Mistie Bass-Mims

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mistie Bass Portail du basket-ball
Mistie Bass.jpg
Mistie Bass, lors du match de gala Championne de cæur
Fiche d’identité
Nom complet Mistie Bass-Mims
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 2 décembre 1983 (30 ans)
Drapeau : États-Unis Janesville
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 86 kg (189 lb)
Situation en club
Club actuel Montpellier
Mercury de Phoenix
Numéro  ?
8
Poste ailière
Carrière universitaire ou amateur
2002-2006 Blue Devils de Duke
Draft WNBA
Année 2006
Position 21e
Franchise Mercury de Phoenix
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2006
2007
2008
2009
2010
2012
2013
2014

2008-2009
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Comets de Houston
Comets de Houston
Comets de Houston
Sky de Chicago
Sky de Chicago
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Mercury de Phoenix

Mersin
Challes-les-Eaux
Challes-les-Eaux
Lyon
Lyon
Montpellier
2,9
1,2
3,8
6,1
4,3
8,0
7,0
en c[1]

?
19,1
19,7
15,0
17,0[2]
en c.

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Mistie Bass-Mims (née Mistie McCray Bass le 2 décembre 1983 à Janesville dans le Wisconsin est une joueuse professionnelle de basket-ball de nationalité américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'Ernest Evans, musicien plus connu comme Chubby Checker[3].

Elle est sortie de la George S. Parker High School à Janesville en 2002, avec laquelle elle remporte deux fois de suite le championnat de l'état. Elle est la seule joueuse de l'état nommée trois années consécutives Player of the Year[4]. Elle est choisie pour jouer à Phoenix le WBCA High School All-America game, organisé par la Women's Basketball Coaches Association, où elle marque six points et prend neuf rebonds[5].

Elle intègre l'Université Duke, dont elle est membre de la fraternité Zeta Phi Beta. Elle sort diplômée en 2006. Avec les Blue Devils de Duke, elle atteint le Final Four en 2003 et 2006. En quatre ans, elle marque 1 409 points à 56,7 % de réussite, 800 rebonds, 131 contres, 127 victoires.

Sélectionnée lors de la Draft WNBA 2006 par le Mercury de Phoenix, elle est transférée aux Comets de Houston. Pour sa première saison, elle joue environ 10 minutes par match derrière les joueuses all-stars Sheryl Swoopes, Tina Thompson et Dawn Staley. En 2007 et 2008, la numéro 8 reste une remplaçante. Après la disparition de la franchise en 2008, elle est choisie dans la draft de dispersion par le Sky de Chicago en troisième choix[6]. En 2010, elle marque 4 points et 4 rebonds par match.

Durant la saison 2008-2009, elle joue en Turquie à Mersin[7]. En 2010-2011, elle rejoint Challes-les-Eaux en LFB, où elle est nommée MVP étrangère de la saison régulière après avoir largement contribué à la seconde place de son équipe au classement[8]. Bien que convoitée par de nombreux clubs, elle reste en Savoie où elle forme en 2011-2012 un duo intérieur américain avec Danielle Page[9].

En février 2012, la franchise du Sun du Connecticut annonce la signature de Mistie Bass en tant que agent libre (free-agent) pour deux saisons[10]. Peu après, elle prolonge pour trois nouvelles saisons son contrat avec le club de Challes[11]. Pour la seconde année consécutive, Mistie Bass, qui termine la saison régulière avec des statistiques de 19,7 points, meilleure marqueuse du championnat de France, et 7,6 rebonds, est désignée meilleur joueuse étrangère du championnat, le titre de meilleur joueuse française étant attribué à Edwige Lawson-Wade[12].

