Gina Pane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pane.

Gina Pane

Naissance 24 mai 1939
Biarritz
Décès 5 mars 1990
Paris
Activités plasticienne
Formation Beaux-Arts de Paris de 1961 à 1966
Mouvement artistique performances, art corporel (ou body art)

Gina Pane est une artiste française, née à Biarritz le 24 mai 1939 et morte à Paris le 5 mars 1990. Elle est l'une des représentantes majeures de l'art corporel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Biarritz d’un père italien et d’une mère autrichienne, Gina Pane passe une partie de son enfance en Italie. Elle revient en France pour faire ses études aux Beaux-Arts de Paris de 1961 à 1966 (section Peinture et Lithographie). De sa formation classique aux Beaux-Arts, elle conservera un intérêt sans cesse renouvelé pour le corps. Elle enseignera à l'école des Beaux-arts du Mans de 1975 à 1990 et dirigera un atelier de performance au centre Georges Pompidou en 1978 et 1979 à la demande de Pontus Hulten. Elle meurt prématurément en 1990 des suites d'une longue maladie.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Gina Pane a réalisé des peintures géométriques (1962-1967) avant de s’investir dans les sculptures et les installations. Proches des explorations de Bruce Nauman et Robert Morris, ses premières peintures, hors d’une recherche formelle, engagent déjà ses thèmes de travail futurs. La relation du corps à la nature détermine ses sculptures et surtout ses premières actions. Figure majeure de l’art corporel des années 1970, elle a composé une série d'actions minutieusement préparées et documentées, où chaque geste est accompli avec une dimension rituelle.

Gina Pane distingue elle-même trois périodes dans son évolution artistique :

  • Une première période, de 1968 à 1970-71, où, par ses actions corporelles, elle met en question la relation personnelle à la nature : « Pierres déplacées » (1968), « Terre protégée » (1968-1970) ou "Enfoncement d'un rayon de soleil" (1969). Ses actions ou ses installations se déroulent souvent dans l'intimité.
  • Médiatisée dans les années 1970, « Action Escalade non-anesthésiée, 26 juin 1971 » est l'une de ses premières actions réalisées au sein de son atelier. Cette seconde période pose la problématique du corps actif face au public. Le support du travail est l'espace-temps. De l'œuvre d'art proprement dite, il reste le relevé photographique d'un certain nombre de moments soigneusement choisis et l'objet performatif. Les actions constituent une recherche d'un autre langage, d'une pratique biologique de l'existence par une tentative de transformation de l'individu au travers d'une volonté de communion avec l'Autre. Par l'absolu de la créativité d'une démarche en constant renouvellement, Gina Pane bouleverse l'esthétisme et donne une nouvelle image de la beauté. En 1973 à la Galerie Diagramma à Milan, Gina Pane réalise par exemple une action nommée « Azione sentimentale » devant un public au premier rang exclusivement féminin. Dans cette dernière, l'artiste répète deux fois la même séquence, avec pour accessoire un bouquet de roses rouges, puis un bouquet de roses blanches. Passant progressivement de la station debout à la position fœtale, elle exécute d'abord un mouvement de va-et-vient avec le bouquet, avant de se mettre les épines d'une rose dans le bras et de pratiquer une incision avec une lame de rasoir dans la paume de sa main. Son bras se transforme alors en rose, la blessure évoquant les pétales et l'avant-bras représentant la tige de la fleur.
  • À la fin des années 1970, Gina Pane entreprend la troisième phase de son évolution artistique : Les « Partitions ». Le rôle du corps et sa relation au monde demeurent le sujet central. Le langage mis en place dans ses actions est alors utilisé dans un travail de création autonome. La représentation de la blessure devient symbolique. Les « Partitions » mêlent des photographies de ses précédentes blessures à divers objets (jouets, verre, etc.) déjà présents dans ses actions. Dans les dernières « Partitions », la matérialité du corps se retrouve traduite au travers de matériaux tels le bois, le fer, le verre et le cuivre.

Par la voie du souvenir, de ses actions et par les évidentes références à l'histoire de l'art d'Ucello à Memling, Gina Pane révèle une démarche profondément liée au sacré.

