Joseph Marcellin Rullière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Joseph Marcellin Rulhières)
Aller à : navigation, rechercher
Joseph Marcellin Rullière
Image illustrative de l'article Joseph Marcellin Rullière
Fonctions
Ministre de la Guerre 1848-1849
Biographie
Date de naissance 9 juin 1787
Lieu de naissance Saint-Didier-la-Séauve, Haute-Loire
Date de décès 24 août 1862 (à 75 ans)
Lieu de décès Paris 9e
Nationalité Française
Profession général de division

Joseph Marcellin Rullière (né le 9 juin 1787 à Saint-Didier-la-Séauve, aujourd'hui Saint-Didier-en-Velay, Haute-Loire, mort le 24 août 1863 à Paris 9e[1]) est un homme politique et général français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entra comme vélite aux grenadiers de la Garde impériale le 4 mars 1807, fut nommé sous-lieutenant sous-adjudant-major au 1er régiment des conscrits grenadiers, devenu 3e tirailleurs de la Garde impériale le 29 avril 1809, et lieutenant adjudant-major au même régiment le 24 juin 1811. Le 2 avril 1813, il fut nommé chef de bataillon au 146e régiment d’infanterie, lieutenant-colonel au 36e (ex légion de Saône-et-Loire) le 26 juillet 1820 ; puis il passa, avec le même grade le 26 août 1821, au 6e régiment d’infanterie de la Garde royale ; il fut nommé colonel du 35e de ligne le 25 janvier 1826, et maréchal de camp le 11 octobre 1832, et enfin lieutenant-général, après la prise de Constantine, le 11 novembre 1837. Le Président de la République l’appela au ministère de la guerre le 20 décembre 1848, et le releva de la retraite par décret du 31 août 1849. Frappé par le décret d’avril 1848, quoique encore dans la force de l’âge. Il devient représentant de la Loire à l' 'assemblée constituante de 1848 et à l'assemblée nationale législative de 1849.

Campagnes effectuées[modifier | modifier le code]

Le général Rullière a fait avec distinction la campagne de 1807 en Prusse et en Pologne, celle de 1808 en Espagne, de 1809 en Allemagne, celles de 1810, 1811 et 1812 en Espagne, où il fut blessé le 8 juin 1812 d’un coup de feu au genou droit, au combat d’Acerdo.

Il fit ensuite les campagnes de 1813 et de 1814 avec la grande armée, et fut prisonnier de guerre du 29 août 1813 au 1er juin 1814.

Il assista à toutes les affaires de 1815 en Belgique et en France.

Il fit les campagnes de 1823, 1826, 1827 et partie de 1828 en Espagne, celles de 1828 et 1829 en Morée, de 1830 et partie de 1831 en Afrique, fit partie de l’armée du Nord du 6 novembre 1832 au 25 janvier 1833, assista au siège de la citadelle d’Anvers, et enfin fit les campagnes de 1837, 1838 et 1839 en Afrique.

Distinctions Honorifiques[modifier | modifier le code]

Distinctions françaises[modifier | modifier le code]

Ordre national de la Légion d'honneur :

Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Chevalier, le 6 avril 1813
Legion Honneur Officier ribbon.svg Officier, le 24 décembre 1814
Legion Honneur Commandeur ribbon.svg Commandeur, le 22 février 1829
Legion Honneur GO ribbon.svg Grand-officier, le 14 août 1839

Chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis

Distinctions étrangères[modifier | modifier le code]

Chevalier 2e classe de l'Ordre de Saint-Ferdinand

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon son acte de décès en ligne sur le site des Archives départementales de Paris en ligne, registre V4E 998, vue 28, acte 1100.

Source[modifier | modifier le code]

« Joseph Marcellin Rullière », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850,‎ 1852 [détail de l’édition]