Lampe à induction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lampe (homonymie).
lampe à induction à basse fréquence en forme de Saturne
lampe à induction à basse fréquence

Une lampe à induction est un type de lampe utilisant un rayonnement électromagnétique pour produire de la lumière.

Théorie[modifier | modifier le code]

La lampe à induction est composée d'un ballast, d'une boucle de couplage et de l’ampoule elle-même.

Le ballast génère des signaux électriques à haute fréquence qui circulent ensuite à l'intérieur de l'ampoule, induisant un champ électromagnétique. En traversant du mercure aériforme (en phase gazeuse), le champ électrique ionise ce dernier et produit un rayonnement ultra-violet. Finalement, le rayon ultra-violet excite le luminophore, qui ré-émet la lumière dans la gamme des longueurs d'ondes visibles.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Sans fil, sans électrodes.
  • Durée de vie supérieure à 60 000 heures[1].
  • Bon rendement, la lampe à induction à haute fréquence produit 60 Lm/W, la lampe à induction basse fréquence 80 Lm/W.
  • IRC (Indice de rendu de couleur) ≥ 80, ce qui est bon sachant que la lumière du soleil a par définition un IRC de 100.
  • Large plage de tensions, de 185V à 225V.
  • Fréquence de 230KHz à 2.65MHz, sans effet stroboscopique.
  • Faible déperdition lumineuse dans le temps, le flux lumineux se maintient à 80 %.
  • Démarrage redémarrage instantanés ne dépassant pas 0.5 seconde.
  • Démarrage à basse température. La lampe démarre et fonctionne bien sous 25 °C[réf. nécessaire].
  • Le facteur de puissance dépasse 0.95.

Différences entre les technologies[modifier | modifier le code]

Il existe deux types de lampes à induction : la lampe à induction basse fréquence et la lampe à induction haute fréquence. Le principe de fonctionnement est le même dans les deux cas.

Tableau comparatif[modifier | modifier le code]

haute fréquence basse fréquence
fréquences 2,65 MHz 230 kHz ou 140 kHz
efficacité (pour un IRC de 80) 60 Lm/W 80 Lm/W
puissance 15 - 185 W 15 - 400 W
configuration boule, cylindrique, ampoule Edison boule, cylindrique, rectangle, annulaire et ampoule Edison

Autres remarques[modifier | modifier le code]

  • Aujourd’hui, la lampe à induction 140 kHz apparaît dans quelques pays.
  • Une fréquence plus basse est associée à une plus longue durée de vie. Ce qui semble être la tendance dans le développement de la lampe à induction.
  • À puissance égale, l’efficacité de la lampe basse fréquence est supérieure à celle de la lampe haute fréquence.
  • Quelques sociétés sont en train de développer une lampe à induction haute fréquence 300 W, mais on ne trouve pas encore ce genre de produits sur le marché.
  • À présent, la lampe à induction à basse fréquence de 400 W est déjà fabriquée.
  • Plus basse est la fréquence, plus difficile sera le démarrage pour la lampe à induction.
  • La chaleur d'une lampe à induction à basse fréquence est moindre que celle d'une lampe à haute fréquence.
  • À présent, l’effet d'éclairage de la lampe à induction à basse fréquence de 200 W est équivalente à celle de la lampe halogène 400 W.

Lieux d’application[modifier | modifier le code]

Ces lampes sont essentiellement utilisées dans les endroits où le remplacement des lampes est difficile et le coût de maintien des lampes est cher : usines, ateliers, bibliothèques, salles des fêtes, grands magasins, tunnels, gares, éclairages publics, ... mais leur coût d'achat reste un frein à leur utilisation.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche technique Philips

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]