Chronologie de l'œuvre[modifier | modifier le code]

De 1967 à 1990, son œuvre a été présentée à travers de nombreuses expositions personnelles et collectives, actions et installations. Gina Pane est représentée par la galerie Kamel Mennour, à Paris.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1968
    • Papiers collés, peintures et structures affirmées, Galerie Simone Heller, Paris
  • 1972
    • Gina Pane, Galerie Diagramma, Milan
  • 1974
    • Constats des actions : Transfert, Azione sentimentale, Psyché (essai), Galerie Stadler, Paris
    • Gina Pane, Galerie Krinsinger, Innsbruck, Autriche
  • 1976
    • Gina Pane – Images = images, Galerie Stadler, Paris
  • 1978
    • Constats d’Actions de 1973 à 1977, Galerie Isy Brachot, Bruxelles
    • Atelier « Performance », cycle d’enseignement par Gina Pane, Centre Georges Pompidou, Musée national d’art moderne, salle de cinéma, Paris
  • 1980
    • Travail d'action, Galerie Isy Brachot, Paris
  • 1981
    • Art corporel, Gina Pane : Action d'actions, Maison de la culture, Nevers
    • Partition Action, Franklin Furnace, New York
    • Gina Pane : Partitura dell’azione : « C’est la nuit, chérie… », Multimedia Arte Contemporanea, Brescia
  • 1982
    • Petit voyage Oh! Oh! en couleurs - Partition Action, Kunstlerhaus Bethanien, Daad, Berlin
  • 1983
    • Partition, Galerie Arapède, Tours
    • Partitions, Galerie Isy Brachot, Paris
  • 1984
    • Gina Pane : Guerre - Partizioni, Marginalia delle forme d’arte, Turin
  • 1985
    • Gina Pane, École nationale d'art décoratif, Limoges.
    • Gina Pane « Partitions », opere multimedia, 1984-1985, Padiglione d'Arte contemporanea, Milan
  • 1987
    • Gina Pane, Galerie Christine et Isy Brachot, Bruxelles
  • 1988
    • Gina Pane, La chair ressuscitée, Galerie Isy Brachot, Foire internationale d’art contemporain, Grand Palais, Paris
  • 1989
    • Gina Pane, œuvres récentes, Galerie Joseph Dutertre, Rennes
    • Kunst Station, Sankt Peter, Cologne.
  • 1990
    • Gina Pane, Palau de la Virreina, Barcelone
    • Gina Pane, Cadran Solaire et Passages, Centre d’art contemporain, Troyes
    • Museo d'arte contemporanea, Ferrare
    • Gina Pane, Centre d’art contemporain Pablo Neruda, Corbeil-Essonnes
  • 1991
    • Gina Pane, Fonds régional des Pays de la Loire, Clisson
    • Gina Pane, Palais des congrès et de la culture, Le Mans
    • Gina Pane, Curt Marcus Gallery, New York
    • Gina Pane, Galerie Christine et Isy Brachot, Paris
    • Gina Pane : la chair ressuscitée, Foire internationale d’art contemporain, Galerie Isy Brachot, Grand Palais, Paris
  • 1996
    • « Gina Pane », Les revues parlées, Musée national d'art moderne, Centre Pompidou, Paris
    • « Azione Teorica », ed altri lavori 1974-1977, Studio Morra, Naples
  • 1998
    • Gina Pane, Opere 1968-1990, Chiostri di San Domenico, Reggio Emilia
  • 2000
    • Les dessins de Gina Pane, École supérieure des beaux-arts, Collégiale Saint-Pierre La Cour, Le Mans
    • Tout ici ressemble à là-bas, Musée d’art moderne et contemporain (Mamco), Genève
  • 2001-02
    • Gina Pane, John Hansard Gallery, The University of Southampton ; Arnolfini Gallery, Bristol ; Tate Modern, Londres
  • 2002
    • Gina Pane, dessins, Musée des Beaux-Arts, Nancy
  • 2003
    • Gina Pane, Terre protégée, Centre d’art contemporain, Parc Saint-Léger, Pougues-Les-Eaux
  • 2004
    • Gina Pane (œuvres en dépôt dans la collection du Fonds régional d’art contemporain des Pays de la Loire), Musée de l’Abbaye de Sainte-Croix, les Sables d’Olonne
    • Gina Pane - événement, Galerie « l’Atelier sur l’herbe », École régionale des Beaux-Arts de Nantes (organisé par les Archives de la Critique d’art de Chateaugiron)
  • 2005
    • Gina Pane, Terre – Artiste – Ciel, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Galerie du Musée
  • 2006
    • Gina Pane, galerie Joseph Dutertre, Mézières-sur-Couesnon
  • 2009
    • Situation idéale, Frac des Pays de la Loire, Musée des Beaux-Arts, Nantes
  • 2010
    • Gina Pane, Les Ultimes, Galleria L'Elefante, Trévise
  • 2012
    • Museo d'Arte Moderna e Contemporanea di Trento, Rovereto
  • 2012
    • galerie kamel mennour, Paris
  • 2013
    • Gina Pane / Joan Jonas, Contemporary Arts Museum, Houston

Actions[modifier | modifier le code]

  • 1968
    • Presque cercle, Ury (France)
    • Pierres déplacées, Vallée de l'Orco, Turin
    • Lecture dans un jardin potager, Ecos
    • J’ai tracé au crayon sur les deux pierres l’empreinte de l’eau laissée par le torrent de l’Orco, Rivarolo Canavese (Italie)
  • 1969
    • Situation idéale : artiste - terre - ciel, Ecos (France)
    • Autocritique, Turin
    • Work in progress, American Center for students and artists, Paris
    • Alignement infini, Deauville
    • Appropriation d'un événement dans le but de le provoquer dans un autre lieu, Parco Piccolo Valentino, Turin
    • Enfoncement d'un rayon de soleil, Ecos
    • Table de lecture – terre ciel, Turin
    • Premier projet du silence, atelier, Turin
    • Premier projet du silencev, Galerie Franzp, Turin
  • 1970
    • Blessure théorique, Atelier de l’artiste, Paris
    • Terre protégée II, Pinerolo Canavese , Turin
    • Continuation d'un chemin de bois, Ury
    • Mon corps ou Pierres de corps, Ury
    • Semences de graines de chanvre, Ury
    • Narcisse, Jarcy
    • Hommage à Yves Klein, Atelier de l’artiste, Paris
    • Manipulation d’humus, Ury
    • Deuxième projet du silence, Ury
  • 1971
    • Escalade non-anesthésiée, Atelier de l’artiste, Paris
    • Hommage à un jeune drogué, Galerie du Fleuve, Bordeaux
    • Quatrième projet du silence, Musée Galliéra, Paris
    • Nourriture / Actualités T. V. / Feu, chez M. et Mme Frégnac, Paris
  • 1972
    • Le lait chaud, chez Jean et Mila Boutan, Paris
    • Lecture d'un certificat médical de Me R. S. , Atelier de l’artiste Paris
    • Action posthume, Paris
    • Vie - mort - rêve, IVe Festival international, Belgrade.
    • Je, Place aux Œufs, Bruges
  • 1973
    • Autoportrait(s), Galerie Stadler, Paris
    • Transfert, Space 640, Saint-Jeannet-lès-Vence
    • Azione sentimentale, Galerie Diagramma, Milan
  • 1974
    • Psyché' (essai), Galerie Stadler, Paris
    • Death control, Galerie Diagramma, Foire de Bâle
    • Azione melanconica 2 × 2 × 2, Studio Morra, Naples
    • Enneigés blessés, Turin, Italie
  • 1975
    • Le corps pressenti, Galerie Krinzinger, Innsbruck, Autriche
    • Discours mou et mat, Galerie de Appel, Amsterdam
    • Death control, Galerie Stadler, Paris
  • 1976
    • La mise en action imagée d’une séquence : « le Secret », Galerie Stadler, Paris
    • Il caso n° 2 sul ring, Galerie Diagramma, Legnano, Italie
    • Io mescolo tutto, Cocaïna Fra Angelico, Galleria d'arte moderna, Bologne
  • 1977
    • Azione teorica, Galerie Libero per, Naples
    • Action Laure, Galerie Isy Brachot, Bruxelles
    • A Hot Afternoon 1, Documenta VI, Kassel
  • 1978
    • Little journey 1, Museum Moderner Kunst, Vienne
    • A Hot Afternoon II, Quadrum Galeria, Lisbonne
    • Mezzogiorno a Alimena 1, Galleria d'arte moderna, Bologne
    • Little journey II, Los Angeles Institute of Contemporary Art, Los Angeles
    • Mezzogiorno a Alimena II, Art Institute, San Francisco
  • 1979
    • Mezzogiorno a Alimena 3, Centre Georges Pompidou, Musée national d'art moderne, galeries contemporaines, Paris
    • Little journey III, Goethe Institut, Paris

Installations[modifier | modifier le code]

  • 1968
    • La pêche endeuillée, atelier Turin
    • Terre protégée I, environs de Turin, Italie; Museum of Contemporary Art, Tokyo
  • 1969
    • Structure affirmée - Barrière impénétrable, Pavillon Baltard, Paris
    • Ricordo avvolto di un mattino blu, San Giorgio Canavese
  • 1969-70
    • Stripe-rake, Galerie Franzp, Turin
    • Désert traces, Galerie Franzp, Turin
    • Acqua Alta / Pali / Venezia, Galerie Rive Droite, Paris
  • 1970
    • Terre protégée III, Fenestrelle
    • La pêche endeuillée, Galerie Diagramma, Milan, et LP Turin
  • 1971
    • Gina Pane - Pesca luttuosa (la pêche endeuillée), Galerie LP 220, Turin
    • Le riz n°1, Galerie Rive Droite, Paris, et Galerie Argès 2, Bruxelles

Film et vidéo de l'artiste[modifier | modifier le code]

  • 1968
    • Solitrac, film 16 mm, noir et blanc, 9', interprété par Anne Marchand ; cameraman : C. Valesy. Sélectionné en 1993 pour le 15e Festival international de Créteil et du Val de Marne : « Films de femmes »
  • 1977
    • Action Little Journey, réalisée le 5 octobre 1977, au Centre Georges Pompidou ; vidéo en couleurs, sonorisée, 10'

Vidéos documentaires[modifier | modifier le code]

  • 1971
    • Nourriture / Actualités T.V. / Feu, réalisée le 24 novembre 1971, à 19h30 chez monsieur et madame Frégnac, Paris XIVe ; vidéo en noir et blanc, sonorisée, 31'30, caméra : Daniel Orsi
  • 1972
    • Le lait chaud, réalisée le 31 mai 1972, à 20h00 chez Jean et Mila Boutan, Paris Ve ; vidéo en noir et blanc, non sonorisée, 41'11, caméra : Daniel Orsi
  • 1973
    • Autoportrait(s), réalisée le 11 janvier 1973, à 19h30, à la Galerie Rodolphe Stadler, Paris VIe ; vidéo en noir et blanc, sonorisée, durée : 45'53, caméra : Daniel Orsi
  • 1974
    • Psyché (essai), réalisée le 24 janvier 1974, à 19h30 à la Galerie Stadler, Paris Vie ; vidéo noir et blanc, non sonorisée, durée : 72’, caméra : Carole Roussopoulos
    • Action mélancolique 2 × 2 × 2, réalisée le 8 octobre 1974, au Studio Morra, Naples ; vidéo en noir et blanc, sonorisée, durée : 41’30, nom du cameraman non précisé
  • 1975
    • Death control, réalisée le 23 janvier 1975, à la Galerie Stadler, Paris VIe ; vidéo en noir et blanc, sonorisée, durée : 10’, caméra : Carole Roussopoulos
    • Discours mou et mat, réalisée le 28 juin 1975, à la Galerie de Appel, Amsterdam ; vidéo en noir et blanc, sonorisée, durée : 18’30, nom du caméraman non précisé

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 1968
    • Grands et Jeunes d’aujourd’hui, IXe salon, Salles d’exposition Wilson, Paris
    • Occupation des lieux, Centre culturel américain, Paris
  • 1969
    • Festival, Avignon
    • Work in progress, Centre culturel américain, Paris
    • Manifestation Biennale et internationale des jeunes artistes, 6e Biennale de Paris, Musée d’art moderne de la Ville de Paris
    • Maison des Jeunes et de la culture, Grenoble
    • 44 sculptures monumentales, Fondation Port-Barcarès
  • 1970
    • From concept, New York
    • Grands et Jeunes d’aujourd’hui, XIe salon, Pavillon Baltard, Paris
    • Donner à voir, Pierre Restany, Paris
    • Art concept from Europe, Galeria Bobino, New York
    • Estampes originales, Librairie La Hune, Paris
  • 1971
    • Musée Galliéra, Paris
    • 4a Biennale di Bolzano, Palazzo della fiera, Bolzano
  • 1972
    • IVe Biennale, Belgrade.
  • 1973
    • Regarder ailleurs, XXIVe Mai musical, Palais de la Bourse, Bordeaux
    • L'art actuel en France, (autour du livre de Anne Tronche et de Hervé Gloaguen), ARC, Musée d'art moderne de la Ville de Paris
  • 1974
    • Foire de Bâle, Galerie Diagramma, Milan
  • 1975
    • Galerie Nächst St. Stephan, Vienne
    • L'art corporel, Galerie Stadler, Paris
    • Bodyworks, Museum of Contemporary Art, Chicago
    • L’art vidéo, Musée d’art moderne de la Ville de Paris
    • L’art vidéo, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles
    • La jambe, Château-Musée, Dieppe
    • Nouvelles tendances, Galerie Krinzinger, Innsbruck
    • Deuxième rencontre internationale ouverte de vidéo, Espace Pierre Cardin, Paris
    • Galerie Magma, Florence
    • Mosaico, Gastaldelli-Arte contemporanea, Milan
  • 1976
    • L’Oreille de Van Gogh, Galerie Germain, Paris
    • Frauen machen Kunst, Galerie Magers, Bonn.
    • Galerie Arte Verso, Genève
    • Musée national d’art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris
    • Magma (exposition internationale de femmes artistes réalisée par Romana Loda), Musée du Castelvecchio, Verone
  • 1977
    • L’art corporel, Galerie Isy Brachot, Bruxelles
    • Galleria d’arte moderna, Bologne
    • Documenta VI, Kassel
  • 1978
    • 6e Biennale internationale d’art graphique, Florence
    • International performance festival 1978, Österreichischer Kunstverein, Vienne
    • Photo-Constat, Photo-graphie, Galerie Stadler, Paris
    • Symposium « Performance », Office franco-allemand pour la jeunesse, Aix-la-Chapelle
    • Gina Pane et Performances autrichiennes, Foire internationale d’art contemporain, Galerie Krinzinger, Grand Palais, Paris
    • Polar Crossing, 3 Europeans : Richard Kriesche, Gina Pane, Petr Stembera, Los Angeles Institute of Contemporary Art, Los Angeles ; San Francisco Art Institute
  • 1979
    • Télouze cinoche (vidéos et films réalisés par des artistes), A.D.D.A., Marseille ; Musée des Beaux-Arts de Toulon ; Musée de Martigues
    • Art vidéo (organisé par l’atelier de recherche esthétique), Bibliothèque municipale de Caen
    • Tendances de l’art en France 1968-1978/9, n° 2 – Les partis pris de Gérald Gassiot-Talabot, ARC, Musée d'art moderne de la Ville de Paris
  • 1980
    • Progetti speciali, Biennale de Venise
    • Vidéo – photo – performance, Goethe Institut, Paris
    • Dal corpo ai nuovi media. Filmperformance, Palazzo reale, Gênes
  • 1981
    • Art corporel, Maison de la culture de Nevers
    • 3e Symposium international de la performance, E.L.A.C., Lyon
    • Typisch Frau, Galerie Philomène Magers, Bonn
    • Regarder l’art, Centre culturel, Cergy-Pontoise
  • 1982
    • Isy Brachot chez Louis K. Melsel Gallery, New York
    • Maison de la culture, Rennes
    • Musée d’Ixelles, Bruxelles
    • Performance Zwei, Künstlherhaus Bethanien, Berlin.
  • 1983
    • …Se voir en peinture, Maison des arts André Malraux, Créteil
    • 1ère triennale le Landeron ’83 « La femme et l’art », le Landeron, Suisse
    • Les étudiants 97 / 75 des ateliers d’art sacré, Galerie Oudin, Paris
    • Festival Andere Avant-Garde, Brucknerhaus, Linz
    • Panorama d’art contemporain en France 1960-1980, Centre culturel, Coutances
    • L'art corporel (autour du livre de François Pluchart), Galerie Isy Brachot, Bruxelles.
  • 1984
    • Murs blancs pour chambre noire, Exposition des collections du Fonds régional d’art contemporain Rhône-Alpes ; Maison de la culture et de la communication, Saint-Étienne Centre national des arts graphiques et plastiques, Paris
    • La part des femmes dans l’art contemporain, Centre d’animation culturelle de Vitry-sur-Seine
    • Écritures dans la peinture, Villa Arson, Nice
    • Le vivant et l’artificiel, Hospice Saint-Louis, Avignon
    • Grands et jeunes d’aujourd’hui – art cinétique, peinture, sculpture, Grand Palais, Paris
    • 10 grands, 10 jeunes, sélection J.-L. Chalumeau, Grand Palais, Paris
  • 1985
    • Ceci n’est pas une photographie, Frac Aquitaine, Mont de Marsan
    • Art 16’85, Foire de Bâle, Galerie Isy Brachot
  • 1986
    • 15 artistes à la Chapelle Saint-Louis de La Salpêtrière, Paris
  • 1987
    • Convergences sud, Maison de Gascogne, Auch
    • Continuous Changes, Anvers
    • Les années 1970, les années mémoire, Abbaye Saint-André, Centre d’art contemporain, Meymac
    • Dessins and Co, Chapelle des Augustins, Toulouse
    • Et pendant ce temps-là en France... , Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris
    • Avant-goût avant Prague, Préfecture de Bobigny
    • De la photo comme peinture, Galerie municipale d’art contemporain, Centre culturel Théo Argence, Saint-Priest
    • Memoria del video - Vent’anni di eventi video in Italia, Padiglione d’arte contemporanea, Milan
  • 1988
    • L’or et son mythe, Grand Palais, Paris
    • Le corps dans tous ses états, Musée municipal, Cambrai
    • L’amour de l’art, exposition du Frac Midi Pyrénées, Réfectoire des Jacobins, Toulouse
    • Les années 1970, les années mémoire, Galerie Les Ponchettes, Nice
    • Figuratives, Espace Le Lucernaire, Fondation Camille, Paris
    • Icônes, Musée de la Castre, Le Suquet, Cannes
  • 1989
    • Coup d'envoi ou l'art à la lettre, Musée de la Poste, Paris
    • Beyond Performance, Arti et Amicitiae, Amsterdam
    • Corps-Figures, Artcurial, Paris
    • Dimensions jouet, Centre de la Vieille Charité, Marseille
    • Ressource Kunst, die Elementen gesehen, Kunstlerhaus Bethanien, Berlin
    • Liaisons et ruptures, Frac Midi Pyrénées, Foix
    • Artluminium, Atrium de la Maison Alcan et Galerie Lavalin, Montréal
    • Dert geschundene Mensch, Francfort
    • 1968-Utopies concrètes dans l'art et la société, Kunstverein, Düsseldorf
    • Identités abstraites et figuratives, Fondation Camille, Evry
    • Metessi tracce passaggi, scritture, gesti impronte d'arte contemporanea, Galerie L. Carrieri, Rome
    • Art Cologne, Galerie Isy Brachot
    • Bad women, Elefanten Press Galerie, Berlin
  • 1990
    • New Art from the Mediterranean and Japan, The Fourth International Contemporary Art Exhibition, Museum of Modern Art, Toyama
    • Venus, Moulins Albigeois, Albi
    • Une scène parisienne, 1968-1972, Galerie Art & Essai, Centre de l'histoire de l'art contemporain, Université Rennes 2, Rennes ; La Criée, Halle d’art contemporain, Rennes ; Fonds régional d’art contemporain, Châteaugiron
  • 1991
    • Le cœur et la raison, Hommage à Pierre Restany, Musée des Jacobins de Morlaix
    • L’œuvre et le sacré, Association Villa du Parc, Annemasse
    • Alberola, Bertrand, Cole… une sélection d’œuvres du Fonds régional d’art contemporain Champagne-Ardenne, Frac Champagne-Ardenne, Reims
  • 1992
    • Lieux d’histoire – Dix artistes – Dix élèves, Musée de l’Hospice Comtesse de Lille
  • 1993
    • Différentes natures : visions de l’art contemporain, Galerie Art 4 et Galerie de l’esplanade, La Défense, Paris
    • Il mondo del corpo, Studio Oggetto, Milan
    • L’art en jouets, Galerie Isy Brachot, Paris
  • 1994
    • Oh boy, it's a girl!, Feminismen in der Kunst, Kunstverein, Munich
    • L’amour toujours, exposition des collections du Fonds régional d’art contemporain Aquitaine, Le Carré / Musée Bonnat, Bayonne
    • Différentes natures, visions de l’art contemporain, Palau de la Virreina, Barcelone
    • Hors limites : l’art et la vie 1952-1994, Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris
  • 1995
    • Collisions, Arteleku, San Sebastian
    • Glaube Hoffnung Liebe Tod, Kunsthalle, Vienne
    • Endurance 1914 The Information 1994, Exit Art, The First World, New York
  • 1996
    • Body as Membrane, Kunsthallen Brandts Klaedefabrik, Odense
    • L'art au corps : le corps exposé de Man Ray à nos jours, Musée d’art contemporain, Galeries contemporaines, Marseille
  • 1997
    • Made in France, Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris.
    • L'Empreinte, Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris
    • Vraiment : féminisme et art, Le Magasin, Grenoble
    • L’art corporel dans les collections, Fonds régional d’art contemporain Champagne-Ardenne, Reims
    • Cycle de vidéos et performances, Institut Valencia d’art modern, Valence ; Museo nacional, Centro de arte Reina Sofia, Madrid
  • 1998
    • Out of Actions : between Performance and the Object, 1949-1979, The Museum of Contemporary Art, Los Angeles ; Museu d'art contemporani, Barcelone ; Museum of Contemporary Art, Tokyo
    • Premises : Invested spaces in visual arts and architecture from France, 1958-1998, Guggenheim Museum, New York
  • 1999
    • Visible Invisible, Centre d'art sacré contemporain, Pontmain
    • Lie of the Land, earth body material, John Hansard Gallery, Southampton.
  • 2000
    • Lie of the Land, earth body material, Arnolfini Gallery, Bristol
    • Et l’art se met au monde, Prologue pour la biennale, Institut d’art contemporain, Fonds régional d’art contemporain Rhône-Alpes / Nouveau Musée, Villeurbanne
    • Narcisse blessé, autoportraits contemporains 1970-2000, Passage de Retz, Paris
  • 2001
    • Marked, a season of work exploring the body as site, metaphor and material, Arnolfini Gallery, Bristol
    • El instante eterno, Espai d’art contemporani, Castello de la plana, Espagne
    • Huesca Imagen, Diputacion de Huesca, Espagne
    • Éloge de l’intuition – Paul-Armand Gette – Gina Pane, site de l’abbatiale de Saint-Philibert de Grand Lieu, le Prieuré, Saint-Philibert de Grand Lieu
    • Entrée en matière – La sculpture européenne dans la collection du Fonds régional d’art contemporain des Pays de la Loire, Abbaye de l’Épau, Yvré l’Évêque
    • A comme Accident, Galerie Chantal Crousel, Paris
    • L’archive entre collection et production, Galerie Art et essai, Université Rennes 2, Rennes
  • 2002
    • Decima biennale d’arte sacra contemporanea. Nel Segno della Luce, Fondazione Stauros Italiana Onlus, San Gabriele – Isola del Gran Sasso
    • Art Paris au Carrousel du Louvre, (Galerie Joseph Dutertre), Paris
    • Les années 70 : l’art en cause, CAPC Musée d’art contemporain, Bordeaux
  • 2003
    • Micropoliticas. Arte y cotidianidad (2001-1968) , Espai d’Art Contemporani de Castello
    • L’équilibre du chaos ou l’expression des passions, Œuvres de la collection du Fonds régional d’art contemporain des Pays de la Loire, Sablé-sur-Sarthe
    • Art, lies and Videotape : Exposing Performance, Tate, Liverpool
  • 2004
    • 17 artistes à 17 ans, Musée Rimbaud, Charleville-Mézières
    • Pour les oiseaux (exposition en hommage à Jean-François Taddei) , Fonds régional d’art contemporain des Pays de la Loire, Carquefou
    • Hors-d’œuvre : ordre et désordres de la nourriture, CAPC Musée d’art contemporain, Bordeaux
    • D’une image qui ne serait pas du semblant : la photographie écrite 1950-2005, Passage de Retz, Paris
    • Il bello e le bestie, Museo di arte moderna e contemporanea di Trento e Rovereto ; Museum Kunst Palast, Düsseldorf
    • Acte I. Pour un nouveau Musée, Salle d’exposition du quai Antoine Ier, Principauté de Monaco
  • 2005
    • Seven Easy Pieces, Solomon R. Guggenheim Museum, New York

Citations[modifier | modifier le code]

« Vivre son propre corps veut dire également découvrir sa propre faiblesse, la tragique et impitoyable servitude de ses manques, de son usure et de sa précarité. En outre, cela signifie prendre conscience de ses fantasmes qui ne sont rien d’autre que le reflet des mythes créés par la société… le corps (sa gestualité) est une écriture à part entière, un système de signes qui représentent, qui traduisent la recherche infinie de l’Autre. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres de l'artiste[modifier | modifier le code]

  • 1969
    • Moments de silence : I, recueillis en 8 documents, novembre 1969 - octobre 1970, Galleria LP 220, Turin
  • 1970
    • 1944/19.., Librairie galerie du Fleuve, Bordeaux

Textes de l'artiste publiés[modifier | modifier le code]

  • 1972
    • « Gina Pane : briser les servo-mécanismes », Artitudes, no 7, juin
  • 1973
    • « Le corps et son support image pour une communication non linguistique (janvier 1973)», Artitudes International, no 3, février-mars
  • 1974
    • « Lettre à un(e) inconnu(e) », Artitudes International, no 15/17, oct.-décembre 1974, page 14
  • 1975
    • « Le langage du corps... », (texte sans titre daté du 24 juin 1974), Opus International, no 55, avril 75, page 45
    • « Lettre ouverte », Artitudes International, no 24/26, juin-septembre, page 28
  • 1976
    • « La négresse flashée et sa rémanence », Artitudes International, no 33/38, juin 1976-mars 1977, page 13
    • « Morte / Borghesia / Ferita / Morte : il corpo collettivo (Mort / Bourgeoisie : Corps collectif) », Controcultura, Brescia, no 1, 15 septembre, page 12
  • 1977
    • « La cuisine d’une action », Artitudes International, no 39/44, avril-novembre
    • « Action « Laure », « La femme surréaliste », Obliques, Nyons, n°14-15, 1977, page 171
    • « Le temps d’une action », + - 0, n° 18, juillet-septembre 1977
    • « Le corps du discours », Les Nouvelles Littéraires, n° 2604, octobre, page 21
  • 1980
    • « Travail de l’action », Gina Pane - Travail d’action, Galerie Isy Brachot, 13 mars-26 avril, Ed. Galerie Isy Brachot, Paris, n.p.
    • « Le langage que j’ai élaboré... (Travail de l’action) », Art actuel, Skira Annuel, n° spécial, 1970-1980, n° 6, ed. Skira, S. A., Genève, Suisse
  • 1981
    • « Le musée, but ou fin de l’art ? », Helena Kontova, « From Performance to Painting », Flash Art, Milan, n° 106, février-mars 1982, pages 16-21
    • « Partition/action », Axe Sud, Toulouse, n° 6, automne 1982, page 39
  • 1982
    • « Le germe de la vie », Art Press, n° 74, octobre 1983, page 66
  • 1986
    • « Témoignages : Gina Pane », Opus international, n° 100, hiver 1986, page 43
  • 1996
    • « La douleur », non daté, Les Revues parlées, Paris, Centre Pompidou, brochure publiée à l’occasion du Colloque international, 29 mai 1996, n.p.
  • 2004
    • Lettre à un(e) inconnu(e), textes réunis par Blandine Chavanne et Anne Marchand avec la collaboration de Julia Hountou, Paris, Ensba

Catalogues d'expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1970
    • Gina Pane, Galerie Rive Droite, Paris, 11 juin-20 juillet ; Paris, Galerie Rive Droite
  • 1980
    • Gina Pane - Travail d’action, Galerie Isy Brachot, Paris VIème, 13 mars-26 avril ; Paris VIème, Isy Brachot
  • 1983
    • Gina Pane - Partition et dessins, Galerie Isy Brachot, Paris VIème, 7 décembre 1983- 7 janvier 1984 ; Paris, Isy Brachot, 1983
  • 1985
    • Gina Pane Partitions Opere multimedia 1984-85, Pavillon d’Art Contemporain de Milan, 29 novembre 1985 - 13 janvier 1986 ; Milan, Mazzotta, 1985
  • 1986
    • Gina Pane - La légende dorée 1984/86, Musée d’Art Moderne de Villeneuve d’Ascq, 26 septembre-7 décembre ; Villeneuve d'Ascq, Musée d'Art Moderne
  • 1987
    • Gina Pane, Galerie Christine et Isy Brachot, Bruxelles, 3 décembre 1987-23 janvier 1988; Bruxelles, Isy Brachot, 1987
  • 1989
    • Gina Pane - La chair ressuscitée, Kunst Station Sankt Peter, Cologne, 14 septembre- 22 octobre ; Cologne, Isy Brachot
  • 1990
    • Gina Pane, Palau de la Virreina, Barcelona, mai-juin; Barcelona, Ajuntament de Barcelona
    • Gina Pane, Cadran Solaire - Troyes, 29 septembre-2 décembre ; Troyes, Centre d’Art Contemporain
  • 1998-99
    • Gina Pane Opere 1968-1990, Reggio Emilia, Chiostri di San Domenico, 30 octobre 1998 - 17 janvier 1999 ; Italie, Charta
  • 2000
    • Gina Pane, École Supérieure des Beaux-Arts, Le Mans, 22 janvier - 4 mars ; Le Mans, École des Beaux-Arts
  • 2001-02
    • Gina Pane, John Hansard Gallery, University of Southampton, Angleterre, 27 novembre 2001 – 19 janvier 2002 / Arnolfini Gallery, Bristol, Angleterre, 23 février – 14 avril 2002 / Tate Modern, Londres, avril – octobre 2002 ; Éditions John Hansard Gallery, University of Southampton & Arnolfini Gallery, Bristol ; Angleterre, 2001, 95 pages
  • 2002
    • Gina Pane, Musée des Beaux-Arts, Nancy, 18 mai – 19 août ; Éditions Musée des Beaux-Arts de Nancy & Réunion des Musées Nationaux, Collection ReConnaître, 64 pages
  • 2011
    • Gina Pane : Situation idéale, Musée des Beaux-Arts de Nantes, Frac des Pays de la Loire, Hangar à Bananes, Nantes, 6 fébrier - 26 avril 2009, Les presses du réel, 174 pages

Livres sur l'artiste[modifier | modifier le code]

  • 2012
    • Duplaix, Sophie, Gina Pane : terre-artiste-ciel, Actes Sud, 264 pages
  • 1997
    • Anne Tronche, Gina Pane : Actions, Fall édition, Paris

Écrits de l'artiste[modifier | modifier le code]

  • 2004
    • Gina Pane, Lettre à un(e) inconnu(e), ENSBA, Paris

Liens externes[modifier | modifier le code]