Hamchétou Maïga-Ba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maïga et Ba (nom de famille).
Hamchétou Maïga-Ba Portail du basket-ball
Defaut.svg
Fiche d’identité
Nom complet Hamchétou Maïga-Ba
Nationalité Drapeau du Mali Mali
Naissance 25 avril 1978 (36 ans)
Drapeau : Mali Bamako
Taille 1,85 m (6 1)
Situation en club
Poste ailière forte
Carrière universitaire ou amateur
1997-1998
1998-2002
Dakar Université Club
Old Dominion Monarchs
Draft WNBA
Année 2002
Position 12e
Franchise Monarchs de Sacramento
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2002-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2009
2010

2002-2006
2007-2008
2009
2010
Yaya María Breogán
Cavigal Nice
USO Mondeville
Grambrinus Brno
Tarbes GB

Monarchs de Sacramento
Comets de Houston
Sacramento Monarchs
Lynx du Minnesota
Sélection en équipe nationale **
 ?-? Drapeau : Mali Mali

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Hamchétou Maïga-Ba (née Maïga le 25 avril 1978 à Bamako) est une basketteuse malienne évoluant au poste d’ailière forte. Elle porte actuellement les couleurs du Tarbes GB.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un ancien international de basket-ball, elle grandit à Bamako au sein d'une famille de 19 enfants. D'abord laissée de côté en raison de sa petite taille, elle se fait sa place au Djoliba de Bamako, le meilleur club de basket féminin de ces vingt dernières années au Mali, avant de rejoindre le club du Dakar Université Club. Auparavant, elle dispute, et perd, avec le Djoliba la finale de la coupe d'Afrique des clubs champions en 1997. C'est par l'intermédiaire de ses prestations avec son équipe nationale qu'elle est repérée par Old Dominion Monarchs. Elle saisit cette chance et rejoint les États-Unis. Durant son cursus universitaire, elle termine à trois reprises dans le meilleur cinq de la All-Colonial Athletic Association.

Ses performances lui valent d'être sélectionnée en douzième position lors de la Draft WNBA 2002 par les Monarchs de Sacramento. Avec cette dernière franchise, elle participe durant quatre saisons consécutives, de 2003 à 2006. Lors des deux dernières de ces saisons, les Monarchs atteignent les Finales WNBA. Elles remportent le titre en 2005, en battant les Sun du Connecticut par trois victoires à une, 69 à 65, défaite 70 à 77 après prolongation, 66 à 55 et 62 à 59[1]. La saison suivante, Ce sont les joueuses des Detroit Shock qui battent les Monarchs par trois à deux[2]. À l'issue de la saison WNBA 2009, elle totalise 241 rencontres de phase régulière, pour des statistiques de 5,6 points, 2,5 rebonds et 1,1 passes[3]. Ses statistiques en playoff sont de 2,7 points, 1,4 rebonds, 0,8 passes en 27 rencontres[4]. Elle est également une excellente joueuse de défense ce qui traduit de bonne statistiques aux interceptions. Elle est ainsi la sixième joueuse de la ligue de cette catégorie statistique lors de la saison 2007[3].

Durant l'intersaison de la WNBA, elle évolue de nouveau pour le club de Dakar, puis pendant deux saisons en Espagne. En 2005, elle rejoint la Ligue féminine de basket (LFB) à Nice puis la saison suivante à USO Mondeville. Lors de cette dernière saison, elle est élue meilleure joueuse (MVP) étrangère[5].

À l’issue de cette saison, elle est recrutée par le club tchèque de Brno, l'un des meilleurs club de l'Euroligue. Le club atteint le Final Four qui se dispute finalement dans la ville tchèque. Brno met fin aux ambitions du club de Bourges Basket en demi-finale, après prolongation, avant d'échouer face au club russe de Spartak Moscou.

En février 2010, après un arrêt de quelques mois en raison d'une blessure, elle signe avec le club de Tarbes Gespe Bigorre[6]. Elle dispute neuf rencontres de la phase régulière, avec des statistiques de 4,9 points et 2,3 rebonds[7]. Elle participe à la phase finale qui conduit les joueuses de Tarbes en finale où elles sont opposées aux détentrices du titre, Bourges. Tarbes, qui a l'avantage du terrain en recevant lors de la seconde rencontre et de l'éventuelle match décisif, remporte la première manche à Bourges sur le score de 76 à 73 avec 11 points et 2 rebonds de Hamchétou Maïga-Ba en 24 minutes[8]. Lors de le seconde rencontre, Tarbes confirme en l'emportant 54 à 40, rencontre où la joueuse malienne inscrit 8 points et capte 3 rebonds en 18 minutes[9]. Elle remporte ainsi son premier titre de championne de France, titre qui est également le premier pour son club. Elle ne participe toutefois pas à la finale de la coupe de France, son contrat étant terminé et devant rejoindre sa nouvelle franchise de WNBA, les Lynx du Minnesota. Agent libre, elle avait signé avec cette franchise en février 2010, son ancienne franchise des Monarchs ayant annoncé sa disparition en novembre 2009[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Saisons Équipe Pays
1997-1998 Dakar Université Club Sénégal Sénégal
1998-2002 Old Dominion Monarchs Drapeau des États-Unis États-Unis
2002-2005 Yaya María Breogán Drapeau de l'Espagne Espagne
2005-2006 Cavigal Nice Drapeau de la France France
2006-2007 USO Mondeville Drapeau de la France France
2007-2009 Grambrinus Brno Drapeau de la République tchèque République tchèque
fév. 2010-2010 Tarbes GB Drapeau de la France France

En WNBA[modifier | modifier le code]

Saisons Équipe Pays
2002-2006 Monarchs de Sacramento Drapeau des États-Unis États-Unis
2007-2008 Comets de Houston Drapeau des États-Unis États-Unis
2009 Monarchs de Sacramento Drapeau des États-Unis États-Unis
2010 Lynx du Minnesota Drapeau des États-Unis États-Unis

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Championnat d’Afrique[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • MVP du championnat d’Afrique 2007
  • MVP étrangère de la LFB 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « WNBA Playoff History: 2005 », sur www.wnba.com (consulté le 18 mai 2010)
  2. (en) « WNBA Playoff History: 2006 », sur www.wnba.com (consulté le 18 mai 2010)
  3. a, b et c (en) « Lynx Sign Mali International and Eight-Year WNBA Veteran Hamchétou Maïga-Ba », sur www.sportspagemagazine.com,‎ 17 février 2010 (consulté le 19 mai 2010)
  4. (en) « Hamchétou Maïga-Ba », sur www.wnba.com (consulté le 19 mai 2010)
  5. (fr) « Les lauréates stats 2007 », sur www.basketfrance.com,‎ 30 mai 2007 (consulté le 19 mai 2010)
  6. « Hamchétou Maïga-Ba a signé au TGB hier matin », sur www.ladepeche.fr,‎ 11 février 2010 (consulté le 16 mai 2010)
  7. « MAÏGA-BA Hamchétou », sur www.basketlfb.com (consulté le 16 mai 2010)
  8. « Bourges 73-76 Tarbes », sur www.lequipe.fr (consulté le 16 mai 2010).
  9. « Tarbes 54-40 Bourges », sur www.lequipe.fr (consulté le 16 mai 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]