière. Celle-ci peut être générée par une ampoule, ou de plus en plus fréquemment par des LED, plus économes, et aussi puissantes. généralement à l'aide d'une ampoule située au foyer d'un miroir concave.
  • Lampe frontale : une lampe frontale est une source de lumière mobile semblable à une lampe de poche, qui se porte sur le devant de la tête ; cette position permet à son utilisateur de conserver les mains libres. Les lampes frontales ont d'abord été utilisées par les mineurs pour utiliser leurs outils plus aisément, avant d'être reconverties dans le domaine du loisir, et plus particulièrement de la spéléologie ou en randonnée.
  • Maglite : la Maglite est une lampe torche fabriquée par la Mag Instruments de Anthony Maglica établie à Ontario, en Californie, depuis 1978.
  • Éclairage (vélo) : l'éclairage à vélo est l'ensemble des composants permettant à un cycliste de voir et d'être vu dans l'obscurité ou des conditions de faible visibilité. Ces composants peuvent être des phares ou des éléments réfléchissants. Dans la plupart des pays, l'éclairage est un équipement obligatoire.

Lampes de mineurs[modifier | modifier le code]

Lampes fantaisies[modifier | modifier le code]

  • Lampe à plasma : une lampe à plasma (ou boule à plasma) est généralement un objet de décoration, qui fut très à la mode dans les années 1980.
  • Lampe colorée : la lampe colorée est une lampe d'ambiance, permettant de modifier la coloration d'une pièce.
  • Lampe à lave : une lampe à lave est une lampe destinée à la décoration plutôt qu'à l'éclairage. Elle se présente généralement sous la forme d'un globe de verre allongé verticalement, qui contient un liquide transparent dans lequel évoluent des boules colorées de cire fondue. Les premiers prototypes ont été inventés par Edward Craven Walker et mis sur le marché en 1963 sous le nom d'Astro Light.

Technique[modifier | modifier le code]

Audio[modifier | modifier le code]

  • Tube électronique (redirection depuis Lampe de TSF). Un tube électronique (vacuum tube en américain ou thermionic valve en anglais), également appelé tube à vide ou même lampe, est un composant électronique actif, généralement utilisé comme amplificateur de signal. Le tube à vide redresseur ou amplificateur a été remplacé dans beaucoup d'applications par différents semi-conducteurs, mais n'a pas été remplacé dans certains domaines comme l'amplification de forte puissance ou des hyperfréquences.
  • La Lampe triode est le premier dispositif amplificateur d'un signal électronique. L'ingénieur américain Lee De Forest est l'inventeur, en 1906, de cette lampe qu'il nomme Audion

Photo[modifier | modifier le code]

Sanitaire, Médecine[modifier | modifier le code]

Soudage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Soudage.
  • Le Soudage : le soudage (Voir article sur la théorie du soudage) est un moyen d'assemblage permanent. Il a pour objet d'assurer la continuité de la matière à assembler. Dans le cas des métaux, cette continuité est réalisée à l'échelle de l'édifice atomique.
  • Lampe à souder : la lampe à souder est un outil portatif produisant une flamme continue, pour la soudure, le brasage et divers usages. C’était l’outil de base des plombiers et des couvreurs.

UV[modifier | modifier le code]

  • Lampe à rayons ultraviolets : la lampe à rayons ultraviolets est une ampoule fluorescente qui envoie des rayons ultraviolets à travers un milieu que l'on souhaite stériliser sans altérer ces propriétés.

Stroboscope[modifier | modifier le code]

  • Stroboscope : un stroboscope (étymologie grecque) est une source de lumière intermittente. Par un dispositif mécanique ou électronique, on produit une alternance de phases lumineuses (flashs) et de phases obscures.

Phares[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des phares.

Lampe Aldis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lampe Aldis.

Une lampe Aldis ou est un projecteur spécialement conçu pour transmettre des signaux lumineux, généralement codés selon l'alphabet morse. La lampe Aldis fut inventée au début du XXe siècle par Arthur Cyrille Webb Aldis et largement utilisée dans le monde entier et durant tout le siècle, pour la transmission par signaux lumineux, principalement dans la marine marchande et les forces armées.

Brûle parfum[modifier | modifier le code]

  • Lampe Berger : la lampe Berger est un brûle-parfum destiné à l'origine à désodoriser et désinfecter tous lieux insalubres (notamment les chambres mortuaires et les chambres d'hôpital) grâce à la combustion d'essence minérale.

Téléphonie[modifier | modifier le code]

  • BLI : Abréviation anglophone BLI pour Busy Lamp Indicator, lampe ou LED sur un téléphone qui indique quelle ligne est en cours d'usage.

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Projection cinématographique : la lanterne comporte une lampe à arc, alimentée en courant continu, un miroir elliptique et un filtre dichroïque, chargé de laisser...
  • Feux de la rampe : les feux de la rampe sont les appareils (bougeoirs, lampes, projecteurs, etc.) qui éclairent la scène d'un théâtre de bas en haut.
  • Servante (théâtre) : une servante est un accessoire de théâtre. C'est une lampe posée sur un haut pied qui reste allumée quand le théâtre est plongé dans le noir, déserté entre deux représentations ou répétitions. Régulière, permanente, c’est elle qui veille lorsqu’il n’y a plus personne.

Inventeur, fabricant[modifier | modifier le code]

Fabricant[modifier | modifier le code]

Designers[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

  • Armoiries des îles Vierges britanniques : le blason des Îles Vierges britanniques fut adopté en 1960. Il est composé d'un champ de sinople, dans lequel apparait une femme vêtue d'une tunique d'argent, portant une lampe à huile et entourée de onze autres lampes à huile.
  • Armoiries du Nunavut : les armoiries du territoire du Nunavut sont appelées officiellement de « Sa Majesté dans le droit du Nunavut ». Le dessin fut réalisé conjointement avec plusieurs ancien de la communauté inuit de la façon suivante : un caribou qui s'appuie sur la terre de la toundra fleurie durant l'été polaire, et un narval qui s'appuie sur un bloc de glace qui flotte sur l'eau. Le cercle au centre est divisé en deux champs symétriques : le champ supérieur occupe seulement un tiers du cercle, d'azur avec une étoile d'or (l'étoile polaire) ainsi que quatre cercles et un demi-cercle — ils représentent le mouvement du soleil dans le firmament polaire. La partie inférieure d'or, représente d'un côté, un Inukshuk d'azur et de l'autre un quilliq, sorte de lampe de pierre qui représente la chaleur de la communauté inuit. Le tout est surmonté d'une guirlande à cinq bandes d'azur et d'argent, elle-même surmontée d'un igloo. L'igloo est surmonté de la couronne britannique. Dans la partie inférieure on peut lire en inuinnaqtun : ᓄᓇᕗᑦ ᓴᙱᓂᕗᑦ (Nunavut sannginivut) qui veut dire : « Notre Terre [le Nunavut] est notre force ».
  • Armorial du Luxembourg : ville de Rumelange : D'argent au mineur ayant une lampe et une pioche de mineur, au naturel.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Aladin, ou la Lampe merveilleuse (titre long : Histoire d’Aladin, ou la Lampe merveilleuse) est un conte présenté avec les Mille et Une Nuits. Le nom d'Aladin signifie littéralement « Lumière de la foi » du vieux persan 'Ala' (lumière) et de l'Arabe 'dîn' (religion ou croyance)

Films[modifier | modifier le code]


Mythologie, religion[modifier | modifier le code]

  • Lampe éternelle : une lampe éternelle ou Ner Tamid est une lampe qui brûle continument dans les lieux de culte juifs ou chrétiens. Comme souvent dans la filiation entre les religions juive et chrétienne, les chrétiens ont gardé le symbole en en changeant quelque peu la signification.
  • Héro et Léandre : Héro et Léandre (en grec ancien Ήρώ καὶ Λέανδρος / Hêrố kaì Léandros) sont un couple d'amoureux de la mythologie grecque. Héro est prêtresse d'Aphrodite à Sestos (sur la rive européenne de l'Hellespont), tandis que Léandre habite à Abydos, sur la rive asiatique. Toutes les nuits, Léandre traverse le détroit à la nage guidé par une lampe qu'Héro allume en haut de la tour où elle vit. Mais lors d'un orage, la lampe s'éteint et Léandre s'égare dans les ténèbres. Lorsque la mer rejette son corps le lendemain, Héro se suicide en se jetant du haut de sa tour.
  • Boutadès, parfois nommé Dibutades, potier de Sicyone ou de Corinthe, qui vivait à une époque incertaine, mais fort reculée. Sa fille ayant imaginé de tracer l'ombre de son amant, dont le profil était dessiné sur une muraille par la lumière d'une lampe, ce fut là, dit-on, l'origine de la peinture. Le père appliqua de l'argile sur ces mêmes traits en observant leurs contours, et fit cuire ce profil de terre : ce fut là l'origine de la sculpture en relief.
  • Dipankara : Dipankara sanskrit / pali Dīpaṃkara, « Porteur de lampe » ou « Celui qui apporte la lumière », est l’un des bouddhas du passé. Son règne dura cent mille ans. C’est lui qui a prédit au futur Gautama son destin de bouddha. Autres noms : ch : Rándēng Fó 然燈佛 ; ti : mi slob ; mo : Jula-yin Jokiyaγči ou Dibangkara ; néware : दिपंखा Dipankha.
  • La Lampe, parabole des Évangiles.