HMAS Burdekin (K376)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
HMAS Burdekin
Image illustrative de l'article HMAS Burdekin (K376)

Histoire
Lancement 30 juin 1943
Statut revendu pour sa ferraille
Caractéristiques techniques
Longueur 86,26 m
Maître-bau 11,13 m
Tirant d'eau 2,74 m
Propulsion moteur à triple expansion entrainant deux hélices
Puissance 5 500 ch
Vitesse 20 nœuds
Caractéristiques militaires
Rayon d'action 9 593 km à 12 nœuds

Le HMAS Burdekin (K376) est une frégate de classe River ayant servi dans la Royal Australian Navy (RAN). Son nom est tiré de la rivière Burdekin (Queensland), et il s'agit d'une des douze frégates River construites pour la RAN durant la Seconde Guerre mondiale.

Construction[modifier | modifier le code]

La frégate Burdekin, construite par Walkers Limited, est lancée à Maryborough (Queensland, Australie) le et commissionnée dans la RAN, le . Elle est baptisée par K. Collings, fille du sénateur Joseph Collings, ministre pour l'Intérieur et chef du gouvernement au Sénat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le Burdekin est stationné en Nouvelle-Guinée en . De à , il assure l'escorte des convois entre la Nouvelle-Guinée et les Philippines. En , il participe au débarquement australien à Tarakan et mène des opérations de surveillance dans les zones de Bornéo et de Célèbes.

Pour son service durant la guerre, la frégate reçoit les battle honours « Pacific 1944-45 » et « Bornero 1945 »[1],[2].

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Après un passage à Sydney pour réparations, le Burdekin opère dans la région des Indes orientales néerlandaises à la suite de la capitulation japonaise d'. Le major-général Milford de la 7e division australienne y reçoit la reddition des troupes japonaises de Bornéo, le . Le navire participe ensuite aux opérations d'occupation à Bornéo et Macassar.

Désarmement et revente[modifier | modifier le code]

La frégate Burdekin rejoint l'Australie en avant d'être placée en réserve le .

Elle est désarmée le et revendue pour sa ferraille à la Tolo Mining and Smelting Company Limited de Hong Kong, le pour la somme de 53 000 livres sterling[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Navy Marks 109th Birthday With Historic Changes To Battle Honours », Royal Australian Navy,‎ 1er mars 2010 (consulté le 14 mars 2010)
  2. (en) « Royal Australian Navy Ship/Unit Battle Honours », Royal Australian Navy,‎ 1er mars 2010 (consulté le 14 mars 2010)
  3. Page du HMAS Burdekin sur le site de la Royal Australian Navy

Liens externes[modifier | modifier le code]