Capitaine Blood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blood.

Capitaine Blood

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Olivia de Havilland et Errol Flynn

Titre original Captain Blood
Réalisation Michael Curtiz
Scénario Casey Robinson
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1935
Durée 119 minutes (1 h 59)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Olivia de Havilland
Errol Flynn

Capitaine Blood (Captain Blood) est un film américain de Michael Curtiz, sorti en 1935.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1684, le docteur Peter Blood est arrêté pour assistance à un rebelle blessé lors d'une révolte contre le roi d'Angleterre Jacques II Stuart. Condamné à la déportation en Jamaïque, il y est acquis comme esclave par Arabella, nièce d'un planteur influent, le colonel Bishop. Ses compétences médicales lui valent la faveur du gouverneur, vieillard podagre, et de bénéficier d'un régime de semi-liberté lui permettant de secourir ses compagnons d'infortune et d'amorcer une relation difficile avec Arabella. À l'occasion d'une attaque de Port-Royal suivie de sa mise-à-sac par la soldatesque espagnole, il parvient, avec ses compagnons, à s'emparer du navire des assaillants et à prendre le large pour écumer les mers…
Lors d'une escale dans une île des Antilles, repaire et port d'attache de pirates, il rencontre un Français, le capitaine Levasseur avec lequel il noue une « association ». Entretemps, Arabella Bishop, à l'issue d'un long séjour en Angleterre, est de retour aux Antilles lorsque son navire est attaqué par Levasseur, qui la capture en compagnie d'un lord plénipotentiaire royal (en mission pour le nouveau roi Guillaume d'Orange — on le saura ultérieurement).
Blood et Levasseur ne parvenant pas à s'entendre sur l'attribution de ce « butin », un duel s'ensuit où Blood tue Levasseur, avant de se mettre en route vers la Jamaïque afin d'y déposer Arabella et le délégué royal. Ils y parviennent au moment où deux navires français canonnent Port Royal. Apprenant du lord, que le roi Jacques II s'est enfui, chassé d'Angleterre, et a été remplacé par Guillaume d'Orange, et sur la promesse d'être amnistiés par le nouveau roi, Blood et son équipage décident de hisser le pavillon anglais. À la suite d'une bataille navale dantesque avec canonnades, abordages, etc., Blood triomphe. Nommé gouverneur par le plénipotentiaire, il épouse Arabella, devenant ainsi le « neveu » du colonel Bishop qu'il absout des méfaits et tourments naguère infligés à ses compagnons d'aventure.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Remarque : Entre parenthèses le doublage de 1947

Et, parmi les acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • En 1961, le propre fils d'Errol Flynn, Sean, sera lui-même Le fils du Capitaine Blood, dans un film de pirates Italien de Tullio Demicheli[1].
  • Bien que le film fasse mourir Olivier Levasseur dans un duel, historiquement, il fut exécuté par pendaison.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Tchernia, Jean-Claude Romer; 80 grands succès du cinéma d'aventures, Édition Casterman, 1988, ISBN 2-203-29804-9