La Gauche (Luxembourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Luxembourg
Image illustrative de l'article La Gauche (Luxembourg)

La Gauche (luxembourgeois : Déi Lénk) est un mouvement politique luxembourgeois de gauche, fondé en 1999. Il fait partie du Parti de la gauche européenne et est associé au groupe parlementaire de la Gauche unitaire européenne, gauche verte nordique.

Historique[modifier | modifier le code]

Logo de La Gauche

Créé le 30 janvier 1999, la Gauche se veut un mouvement unitaire, rassemblant des militants principalement issus du Parti communiste du Luxembourg (PCL), de Nei Lénk (Nouvelle Gauche), du Parti socialiste-révolutionnaire ainsi que du Parti ouvrier socialiste luxembourgeois. Les adhésions au mouvement se font cependant sur une base individuelle, et non par organisation, ce qui le différencie d'une coalition. Il se situe à gauche de la social-démocratie.

Il s'est présenté pour la première fois aux élections législatives en 1999, où il a obtenu 3,3 % des suffrages et un député (André Hoffmann). Aux élections communales du 10 octobre, il obtient deux sièges à Esch-sur-Alzette, deuxième ville du pays ainsi que plusieurs sièges dans diverses villes réputées « ouvrières », mais également à Luxembourg : son score national s'établit autour de 4 %[1].

Le 30 avril 2000, des élections anticipées se tiennent à Esch-sur-Alzette, face à l'impossibilité de constituer une majorité : la Gauche y obtient 12,78 % des voix (contre 10,78 en octobre et 7,87 % en juin). André Hoffmann devient maire-adjoint d'Esch-sur-Alzette et quitte son mandat de député, qu'il laisse à Aloyse Bisdoff (PCL).

En 2004, le mouvement unitaire connaît de fortes tensions avec le PCL, qui lui reproche de devenir un parti politique à part entière. Les désaccords persistents sur la forme du mouvement conduisent à la présentation de listes séparées aux législatives de juin, où la Gauche ne remporte plus qu'1,9 % des voix (contre 0,92 % pour le PCL)[2], et aucun député.

Bien qu'il n'ait obtenu aucun député siège de député européen aux élections européennes de 2004 avec 1,69 % des voix (1,17 % pour le PCL)[3], il est associé au groupe de la Gauche unitaire européenne, gauche verte nordique. En 2009 la Gauche obtient 3,3 % des voix aux élections législatives; Andrè Hoffman est député.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Résultats de la Gauche aux élections législatives
Circonscription 2004 1999
Voix % Sièges Voix % Sièges
Centre
20 451
1,99 %
0
27 999
2,82 %
0
Est
2 179
1,31 %
0
2 448
1,63 %
0
Nord
3 725
1,34 %
0
3 653
1,41 %
0
Sud
36 868
2,28 %
0
76 174
4,98 %
1

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Résultat des élections communales de 1999
  2. Résultats des élections législatives luxembourgeoises de 2004
  3. Résultat des élections européennes 2004 pour le Luxembourg

Liens externes[modifier | modifier le code]