Hergla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hergla
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Gouvernorat Sousse
Délégation(s) Hergla
Démographie
Population 6 332 hab. (2004[1])
Densité 528 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 01′ 48″ N 10° 30′ 28″ E / 36.029978, 10.50790836° 01′ 48″ Nord 10° 30′ 28″ Est / 36.029978, 10.507908  
Superficie 1 200 ha = 12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

Voir la carte administrative de Tunisie
City locator 14.svg
Hergla

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (relief)

Voir la carte topographique de Tunisie
City locator 14.svg
Hergla

Hergla (هرقلة) est une ville côtière située à une vingtaine de kilomètres au nord de Sousse et rattachée au gouvernorat de Sousse.

C'est une petite ville comptant 6 332 habitants en 2004[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville moderne s'est développée sur le site de l'antique Horrea Coelia[2] — une hypothèse lui attribuant le nom d'Heraklium — dont il reste très peu de ruines.

Culture[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

C'est aussi un petit centre religieux organisé autour du tombeau de Sidi Bou Mendel qui est, selon la tradition locale, un saint homme originaire du Maroc et qui se serait installé dans la région de retour d'un pèlerinage à La Mecque au XIIIe siècle ; la principale mosquée de la ville porte son nom.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Cinéma[modifier | modifier le code]

Depuis 2005, l'Association culturelle Afrique Méditerranée organise chaque été les Rencontres cinématographiques de Hergla. Des soirées de projections de films et des concerts de musique sont donnés dans une huilerie et des ateliers de formation, débats et expositions ont lieu à la Maison de la culture de Hergla. Des artistes de renommée internationale y ont participé, comme Sotigui Kouyaté, Mohammed Bakri, Nouri Bouzid, Wasis Diop et Afel Bocoum.

Économie[modifier | modifier le code]

Ses activités économiques traditionnelles sont la pêche, l'artisanat (poterie et travail de l'alfa) et le tourisme. Située le long d'une longue plage de sable, elle est au centre d'un important projet de station touristique de 30 000 lits comprenant un village de vacances, un port de plaisance, une cité lacustre et un terrain de golf intégré dans une forêt de 1 200 hectares.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Recensement de 2004 (Institut national de la statistique)
  2. Bulletin de géographie historique et descriptive, vol. IV, éd. Ernest Leroux, Paris, 1890, p. 58

Liens externes[modifier | modifier le code]