Kan ar Bobl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Kan ar Bobl (littéralement le « Chant du peuple », en breton) est un concours de musique bretonne créé en 1973 à l'initiative du Festival interceltique de Lorient sur une idée de Polig Montjarret. Le concours se tenait au Palais des Congrès de Lorient et depuis 1993 il est organisé à Pontivy après des sélections dans les différents pays bretons.

Présentation[modifier | modifier le code]

Polig Monjarret crée en 1973 ce concours annuel de chant, inspiré du Fleadh Cheoil auquel il a assisté en Irlande[1]. Sa création dans les années 1970, intervient alors que la musique celtique est à la mode, avec Alan Stivell, Dan Ar Braz, Glenmor, Gilles Servat. Très vite le succès contraint les organisateurs à mettre en place des éliminatoires locaux dans toute la Bretagne avant la finale (1975). Cette formule, toujours opérationnelle, présente l'avantage de garantir un niveau de qualité. Depuis 1993, cette manifestation se déroule à Pontivy (Morbihan), et en 1997 elle passe sous la responsabilité de l'association éponyme. Un « Grand Prix du Kan ar Bobl » est remis aux vainqueurs des différents concours depuis 1990. En 2005 le trophée Kanit ta bugale est instauré en souvenir de Polig Montjarret.

Le Kan ar Bobl est un événement important de la culture bretonne, c'est la rencontre, dans toute la région, de centaines de musiciens et de chanteurs qui participent à la conservation et à la transmission d'un patrimoine musical et à sa dynamisation. De nombreux groupes et musiciens se sont fait connaître en participant à ce concours : Denez Prigent, Yann-Fañch Kemener, Ar Re Yaouank, Nolwenn Korbell, etc.

Depuis mars 2004, il existe un Kan ar Bobl organisé à Paris, pour les artiste bretons d’Île-de-France.

Le concours[modifier | modifier le code]

Le Kan ar Bobl a pour but de conserver et transmettre le patrimoine musical des différents « pays » de Bretagne, mais aussi de s'en inspirer pour la création originale. Les éliminatoires ont lieu dans ces pays, les participants doivent offrir une prestation représentative qui est soumise à un jury. Les musiciens peuvent concourir dans plusieurs catégories et même participer à plusieurs rencontres s'ils respectent l'identité du répertoire du terroir. Les artistes sélectionnés participent à la finale de Pontivy où ils doivent impérativement reproduire le répertoire de sélection. Les groupes doivent être composés des mêmes membres que ceux de l'épreuve de sélection.

Catégories principales[modifier | modifier le code]

  • Chant traditionnel
  • Création
  • Contes
  • Duos
  • Instruments solo
  • Groupes de musique
  • Groupes scolaires

Références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif et Michel Colleu (dir.), Musique bretonne : Histoire des sonneurs de tradition, Douarnenez, Chasse-Marée,‎ 2008, 159 p. (ISBN 2353570569), « Polig Monjarret, l'homme-clef du renouveau », p. 118

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Le Kan ar Bobl, vingt ans de musique bretonne », ArMen, n°42, avril 199, p. 16-25

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]