Gueorgui Lvov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lvov (homonymie).
Gueorgui Lvov
Portrait
Portrait
Fonctions
Ministre-président du Gouvernement provisoire de la Russie
23 mars7 juillet 1917
Prédécesseur Poste créé
Nikolaï Golitzine (chef du gouvernement)
Nicolas II de Russie (Tsar)
Successeur Aleksandr Kerenski
Biographie
Date de naissance 2 novembre 1861
Lieu de naissance Dresde (Royaume de Saxe)
Date de décès 7 mars 1925 (à 63 ans)
Lieu de décès Paris (France)
Nationalité russe
Parti politique Parti constitutionnel démocratique

Le prince Gueorgui Ievguenievitch Lvov ou Georges Lvoff[1] (en russe : Георгий Евгеньевич Львов, ISO 9 : Georgij Evgen'evič L'vov), né le 2 novembre 1861 à Dresde et mort le 7 mars 1925 à Paris, est un homme politique russe, président du gouvernement provisoire de la Russie du 23 mars au 7 juillet 1917.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils du prince Ievgueni Vladimirovitch Lvov (1831-1878) et de son épouse Varvara Alexeïevna Mosolova (1828-1924).

En 1901, il épouse Ioulia Alexeïevna Bobrinskaïa (1867-1903), fille du prince Alexeï Pavlovitch Bobrinski et de son épouse Alexandra Alexeïevna Pisareva.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et début de carrière[modifier | modifier le code]

Le prince Lvov est né à Dresde, dans une vieille famille noble descendante des princes de Yaroslavl. Peu après sa naissance, ses parents s’installent dans la maison de famille à Popovka, dans la région d’Aleksine, près de Toula. Il est diplômé de l’université de Moscou en droit, puis travaille dans la fonction publique jusqu’en 1893. Il rejoint le Parti constitutionnel démocratique et la franc-maçonnerie[2]. En 1906, il gagne un siège lors des élections de la première douma et est nommé ministre. Il devient président de l’union « pan-russe » des zemstvos en 1914, puis l'année suivante, chef de l’union des zemstvos et membre du zemgor, un comité mixte de l’union des zemstvos et de l’union des villes qui ont aidé l’approvisionnement des militaires en tentes pour les blessés de la Première Guerre mondiale.

Pendant et après la révolution[modifier | modifier le code]

Après la révolution de Février et l’abdication de l'empereur Nicolas II, à laquelle il a contribué, Lvov devient président du conseil des ministres le 15 mars 1917, puis chef du gouvernement provisoire russe le 23 mars. Incapable de rassembler suffisamment d’appui, il démissionne en juillet 1917 en faveur de son ministre de la Justice, Alexandre Kerenski. Installé à Tioumen, Lvov est arrêté après la prise de pouvoir par les bolcheviks. Incarcéré à Ekaterinbourg, il parvient à s’échapper et s’établit à Paris, où il passe le reste de sa vie. Il est enterré au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Graphie française utilisée sur sa tombe
  2. Encyclopédie de la franc-maçonnerie (sous la direction d'Éric Saunier)