Gare de Magenta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magenta.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondue avec la gare de Magenta en Lombardie.
Magenta
Image illustrative de l'article Gare de Magenta
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 10e
Coordonnées géographiques 48° 52′ 48″ N 2° 21′ 30″ E / 48.880094979428, 2.3582571744919 ()48° 52′ 48″ Nord 2° 21′ 30″ Est / 48.880094979428, 2.3582571744919 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Services (RER)(E)
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne de Paris-Est à Pont-Cardinet (EOLE)
Voies 4 voies (51, 52, 53, 54)
encadrant
Quais 2 quais centraux
Zone 1 (tarification Île-de-France)
Historique
Ouverture 12 juillet 1999
Correspondances
RER Gare du Nord (RER)(B)(D)
Métro La Chapelle (M)(2)
Gare du Nord (M)(4)(5)
Bus 26 30 31 38 39 42 43 46 48
54 56 65 302 350 OpenTour
Noctilien N01 N02 N14 N43 N44 N140

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Magenta

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Magenta

La gare de Magenta est une gare ferroviaire française de la ligne E (Éole) du réseau express régional d'Île-de-France ; elle est située à l'est de la gare du Nord, dans le 10e arrondissement de Paris. À l'origine du projet, cette station était dénommée Nord-Est (en rapport avec la correspondance possible entre les gares de l'Est et du Nord).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare est située sur le tronçon souterrain de la ligne E du RER, immédiatement à l'est de la gare de Paris-Nord. Elle suit la gare Haussmann - Saint-Lazare et précède la gare de Pantin, en banlieue est (ou la gare Rosa Parks, à partir de 2015).

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Magenta est inaugurée par le Premier ministre Lionel Jospin le lundi 12 juillet 1999, avant l'ouverture au public de la ligne E du RER, ayant lieu le mercredi 14 juillet 1999.

Son appellation vient de sa proximité avec le boulevard de Magenta du nom de la victoire remportée par les Piémontais du royaume du Piémont-Sardaigne, et par l'armée française d'Italie, commandée par le général de Mac Mahon et Napoléon III, contre les Autrichiens commandés par Guylay le 4 juin 1859 près de Magenta, en Italie.

Technique[modifier | modifier le code]

La gare a été construite à 30 m de profondeur, sous les fondations du bâti ancien existant[1]. Large, spacieuse, très haute de plafond, la gare de Magenta change complètement des gares et stations de métro habituelles. Ses couloirs supérieurs d'accès sont un mélange de béton brut poli et de bois exotique. Le bâtiment comprend neuf niveaux de sous-sols et un rez-de-chaussée. Le neuvième niveau est utilisé par RFF.

Les vastes volumes de la gare ainsi que la ventilation du tunnel ont nécessité la création de puits d'aération au sein de l'îlot d'immeubles bâti en surface : ainsi au no 174, rue du Faubourg-Saint-Denis se situe un faux immeuble, la façade aux fenêtres en trompe-l'œil cachant un conduit de ventilation de la gare souterraine. Dans la même rue, le no 162 bis, à l'angle de la rue La Fayette, dissimule un vaste conduit de ventilation émergeant derrière l'immeuble édifié sur la rue.

Les voies[modifier | modifier le code]

La gare de Magenta possède quatre voies, qui portent les numéros 51, 52, 53 et 54.

Aux heures creuses, la voie 51 est utilisée par les trains en direction de Chelles-Gournay et Villiers-sur-Marne, la voie 53 est utilisée pour les trains en direction de Tournan-en-Brie, les voies 52 et 54 sont utilisés par les trains en direction d'Haussmann - Saint-Lazare.

Aux heures de pointe, la voie 51 est utilisée uniquement par les trains en direction de Chelles-Gournay, la voie 53 est utilisée par les trains en direction de Villiers-sur-Marne et Tournan-en-Brie, les voies 52 et 54 sont utilisées par les trains en direction d'Haussmann-Saint-Lazare.

Desserte et trafic[modifier | modifier le code]

La gare de Magenta est desservie à raison (par sens) de 10 trains par heure aux heures creuses, de 14 à 16 trains par heure aux heures de pointe et de 8 trains par heure en soirée. Elle joue le rôle de terminus de certains trains aux heures de pointe. La gare voit transiter 65 600 voyageurs quotidiens en 2005[2].

Projets[modifier | modifier le code]

Il est envisagé de prolonger le couloir de correspondance de Château-Landon pour relier la gare du Nord, la gare de Magenta et la gare de l'Est[3].

Accès[modifier | modifier le code]

La gare de Magenta est directement en correspondance avec la gare du Nord, puisque sur trois sorties, deux débouchent dans la gare du Nord (Grands lignes et Transilien, ainsi que RER). La troisième se situe au 5-7 de la rue de l'aqueduc, face à la rue d'Alsace qui est le principal itinéraire piétonnier entre les gares de l'Est et du Nord.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article de la Revue technique des travaux publics, N° 744, Juillet-Août 1998
  2. [PDF]Bilan LOTI du RER E (EOLE), document RFF de Mars 2006, p. 51, (chiffres 2005 des voyageurs montants).
  3. [PDF]Commission Extra Municipale des Déplacements du 10e arrondissement de Paris - Compte rendu de la réunion du 4 octobre 2004 - Point 2 : Gare de l'Est, Réponses, p. 2, consulté le 5 août 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Haussmann - Saint-Lazare E1 Haussmann - Saint-Lazare (RER) (E) Pantin
(Rosa Parks en 2015)
Chelles - Gournay E2
Haussmann - Saint-Lazare E1 Haussmann - Saint-Lazare (RER) (E) Pantin
(Rosa Parks en 2015)
Villiers-sur-Marne
Tournan E4
Haussmann - Saint-Lazare E1 Haussmann - Saint-Lazare (RER) (E) Pantin
(Rosa Parks en 2015)
Noisy-Le-Sec E1