José María Guido

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guido.

José María Guido (né à Buenos Aires, le 29 août 1910 - mort à Buenos Aires, le 13 juin 1975) est un avocat et homme politique argentin.

José María Guido

En mars 1963, il était président provisoire du Sénat, sénateur du Río Negro et assuma la présidence de la Nation après le coup d'État qui renversa Arturo Frondizi, sur base de la prescription constitutionnelle de l'acéphalie du pouvoir exécutif, afin d'empêcher qu'un militaire n'exerce cette charge. Son mandat de facto dura du 29 mars 1962 au 12 octobre 1963.

Il annula les élections du 18 mars 1962. Le congrès se réunit pour modifier la loi d'acéphalie et fut ensuite dissous.

En juillet 1962 on édicta le Statut des Partis Politiques afin de refuser la reconnaissances des partis totalitaires de droite comme de gauche. Il émit aussi un décret prohibant l'action néfaste du communisme.

Il joua le rôle de paravent vis-à-vis des manigances de l'armée. Durant son bref mandat de facto eurent lieu les affrontements armés entre factions militaires opposées, connus sous le nom de « bleus » contre « rouges » (azules versus colorados).

Finalement il convoqua une nouvelle élection présidentielle le 7 juillet 1963 tout en maintenant la proscription de péronisme.