Après deux saisons passées à Challes-les-Eaux, le club disparaît du haut niveau après avoir échoué à négocier sa fusion avec Lyon. Alexia Plagnard, Sara Chevaugeon, Mistie Mims et Danielle Page rejoignent Lyon après le renoncement de Challes[13]. Elle retrouve la WNBA en 2012 avec le Sun du Connecticut et atteint les finales de Conférence. À son retour en France, elle confie vouloir briguer la nationalité française : « J’adore la France ! C’est mon pays préféré dans le monde. L’ambiance, le café, la culture… et le pain chaud, le fromage de chèvre crémeux et le Gewurztraminer et le Riesling ! (…) La France est le meilleur pays pour moi,pour le basket et la vie. C’est pour cela que je veux devenir une citoyenne française (…). Dans deux ans [elle demandera la naturalisation], parce que je dois attendre cinq ans de présence en France. Ensuite,mon rêve est de jouer pour l’équipe de France aux Jeux Olympiques de Rio. Après, je pourrai arrêter ma carrière[14] ! »

Après une nouvelle excellente saison 2013-2014 (16,8 points avec une adresse de 59,3 % à deux points, 7,2 rebonds, 1,8 interception et 1,2 passe de moyenne, meilleure joueuse à l’évaluation et la deuxième meilleure marqueuse du championnat.), elle remporte avec Lyon le Challenge Round[15], mais son salaire étant trop important pour Lyon, elle signe pour deux ans à Montpellier, qualifié pour l'Euroligue, avec l'ambition pour elle de décrocher un premier titre de championne de France[16].

Clubs en carrière[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Saisons Équipe Pays
2002-2006 Blue Devils de Duke (NCAA) Drapeau des États-Unis États-Unis
2006-2008 Comets de Houston (WNBA) Drapeau des États-Unis États-Unis
2009-2010 Sky de Chicago (WNBA) Drapeau des États-Unis États-Unis
2012-2013 Sun du Connecticut (WNBA) Drapeau des États-Unis États-Unis
2014- Mercury de Phoenix (WNBA) Drapeau des États-Unis États-Unis

Europe[modifier | modifier le code]

Saisons Équipe Pays
2008-2009 Mersin Drapeau de la Turquie Turquie
2010-2012 Challes-les-Eaux Drapeau de la France France
2012-2014 Union Lyon Basket Féminin Drapeau de la France France
2014- Basket Lattes Montpellier Agglomération Drapeau de la France France

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mistie Mims », WNBA (consulté le 18 mai 2014)
  2. « Mistie Williams-Bass », Ligue féminine de basket (consulté le 17 avril 2014)
  3. (en) « WNBA.com: Mistie Bass Bio »
  4. (en) Tom Miller, « From the heart: Mistie delivers uplifting message », The Janesville Gazette,‎ 5 septembre 2007 (consulté le 14 septembre 2007)
  5. « 2000 WBCA High School All-Americans  », WBCA (consulté le 30 octobre 2009)
  6. « 2008 Houston Comets Dispersal Draft Analysis », sur wnba.com,‎ 8 décembre 2008 (consulté le 30 octobre 2009)
  7. (en) « Offseason 2008-09: Overseas Roster »
  8. « Ndongue, Bass et Niamke MVP 2011 », FFBB,‎ 20 avril 2011 (consulté le 21 avril 2011)
  9. « LFB - Transferts: Danielle Page, Mélanie Plust et Anaël Lardy viennent compléter l'effectif 2011-2012 », basketlfb.com (consulté le 13 mai 2011)
  10. (en) « Connecticut Signs Veteran Mistie Mims », sur 2xinc.com,‎ 6 février 2012 (consulté le 29 avril 2012)
  11. Gabriel Pantel Jouve, « Mistie Mims prolonge pour trois saisons à Challes ! », sur catch-and-shoot.com,‎ 29 février 2012 (consulté le 29 avril 2012)
  12. [PDF] « Retour gagnant pour Edwige Lawson-Wade », sur basketfrance.com,‎ 25 avril 2012 (consulté le 29 avril 2012)
  13. « Lyon (LFB) : Mims, Plagnard, Page et Chevaugeon s’engagent officiellement », Catch & Shoot,‎ 11 juillet 2012 (consulté le 7 août 2012)
  14. « Mistie Mims : « Mon rêve est de jouer avec l’équipe de France » », Catch & Shoot,‎ 20 octobre 2012 (consulté le 20 octobre 2012)
  15. « Challenge Round : Lyon remporte le titre », catch & Shoot,‎ 4 mai 2014 (consulté le 4 mai 2014)
  16. Amaury Boulay, « Mistie Bass à Lattes-Montpellier, c’est fait », catch & Shoot,‎ 24 juin 2014 (consulté le 24 juin 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]