Gill Dougherty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dougherty.

Gill Dougherty

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gill Dougherty, en 1986

Informations générales
Genre musical Rock français
Années actives 1978-1993
Labels Deltour, Pathé Marconi - Réflexes
Site officiel MySpace
Composition du groupe
Anciens membres Guitares : Dougherty, Patrick Mir, Alain Gonzales
Batterie :Dominique Dussourd, Eric Pero, Jean Luc Guitar, Frédéric Manetta, Yves Bordes, Alain Gérard, Jean François Romain, Jean-Louis Pujade, Jean Marc Bibron
Basse : Richard Arriaga, Armel Urvoas, Jean Marc Leclercq, Christophe Baqué, Olivier Boumendil
Chœurs : Benédicte, Pascale, Patrick Mir, Jean Marc Leclercq
Cuivres : Yann Legoff (Sax), Olivier Boumendil (Sax), Serge Casero (Sax)s
Claviers : Georges Baux, Art Mengo
Harmonica : Philippe Danecker
Production : Georges Baux (Deltour) Patrice Fabien (Reflexes)

Gill Dougherty[1], né le 12 avril 1961, est un auteur-compositeur-interprète français originaire de Toulouse[2], très influencé par le rock des années 1970 et 1980 et s'inscrivant dans la tradition du rock français de cette époque.

Issu du mouvement punk, il apparaît à la fin des années 1970 et développe sa notoriété dans sa région d'origine en affichant une personnalité individualiste, alors que la tendance est à la formation de groupes. Il se distingue par un jeu de guitare puissant, son obstination à écrire en français et à n'interpréter que ses compositions originales, rock et pop, servies par une voix chaude et un registre étendu[3].

D'un tempérament très exclusif et exigeant, il a travaillé avec de nombreux musiciens d'horizons très divers et a participé à de multiples projets musicaux.

Il réalise ses premiers enregistrements dès le début des années 1980 avec les productions Deltour et rencontre une audience nationale en signant en 1984 sur le label de Patrice Fabien Réflexes - Pathé Marconi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

[4] En 1979, alors que Gill Dougherty écrit et compose depuis déjà plusieurs années, il forme, un peu par hasard[5], son premier groupe : Lipstick[4]. Il s'agit d'un trio composé de Gill Dougherty à la guitare et au chant, d'Olivier Boumendil à la basse et de Jean Marc Bibron à la batterie. Le trio restera la formule de prédilection de Dougherty jusqu'à la fin des années 1980. La vague punk déferle sur la France. Le groupe trouve son inspiration chez les Jam, Clash, Sex Pistols, B 52's, Ramones… En France, Lipstick puise ses influences dans Bijou, Téléphone et Starshooter. Dougherty, pour sa part, conservera toujours un faible pour Link Wray et Chris Spedding[6].

Lipstick se fait connaître localement par son morceau Accident (...La voiture devant moi vient de quitter la chaussée, Elle a fait trois tonneaux, s'est écrasée dans le fossé...) composé sur deux accords. Les autres titres du groupe sont Jenny, Ballade pour une bourgeoise, Despy and Joan, Je ne veux plus te voir... À cette même période apparaissent dans la ville rose des groupes tels que Classé X[7], les Fils de Joie[8] et les Lords. Ces derniers, à l'occasion d'un concert de Lipstick, proposent à Dougherty de les rejoindre.

1980 : les productions Deltour[modifier | modifier le code]

Les Incorruptibles

En 1980, c'est donc avec Jean-François Romain à la batterie et Christophe Baqué, deux ex-Lords, que Dougherty crée les Incorruptibles qui se feront notamment remarquer lors d'un concert dont la première partie est assurée par les Fils de Joie, au Théâtre du Taur, en mars 1981. Les titres sont Les Soleils de la nuit, Bande Dessinée, Dr Jackson… Il travaille brièvement avec Michel Armengo (Art Mengo)[9], sur des musiques de ce dernier, qui verse à cette époque dans le reggae ; il écrit La Voix qui est resté inédit.

L'aventure Incorruptibles, avec lesquels il enregistre tout de même les trois titres Prédestiné, Annabelle et Moi je doute au Studio Deltour, s'arrête aussi vite qu'elle avait commencé et dès 1982, Dougherty se produit sous son nom seul. Il signe alors un contrat de licence avec Deltour[10] et enregistre Envie de tuer, Monsieur Dupond et Interdit de Séjour. Le compositeur Daniel Seff[11] prend en charge sa carrière[12]. Parallèlement, il apparaît aux côtés des Gringos, Evadés d'Alcatraz, Misérables, de Classé X, puis reforme un trio avec Alain Gérard, batteur des Fils de Joie et Jean Marc Leclercq[13] à la Basse. Sur commande de la radio TSF 100[14], il compose le générique Dooggie Bop pour l'émission Danse avec moi[15] consacrée au rock.

1984 : l'aventure Reflexes[modifier | modifier le code]

Dougherty, pour Reflexes

En 1984, en feuilletant le magazine Actuel[16], il tombe sur un article concernant le hit Tu verras, tu verras[17] adapté en rock par les Ablettes, récemment sorti et produit en 45 tours, comme il est d'usage à l'époque, par Patrice Fabien qui vient de créer le label Réflexes - Pathé Marconi. Patrice Fabien[18] avait manifesté son intérêt pour la version de Moi je doute enregistré en 1981 alors qu'il était encore directeur artistique chez CBS. Dougherty signe alors chez Réflexes pour son premier 45 tours produit par Georges Baux au Studio Deltour. Les titres sont Moi je doute pour la face A et Fric Frac Noise en face B. Moi je doute entre rapidement dans les playlists des radios nationales Europe 1, RTL, France Inter[19].

Dans le cadre de la promotion, à l'occasion d'une tournée qui doit le conduire au Printemps de Bourges, il apparaît en télévision dans L'Echo des Bahuts, [20] avec Jean-Louis Pujade[21] à la batterie et dans Graine de Rockers[22], au même programme que Classé X, Thérèse Racket et Surrenders.

Cependant, Dougherty, qui n'entretient que de lointains rapports avec le métier et ne fait pas montre d'une volonté féroce d'y réussir, ne donnera pas suite à un produit qui lui a complètement échappé[23]. Il n'en tirera jamais le moindre bénéfice. Il se produit tout de même au Rose Bonbon[24] aux côtés des Bandits, Ich Libido, Follie's, Ricky Amigos, les Désaxés et autres Drucilla, tous poulains de l'écurie Réflexes. Le batteur est Jean Luc Guitard, le bassiste Jean Marc Leclercq. Un album Live est enregistré au cours de cette prestation[25]. En décembre 1984, il se produit au Zeleste de Barcelone et fait la première page du supplément couleur du quotidien La Vanguardia[26].

La fin des années 1980 : pour les autres[modifier | modifier le code]

En 1985 et 1986, il connaît une intense période de composition au cours de laquelle il forme les Vicomtes avec Jean Marc Leclercq à la basse, Patrick Mir et Yves Bordes des Partners[27], respectivement à la guitare et à la batterie. Il enregistre plusieurs duos dont La Femme Araignée avec Monique Sabatier, chanteuse des Queen Bees, et la reprise de Bobby Fuller Let Her Dance, en français Ne Joue Pas, avec Caroline Augier, bassiste des Calamités[28]. Ce dernier titre, resté inédit, est cependant disponible sur Internet[29]. Il collabore aussi avec plusieurs autres artistes tels que Marie Alcaraz[30].

En 1986, Dougherty enregistre trois nouveaux titres pour Deltour, très orchestrés et toujours produits par Georges Baux : La Vie Sans Toi, Où Étais Tu et Mais Ne Reviens Jamais. Il apparaît au sein des Beach Brothers, au cours de leur tournée de l'été 86 et se produit occasionnellement avec les Strikers[31] et les Shifters[32].

Bound for Glory ! Pour un hobo, la voie est toujours libre[modifier | modifier le code]

Les Hobos, à Bourges en 1990

En 1989, Dougherty forme les Hobos avec Dominique Dussourd à la batterie, Richard Arriaga à la basse, Patrick Mir à la guitare, Yann Legoff au sax et Philippe Danecker à l'harmonica. Rapidement, le groupe enregistre les 13 titres de l'album Bound For Glory chez Deltour : Dooggie Bop, La Femme Araignée, The Strike, Quand tombe la nuit, C'est tout ce qu'elle aime, Mais ne revient jamais, Marina, À présent Je t'oublie...

Le 12 avril 1990, à l'issue d'une tournée dont ils partagent l'affiche avec Zebda et au cours de laquelle Dougherty rencontre Chris Spedding, les Hobos se produisent au Printemps de Bourges. Cette prestation live est enregistrée et a été très largement diffusée.

L'aventure des Hobos s'achève en 1991. En 1993, Dougherty apparaît à nouveau en trio, formule qui lui a toujours été chère, aux côtés de Richard Arriaga et d'Erick Pero ; cette nouvelle formation prend le nom de Freaks. Le 10 mars 1994, Dougherty rencontre Link Wray[33] qui lui dédicace une guitare et l'autorise à réaliser le film de son concert au Bikini. Ce document, de très bonne qualité, reste inédit à ce jour.

D'autres horizons[modifier | modifier le code]

Depuis cette époque, après avoir composé plus de 200 titres, Gill Dougherty semble avoir stoppé toute activité musicale. Cependant, collectionneur de guitares depuis toujours, il conserve intacte sa passion. Connu pour avoir beaucoup pratiqué sa Fender Stratocaster noire, on l'a également vu sur Rickenbaker 330, Gibson Flying V, Gibson 345, Gibson SG, Gibson Explorer, Telecaster, Gretsch 6120 et sur de nombreuses Danelectros...

Il s'est beaucoup consacré à la voile légère avant de quitter sa région d'origine et vit désormais en Bretagne nord. De 1999 à 2006, il a été Président de l'AS 470 France[34] et a été très présent aux côtés de la jeune élite olympique et de l'Équipe de France de 470[35] qui a conduit à Sydney l'équipage masculin Gildas Philippe / Tanguy Cariou en 2000 puis, à Athènes en 2004, l'équipage féminin Ingrid Petitjean / Nadège Douroux...

Il est désormais officier dans la marine marchande, mais ceci est une autre histoire...

Production musicale[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Gill Dougherty a composé et écrit plus de 200 titres

  • Deltour Productions, Producteur Georges Baux :
    • 1981 - Moi Je Doute, Predestiné, Annabelle (Incorruptibles)
    • 1982 - Envie de Tuer, Monsieur Dupond, Interdit de Séjour (Dougherty, avec Erick Pero, Serge Casero & Serge Faubert)
    • 1984 - Bikini 84 (Dougherty - K7 8 Titres)
      • Toujours Plus Loin, Sans Un Mot, Fat bob Baby, Petit Chat, Sitting Bull...
    • 1986 - La Vie Sans Toi, Mais Ne Reviens Jamais, Où Étais Tu ? (Dougherty)
    • 1989 - Bound for Glory (Hobos - Album 13 titres)
      • Dooggie Bop, La Femme Araignée, The Strike, Quand Tombe la nuit, C'est Tout Ce Qu'Elle Aime, Mais Ne Reviens Jamais, Marina, A Present Je T'Oublie...
    • 1990 - Bourges 90 (Hobos - K7 8 Titres)
  • Réflexes - Pathé Marconi, Producteur Patrice Fabien :
    • 1984 - Moi Je Doute, Fric Frac Noise (Dougherty)
    • 1984 - Capot Rouge (Inédit)
    • 1985 - Réflexes (Compilation)
    • 1985 - Live au Rose Bonbon (Dougherty - Album 10 titres)
      • Envie De Tuer, Sitting Bull, Moi Je Doute, Annabelle, Fric Frac Noise...

Collaborations[modifier | modifier le code]

Tournées[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

L'essentiel du répertoire de Gill Dougherty est constitué d'originaux écrits en français, cependant, quelques reprises s'y sont parfois glissées :

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon les époques, Gilles Dougherty a été Gil, puis Gill. Les trois orthographes ont été utilisées. Gill a été retenu pour l'ambiguïté du genre et sa sonorité. Dans les faits, il s'est plutôt fait connaître sous le patronyme seul de Dougherty, mais ses intimes l'appelaient plus volontiers « Doug ».
  2. Voir aussi Rock à Toulouse
  3. Revue Nineteen, « N°14 - Février 1985 »
  4. a et b Revue Nineteen, (ISSN 0757-1984), (notice BnF no FRBNF34388684j), Hors-série « Special Toulouse », mars 1984 : scan des contenus consacrés à Gill Dougherty.
  5. Assistant à une répétition à laquelle le guitariste attendu ne s'est jamais présenté, Gill Dougherty l'a remplacé au pied levé.
  6. Dougherty a publié en 1986 un article de fond très complet sur ce guitariste légendaire dans le magazine Rock Press
  7. Conduit par le charismatique chanteur Jean-Marie Stuart, le groupe new wave Classé X a sorti un unique album éponyme en 1984.
  8. Créés en 1979, le répertoire des Fils de joie est, dans un premier temps, constitué exclusivement de reprises des Ramones. Ils connaîtront un succès national avec Adieu Paris produit par Alain Maneval
  9. Essentiellement compositeur, doté d'un sens prodigieux de la mélodie, Michel Armengo s'est fait connaître en 1988 par son hit Je l'ai tant aimée sous le pseudonyme d'Art Mengo. Très attachant, Michel évoluait en périphérie du microcosme rock toulousain dans lequel il comptait de nombreux amis. Pianiste, il a investi en 1980 dans un orgue Korg et un amplificateur afin de rejoindre les Incorruptibles. Cependant, Gill Dougherty (qui n'en est pas fier) n'a pas souhaité partager le leadership au sein du groupe : « c'est lui ou moi »...
  10. Deltour est un label créé par Georges Baux qui produira de très nombreux groupes de rock, dont les Ablettes, Classé X, Camera Silens... Il est depuis clavier de Bernard Lavilliers pour lequel il compose
  11. Auteur-compositeur qui a connu de réels succès en écrivant pour Johnny Hallyday, Axelle Red, Isabelle Boulay
  12. Dougherty appréciera peu ce parrainage contre nature qui restera sans suite.
  13. Artiste incontournable de la ville rose, Jean Marc Leclerq est issu du groupe Les Diam's. On le retrouve ensuite dans les Queen Bees, les Evadés d'Alcatraz, puis, dans les Rosemary's Babies qui connaîtront leur heure de gloire en signant leur premier album chez Boucherie Production. Ce multi instrumentiste polyglotte a également réalisé plusieurs œuvres en Esperanto sous le pseudonyme de JoMo.
  14. Importante radio libre de la première heure qui deviendra par la suite la station NRJ de Toulouse. Dougherty, lui-même, animera l'émission Batman Time sur une radio concurrente.
  15. Danse avec moi est le titre du premier album de Bijou
  16. Coluche fait la couverture de ce numéro du magazine Actuel de 1984 à l'occasion de la sortie du film Tchao Pantin
  17. Paroles originales et musique : Chico Buarque de Hollanda. Version française de Claude Nougaro en 1976
  18. Patrice Fabien avait été producteur chez CBS pour des groupes tels que WC3 et Edith Nylon. Il est décédé en février 2008
  19. La partie instrumentale de Moi je doute deviendra un temps l'indicatif d'une émission de radio parisienne.
  20. Émission proposée par FR3. Le thème en était l'enregistrement du disque de Dougherty. On l'y découvre en studio avec Georges Baux, Jean Marc Leclercq et Jean Louis Pujade (voir ci dessous). Dougherty interprète Moi je doute en playback sur le plateau de l'émission. >> La Vidéo <<
  21. Tout d'abord musicien de studio très réputé, Jean Louis Pujade crééra en 1986 le groupe Images
  22. Dougherty interprète en live Ghost Riders In The Sky et Envie de tuer. Il partage également la scène avec Classé X pour une reprise de leur titre Chinese Attack. >> La Vidéo<<
  23. Le mixage du titre Moi je doute privilégie la voie au détriment des guitares. La pochette rose fuchsia du disque a beau correspondre à la charte graphique de Reflexes, Dougherty la déteste et le manifeste auprès du label.
  24. Mythique club parisien situé à l'époque rue de la Roquette
  25. Cet album a été enregistré sur une bande magnétique récupérée d'un concert d'Eddy Mitchell au Palais des sports des Paris. Les applaudissements du Palais des Sports ont été conservés. Le mixage est effectué à Paris, au Studio Caroline par Patrick Giordano, guitariste des Bandits.
  26. La sortie du disque en Espagne, un temps envisagée, ne se fera jamais en raison des réticences de Dougherty
  27. Les Partners apparaissent en 1980 sous le nom de Rock Urgence. Leur répertoire en français, puis en anglais, magnifiquement soutenu par la voix de Patrick Mir, s'inscrit dans la tradition du pub rock anglais à la Dr Feelgood. En 1986 sort le 45 tours European Dreams sur le label All Or Nothing.
  28. Le site non officiel des Calamités http://www.calamiteux.com comporte une interview de Dougherty
  29. Ne Joue Pas avait été enregistré par le groupe Jezebel Rock pour la compilation Romance. Dougherty et Caroline en ont fait un duo enlevé dans lequel la guitare se mêle aux notes hypnotiques d'un vieil orgue Bontempi. Il est possible d'en écouter la maquette à l'adresse http://hobosrecordscie.free.fr
  30. Marie Alcaraz, qui avait participé à l'album éponyme du groupe Ici Paris, a ensuite été remplacée par Anicée Alvina.
  31. Conduits par le chanteur anglais Neil Harris, les Strikers jouent un rockabilly très influencé par Robert Gordon. En 1988, ils sortent leur unique 45 tours Riot In Brixton sur le label Gymnote Mission
  32. Les Shifters sont un excellent trio de power pop qui sortira plusieurs 45 tours avant d'enregistrer l'album Lazy and some kind of crazy produit par Dick Taylor, guitariste des Pretty Things.
  33. Guitariste légendaire, connu pour être l'inventeur du power chord, Link Wray a influencé plusieurs générations de guitaristes dont Neil Young, Bob Dylan... Son titre le plus connu est Rumble. Il est décédé le 2 novembre 2005.
  34. Association nationale administrant pour notre pays la destinée et les pratiquants du mythique dériveur olympique, créé en 1963 par le français André Cornu
  35. http://www.470.fr