La Charge de la brigade légère (film, 1936)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Charge de la brigade légère.

La Charge de la brigade légère

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Errol Flynn

Titre original The Charge of the Light Brigade
Réalisation Michael Curtiz
Scénario Michel Jacoby
Rowland Leigh
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film d'aventure
Sortie 1936
Durée 115 min (1 h 55)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Olivia de Havilland et Patric Knowles

La Charge de la brigade légère (The Charge of the Light Brigade) est un film américain réalisé par Michael Curtiz, sorti en 1936.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film relate, de façon romancée, l'épisode de la Charge de la brigade légère durant la Guerre de Crimée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Un remake a été tourné en 1968 par Tony Richardson avec Trevor Howard, Vanessa Redgrave et David Hemmings.

Le metteur en scène Michael Curtiz, d'origine hongroise, avait un anglais approximatif, et demanda que l'on amène les « chevaux vides » ( « Bring on the empty horses ») au lieu des chevaux sans cavaliers. Le terme « Bring on the empty horses » servit de titre à un ouvrage de l'acteur David Niven.

Pour la scène de la charge, des fils de fer furent tendus pour provoquer les chutes des chevaux. Une douzaine de ceux-ci durent alors être abattus. Ce traitement fit scandale et motiva le congrès des États-Unis à s'occuper de la sécurité des animaux sur les tournages, tandis que l'ASPCA publia des directives interdisant cette utilisation des fils de fer. Le film fut également le seul blockbuster d'Errol Flynn à ne pas être ressorti par les frères Warner.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marc Bouineau, Le Petit Livre du film d'aventure, édition Spartorange, p.42 (ISBN 2-9506112-5-7)