Bataille de Bornéo (1945)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Bataille de Bornéo (1941-1942)
Bataille de Bornéo (1945)
Carte de la campagne de Bornéo.
Carte de la campagne de Bornéo.
Informations générales
Date 1er mai1er août 1945
Lieu Bornéo
Issue Victoire des Alliés
Belligérants
Drapeau de l'Australie Australie
États-Unis États-Unis
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Drapeau de l'Australie Leslie Morshead
Drapeau des États-Unis Thomas C. Kinkaid
Drapeau : Japon Michiaki Kamada
Drapeau : Japon Baba Masao
Forces en présence
35 000 hommes 15 000 hommes
Pertes
environ 8 000 tués ou disparus 10 000 tués ou disparus
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Batailles et opérations de la Guerre du Pacifique

Chine · Indochine française (1940) · Guerre franco‑thaïlandaise · Eaux australiennes · Nauru · Pearl Harbor · Atoll de Wake · Hong Kong · Philippines (1) · Invasion japonaise de la Thaïlande · Malaisie ·Ceylan · Bataan · Singapour · Indes orientales néerlandaises · Bornéo (1)  · Birmanie · Nouvelle-Guinée · Timor · Java · Mer de Java · Détroit de la Sonde · Îles Salomon · Australie · Taungû · Île Christmas · Yenangyaung · Mer de Corail · Corregidor · Midway · Îles Aléoutiennes · Komandorski · Attu  · Îles Gilbert et Marshall · U-Go · Kohima  · Imphal · Peleliu · Angaur · Tinian · Guam · Opération Forager · Saipan · Mer des Philippines · Philippines (2) · Morotai · Leyte · Golfe de Leyte (navale) · Singapour (air) · Cabanatuan · Luçon · Manille · Kita · Iwo-Jima · Indochine française (1945) · Okinawa · Opération Ten-Gō · Bornéo (2) · Détroit de Malacca · Bombardements navals sur le Japon · Invasion soviétique de la Mandchourie (Kouriles) · Bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki · Capitulation du Japon


Guerre sino-japonaise


Front d'Europe de l’Ouest


Front d'Europe de l’Est


Bataille de l'Atlantique


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Théâtre américain

La Bataille de Bornéo en 1945 a été la dernière grande campagne alliée dans la Guerre du Pacifique, pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans une série d'assauts amphibies entre le 1er mai et le 21 juillet, le Ier corps australien commandé par le général Leslie Morshead, attaqua les forces d'occupation japonaises de l'île.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Les Australiens se trouvèrent, dans le sud et l'est de Bornéo, face aux forces armées impériales terrestres et maritimes du Japon commandées par le vice-amiral Michiaki Kamada et dans le nord-ouest face à la trente-septième armée, dirigée par le général de division Masao Baba.

Bien que la campagne ait été critiquée en Australie à l'époque et dans les années qui suivirent, considérée comme inutile et ayant coûté la vie à de nombreux soldats, elle a cependant permis d'atteindre un certain nombre d'objectifs, tels qu'une augmentation significative de l'isolement des forces japonaises des Indes orientales néerlandaises, saisissant de grandes quantités de pétrole et libérant les prisonniers de guerre alliés, qui étaient détenus dans des conditions très difficiles.

Les forces navales et aériennes alliées, avec surtout la 7e flotte américaine commandée par l'amiral Thomas Kinkaid, la 1e force aérienne tactique australienne et la treizième force aérienne américaine ont également joué un rôle important dans la campagne.

La campagne avait été planifiée par les Alliés sous le nom de code Hautbois. Elle a débuté par l'opération Hautbois un, un atterrissage sur la petite île de Tarakan le 1er mai. Cela a été suivi le 1er juin par l'opération Hautbois Six : attaques simultanées de l'île de Labuan et des côtes de Brunei, au nord-ouest de Bornéo. Une semaine plus tard, les Australiens, prolongèrent l'opération Hautbois Six en attaquant les positions japonaises dans le nord de Bornéo. Les alliés purent alors concentrer leurs forces lors de l'opération Hautbois Deux sur le centre de la côte est de Bornéo avec le dernier grand assaut amphibie de la Seconde Guerre mondiale, à Balikpapan le 1er juillet.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Peter Dennis, The Oxford Companion to Australian Military History. Melbourne, Oxford University Press, 1995.