John Philip Sousa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Philip Sousa

John Philip Sousa (né le à Washington, D.C. – mort le à Reading en Pennsylvanie) était un compositeur américain.

Il était également chef d'orchestre, composa de nombreuses et célèbres marches militaires (Stars and Stripes Forever, High School Cadets, Semper fidelis, The Washington Post March, King Cotton, El Capitan…). Son nom a été donné à une variété de tuba populaire dans les fanfares et le jazz Nouvelle-Orléans : le sousaphone, à grand pavillon dirigé vers l'avant et dominant l'orchestre. Le jeune organiste Cameron Carpenter a arrangé "stars and stripes Forever", pour orgue à tuyaux. Il interprete uniquement avec le pédalier le jeu du Sousaphone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sousa est le fils d'un émigrant portugais (Antonio Sousa, lui-mème musicien) (mais avait aussi des ascendants espagnols et bavarois). Après avoir appris à jouer de tous les instruments à vent, il s'est produit dans des orchestres de théâtre à Washington.

À 26 ans, il devient directeur de la United States Marine Band. Il s'efforce d'adoucir le son criard des fanfares de l'époque.

En 1892, il forme son propre orchestre et diminue le nombre des cuivres et percussions en les remplaçant par des bois et en y introduisant une harpe. Son orchestre est alors capable d'exécuter des programmes aussi variés qu'un orchestre symphonique.

Ses tournées aux États-Unis et dans le monde furent appréciées.

Il a composé plus de 200 marches, mais écrit aussi des poèmes symphoniques, des suites, des opéras et des opérettes. Sousa sera connu à son époque comme le roi de la marche. Il a écrit une autobiographie intitulée Marching Along.

Ses marches les plus connues sont : Black Horse Troop, El Capitan (1896), The Corsican Cadets, Crusaders, The Diplomat, Fairest of the Fair, Gladiators (1886), Golden Jubilee, Gridiron Club, Hands across the Sea (1889), Her Majesty the Queen, High School Cadets (1891), Invincible Eagle, King Cotton (1895), Liberty Bell (1893), Manhattan Beach (1893), Semper Fidelis (1888), Stars and Stripes forever (1897), The Thunderer (1889), Washington Post (1889).

The Liberty Bell est notamment connue pour avoir été utilisé pour le générique du Monty Python's Flying Circus.

Médias[modifier | modifier le code]

Fichier audio
« Stars and Stripes Forever » (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Reprises[modifier | modifier le code]

The Residents ont enregistré en 1986 un album de reprises de Sousa et Hank Williams : Stars and Hank forever. En France,on peut entendre une reprise de la 2è suite de la marche"Stars and stripes forever",avec des paroles grivoises.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :