Géraldine Robert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Géraldine Robert Portail du basket-ball
Géraldine Robert.jpg
Géraldine Robert
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 26 juin 1980 (34 ans)
Drapeau : Gabon Port-Gentil
Taille 1,84 m (6 0)
Situation en club
Club actuel Union Lyon Basket Féminin
Poste ailière
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1998-1999
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Besançon
London Sting
Rhondda Rebels
RC Strasbourg
ESBVA-LM
Faenza
Liomatic Umbertide
Lotos Gdynia
Montpellier
Montpellier
Lyon
 ?
?
?
?
?
?
?
10,4
13,4
13,7[1]
en c.
Sélection en équipe nationale **
2007-2007 Drapeau : France France (3 sél) 7[2]

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Géraldine Robert, née le 26 juin 1980 à Port-Gentil (Gabon), est une joueuse française de basket-ball.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Vers l'âge de 18 ans (en 1998), Géraldine Robert quitte le Gabon pour la France afin de poursuivre ses études et éventuellement d'utiliser ses qualités athlétiques dans le sport. Elle arrive ainsi à Besançon où elle souhaite s'inscrire dans l'équipe de volley-ball, mais les horaires d'entraînements ne correspondant pas à ceux de ses cours[3], elle s'oriente alors vers le basket-ball, dont l'équipe locale évolue alors en NF2 (3e division). À la fin de la saison, alors que Besançon est relégué à l'échelon inférieur, elle décide de traverser la Manche et de rejoindre Londres. Elle ne s'inscrit pas dans un club mais arpente les playgrounds de la capitale anglaise.

Le Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

En 2000 elle donne naissance à son fils Maydden. Elle termine alors ses études (A-levels, puis études d'analyste-programmeur) avant de reprendre le basket-ball dans une équipe proche de chez elle, le London Sting. Repérée[4] par les Rhondda Rebels, équipe du Pays de Galles, préparant leur participation en Eurocoupe, elle signe donc avec l'une des meilleures équipes du championnat semi-professionnel anglais, la English Basketball League. Elle termine la saison en étant MVP du championnat avec plus de 27 points de moyenne par match.

Retour en France[modifier | modifier le code]

La saison suivante (2005-2006) elle rejoint le Racing Club de Strasbourg qui évolue dans l'élite du championnat de France. La saison sera calamiteuse pour les alsaciennes qui ne remportent qu'un seul match de la saison (contre Saint-Amand-les-Eaux) et sont alors reléguées en NF1. Il n'empêche qu'elle est retenue par Alain Jardel pour participer à la préparation de l'équipe de France en vue du mondial brésilien.

Elle choisit ensuite de rejoindre Villeneuve-d'Ascq avec qui elle se classe à la 3e place. Elle est là aussi sélectionnée durant l'été avec l'équipe de France pour préparer le championnat d'Europe 2007 en Italie.

Tour d'Europe[modifier | modifier le code]

Pour l'Euro 2009, Pierre Vincent ne la retient pas parmi son groupe France : « Je reconnais toute la valeur de Géraldine Robert. Mon problème est que l'équipe possède un très fort secteur intérieur et que l'on doit à l'extérieur passer vers les intérieures ou shooter. Géraldine Robert est une extérieure qui va prendre des rebonds dans le trafic, qui va marquer près du cercle mais pas de loin pour fixer la défense et passer aux intérieures. C'est un choix dû au profil de l'équipe mais rien ne dit que plus tard on ne fasse pas appel à elle[5]. »

En 2009, elle rejoint le club italien de Club Atletico Faenza Pallacanestro. Sa première saison se termine en demi-finale du championnat sur une défaite trois victoires à une face à Famila Schio. À titre individuel, elle termine à la seconde place du classement des marqueuses avec 16,7 points et à la troisième du classement des rebonds avec 8,7 prises. Elle est élue ainsi dans le premier cinq de la compétition et MVP. À l'issue de cette saison, elle signe avec un autre club italien, Liomatic Umbertide.

Puis en 2011-2012, elle dispute l'Euroligue (10,4 points, 5,5 rebonds et 1,2 passes décisives de moyenne en Euroligue) avec le club polonais de Gdynia[6].

Nouveau retour en France[modifier | modifier le code]

À l'été 2012, elle signe à Montpellier pour suppléer la blessure de l'américaine Kristen Mann[6]. Elle n'est pas retenue en équipe de France pour l'Euro 2013[7]. Elle est élue meilleure joueuse française de la LFB pour 2012-2013[8]. En mai 2014, elle rejoint le club de Lyon[9].

Avec Montpellier, elle remporte le premier titre de champion LFB du club en 2014[10].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club
Distinctions personnelles

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Géraldine Robert », Ligue féminine de basket (consulté le 17 avril 2014)
  2. « Géraldine Robert », FFBB (consulté le 10 juin 2011)
  3. (fr) article de Reverse #11, 10 juillet 2007
  4. (fr) interiew sur basquetebol.org
  5. « Pierre Vincent : "une préparation compliquée" », sur basquetebol.org (consulté le 11 juin 2011)
  6. a et b « Géraldine Robert à Lattes-Montpellier », Catch & Shoot,‎ 8 septembre 2012 (consulté le 8 septembre 2012)
  7. « EdF (F) : Une pré-sélection de 26 joueuses pour l’Euro », Catch & Shoot,‎ 2 avril 2013 (consulté le 2 avril 2013)
  8. « Robert, Tolo et Meesseman sacrées », Ligue féminine de basket,‎ 16 avril 2013 (consulté le 16 avril 2013)
  9. Amaury Boulay, « Mélanie Plust reste à Lyon, Géraldine Robert débarque », Catch & Shoot,‎ 8 mai 2014 (consulté le 8 mai 2014)
  10. a et b Amaury Boulay, « Lattes-Montpellier s’offre le premier titre de son histoire ! », Catch & Shoot,‎ 25 mai 2014 (consulté le 26 mai 2014)
  11. « CdF : Lattes-Montpellier offre un dernier titre à Edwige Lawson-Wade », Catch & Shoot,‎ 5 mai 2013 (consulté le 5 mai 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :