Gregor von Rezzori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gregor von Rezzori (né le 13 mai 1914 à Tchernivtsi, en Bucovine et mort le 23 avril 1998 en Toscane) est un écrivain et acteur autrichien. Il fut aussi auteur de pièces radiophoniques, journaliste, artiste-peintre, critique d'art et collectionneur éclairé. Il parlait couramment Allemand, Roumain, Italien, Polonais, Ukrainien, Yiddish, Anglais et Français. Il fut successivement citoyen de l'Autriche-Hongrie, de la Roumanie, de l'Union-Soviétique avant de de devenir un apatride avant d'obtenir la nationalité autrichienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Czernowitz en Bucovine qui était alors sous administration de l'empire Austro-Hongrois. Il est issu d'une famille aristocratique originaire de la province de Raguse en Sicile qui s'était installée en Autriche dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Quand la région est rattachée en 1919 au royaume de Roumanie, sa famille reste sur place et Gregor von Rezzori devient un citoyen roumain. Il fait successivement ses études à Brașov, Fürstenfeld puis Vienne. Après avoir commencé des études à l'école des mines de l'Université de Leoben, il s'oriente vers l'architecture puis la médecine à l'Université de Vienne. Dans le courant des années 1930, il s'installe à Bucarest, fait son service militaire dans l'armée roumaine puis mène l'existence d'un artiste. En 1938, il part pour Berlin où il commence une carrière d'écrivain, journaliste et scénariste pour la radio et le cinéma. À partir de la seconde moitié des années 1950, il continue à publier romans et histoires tout en travaillant dans le monde cinématographique comme auteur de scenarii et acteur. Il apparaîtra ainsi à l'écran aux côtés de Brigitte Bardot, Jeanne Moreau, Anna Karina, Marcello Mastroianni ou Charles Aznavour. À partir des années 1960, il vit entre Rome et Paris, séjournant régulièrement aux États-Unis ou en Toscane où il finira par s'installer avec son épouse, Béatrice Monti della Corte. C'est là qu'ils fondent ensemble une résidence pour écrivains, la fondation Santa Maddalena.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il commence à écrire avant la Seconde Guerre mondiale, mais connaît un début de notoriété en 1953 avec les Maghrebinische Geschichten, suite de petites histoires situées dans un pays imaginaire appelé "Maghrebinia" et qui est une évocation parodique de la Bucovine, de l'Autriche-Hongrie et du Bucarest de sa jeunesse. D'autres ouvrages, comme La Mort de mon Frère Abel, Œdipe à Stalingrad ou Neiges d'antan évoquent le monde disparu de l'entre-deux-guerres. Ces différents ouvrages imposent von Rezzori comme un styliste reconnu. Toutefois, ce sont les Mémoires d'un antisémites qui lui assurent une notoriété internationale.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • L'Hermine souillée, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier »,‎ 1961, 424 p. (ISBN 978-2070254156)
  • La Mort de mon frère Abel, Paris, Éditions Salvy,‎ 1996, 794 p. (ISBN 978-2905899781)
  • Un court voyage par de longs chemins, Paris, Éditions Salvy,‎ 1998, 286 p. (ISBN 978-2905899460)
  • Sur la falaise (trad. Jean-François Boutout), Paris, Éditions Salvy,‎ 1998 (ISBN 978-2905899415)
  • Œdipe à Stalingrad, Paris, Éditions Salvy,‎ 1998, 349 p. (ISBN 978-2905899101)
  • Histoires du pays du soleil couchant, Monaco-Paris, Éditions Salvy,‎ 1998, 338 p. (ISBN 978-2905899545)
  • Mémoires d'un antisémite (trad. Jan Dusay), Paris, Éditions de l'Olivier,‎ 2003 (ISBN 978-2879293714)
    1ère ed. : l'Âge d'homme, Lausanne, 1990, (ISBN 978-2825100929)
  • Neiges d'antan (trad. Jean-François Boutout), Paris, Éditions de l'Olivier,‎ 2004, 384 p. (ISBN 978-2879294209)
    1ère ed. : Salvy, Paris, 1994, (ISBN 978-2905899354)
  • Sur mes traces : Mémoires (trad. Pierre Deshusses, préf. Jacques Lajarrige), Monaco-Paris, Le Rocher,‎ 2004, 310 p. (ISBN 978-2268049199)
  • Le Cygne (trad. Jacques Lajarrige), Monaco-Paris, Le Rocher,‎ 2006, 95 p.
  • Murmures d'un vieillard : Un compte rendu (trad. Jacques Lajarrige), Monaco-Paris, Le Rocher,‎ 2008, 398 p. (ISBN 978-2268065045)
  • Les Morts à leur place. Journal d'un tournage, Monaco-Paris, Le Serpent à Plumes,‎ 2009 (ISBN 978-2268068589)
  • Une hermine à Cernopol, Paris, Éditions de l'Olivier,‎ 2009 (ISBN 978-2879295923)
    Autobiographie
Œuvres en allemand

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Lajarrige, Gregor von Rezzori. Études réunies, Université de Rouen, Centre d'Études et de Recherches Autrichiennes, Mont-Saint-Aignan, 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]