JoMo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

JoMo

Description de cette image, également commentée ci-après

JoMo sur scène à Anvers en 2007

Informations générales
Nom Jean-Marc Leclercq
Naissance
Activité principale Chanteur
Genre musical Rock
Instruments Guitare
Site officiel jmleclercq.eu

JoMo [yomo] (de son vrai nom Jean-Marc Leclercq, né le 10 octobre 1961) est un musicien toulousain espérantophone et polyglotte qui a commencé à se produire sur scène en 1977. Il a appartenu à diverses formations musicales dont Les Diam's, Les Gringos, Les Évadés d'Alcatraz, Dougherty, Les Vicomtes, Les Rosemary's Babies, Leclerq et les Mammouths, Black & Wesson…

Son père est natif du nord de la France. Il est gascon, catalan et italien du côté de sa mère. Son épouse est polonaise et sa fille est déjà montée sur scène pour chanter en polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les années 1980[modifier | modifier le code]

LesDiams.jpg

Jean-Marc Leclercq se fait connaître au début des années 1980 en tant que bassiste compositeur au sein du groupe Les Diam's qu'il crée avec John Szgaboonian, surnommé "Le Szgab", actuellement leader des Szgaboonistes. Ils jouent une pop enlevée, cherchant parfois ses influences dans le reggae ou le ska, très imprégnée du rock français de Bijou, des Dogs, et de punk, en particulier les Clash et les Ramones. Ainsi, ils adaptent de ces derniers le titre KKK Took My Baby Away qui devient en français Le RPR a enlevé mon amie. Leur répertoire est essentiellement constitué de compositions originales.

Les Diam's diparaissent en 1983, peu de temps après avoir intégré le guitariste Michel Bonneval qui, avec le batteur Jean-Michel Daulon, rejoindra un peu plus tard le groupe de rock bordelais Gamine puis les Surrenders.

Jean-Marc Leclercq forme alors avec Zahardin Boukortt, futur bassiste chanteur des Shifters[1], le duo contrebasse - guitare Les Gringos. Ils se constituent un répertoire à base de country et de rockabilly (Hank Williams, Everly Brothers…) magnifiquement servie par leurs voix harmonisées[2].

LesQueenBees.jpg

Ils sont plus tard rejoints par le guitariste Gill Dougherty[3]. Cette nouvelle formule prend alors pour nom Les Evades d'Alcatraz, Zara assurant la batterie.

Parallèlement, il participe à de nombreux projets musicaux, dont celui des Queen Bees. On trouve dans cette formation très féminine les sœurs Monique et Dominique Sabatier, respectivement au chant et à la guitare rythmique, Corinne Gire à la basse, Jean-Marc assurant la guitare solo et Jean-Luc Guitard[4] à la batterie.

Jean-Marc, très investi dans le domaine associatif, anime également régulièrement les programmes de la radio associative libertaire FMR qui existe depuis 1983. Il crée le label indépendant Pink City Records (Stéphane Gire, Szgab, Outsiders, Art Mengo…). Ce label se spécialise dans la production à moindre frais de cassettes réalisées à la maison ou, du moins, dans des conditions d'enregistrement minimalistes qui rendent la valeur véritable des artistes enregistrés.

Les années 1990[modifier | modifier le code]

Au tout début des années 1990, sous le nom de Karol Kriglsztajn il devient le bassiste du trio Rosemary's Babies, composé d'Eric Ivan le Chien Fou et de El Rubio de la Ganaderia de Santander qui est également batteur des Hobos de Gill Dougherty. Les Rosemary's Babies signeront leur premier album Lutte de Classe chez Boucherie Productions, le label de François Hadji-Lazaro, en 1991, et un second Malin Plaisr chez Willing Productions en 1993. Ces deux productions les feront connaître dans le milieu du rock français alternatif. Le groupe effectua alors des tournées dans plusieurs pays, dont la Chine.

Lorsque les Rosemary's Babies se séparent, Jean-Marc se consacre à ses prestations en solo qui lui permettent de se produire dans les bars de la ville rose avec beaucoup d'humour. Il se constitue ainsi un publics d'inconditionnels regroupés en loges (Loge Indians[5], loge Louloutes, loge Concept Club[6]) qui tous finissent par devenir de bons copains.

C'est également l'époque à laquelle il crée un nouveau groupe, Libertarios ou Les Libertaires, avec lequel il enregistre un premier album de sept titres[7], et réalise le premier record de concert multilingue (22 chansons en 22 langues), inscrit en 2000 dans le Livre Guinness des records.

Libertaire espérantiste[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Leclercq s'est mis à l'espéranto en 1988. C'est tout naturellement qu'il décide donc de chanter et d'écrire dans la langue internationale et, c'est désormais sous le nom de JoMo kaj Liberecanoj que le groupe de JoMo se présente sur scène. Il est constitué de Jean-Marc, d'Irina Lebedeva, chanteuse ukrainienne, de Muriel Pelca à la contrebasse, de Poey Bertrand (également membre de Prisca) et de Gerhard Börder (ex Winnipeg), le batteur. Il se définissent comme jouant un rock'n roll cosaque libertaire.

JoMo s'est fait le thuriféraire passionné de l'espéranto, au point d'avoir sorti trois albums dans la langue internationale (Voir ci dessous : Discographie).

Il est aussi l'auteur d'un guide de conversation français-gascon aux éditions ASSIMIL (Le Gascon de Poche) et a également écrit un roman en gascon, Ucraïna, pour lequel il a reçu le prix littéraire Paul Froment 2006.

Il détient le record du nombre de prestations au Bikini, célèbre salle de concert toulousaine : plus de 40 au compteur officiel. Seul ou accompagné, il continue à parcourir l'Europe et participe à de nombreux festivals.

Il a battu son propre record du Guinness Book à l’occasion du congrès de l’Association britannique d’espéranto qui a eu lieu à Letchworth Garden City, à 40 km au nord de Londres, le 4 juillet 2007[8].

Aujourd'hui, JoMo se produit régulièrement sur la scène du Mulligans, un pub irlandais toulousain, sous le nom de Mister Wesson, ainsi qu'au sein d'une formation de chants et danses russo-ukrainiens du nom de Воля (Volia). La mise sur pied d'un répertoire tourné vers l'occitan accompagné d'une pédale de boucle surnommée Rambalh Bòx l'a amené à découvrir un univers encore tout neuf comme la première partie de Moussu T au Phare en octobre 2010, par exemple.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Avec les Rosemary's Babies
    • Lutte de Classe - 1991 (Boucherie Productions)
    • Malin Plaisir - 1993 (Willing Productions)
  • Avec Les Libertaires, chez Vinilkosmo
    • JoMo kaj Liberecanoj
    • JoMo friponas (disque festivo-latin)
    • JoMo slavumas (consacré à la musique de l'Europe de l'Est)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Trio de rock constitué de Zahardin Boukortt à la basse et au chant, Jérome Estebe à la guitare et Alain Bardin à la batterie. Ils enregistreront tout d'abord plusieurs 45 tours à la fin des années 1980, puis l'album Lazy and Something of Crazy avec Thierry Molinier à la batterie (ex-Boy Scout et futur No One Is Innocent) et Lonely One (Ex-Kid Pharaon) à la basse.
  2. Zahardin Boukortt et Jean-Marc Leclercq ont toujours été très influencés par les Beatles et les harmonies vocales.
  3. Jusqu'à la fin des années 1980, Jean-Marc Leclercq accompagne Gill Dougherty. Il sera de toutes les formations initiés par ce dernier dont les 45 tours et les Vicomtes. Il participe à l'enregistrement de Moi Je doute en 1984 et à celui de l'album Live Au Rose Bonbon en 1985
  4. Jean-Luc Guitard est alors batteur de Gill Dougherty et participera à l'enregistrement de l'album Live au Rose Bonbon de ce dernier.
  5. Créé par Damien en référence au groupe de supporter du TFC des Indians Tolosa
  6. Loge créée par Francky et le très regretté Fabian qui concert après concert ont créé de nombreux habits, marque page et autres objets a l'effigie de M. Wesson
  7. Le premier morceau de cet album est un hymne trilingue espagnol-espéranto-français.
  8. La "cité-jardin" Letchworth a la particularité d’avoir été la première cité ainsi planifiée au monde, et ceci selon les idées d’un espérantiste : Ebenezer Howard

Petite modif sur l'album des Shifters - le titre est Lazy and some kind of crazy ;)