Francis Lorentz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francis Lorentz, né en 1942 (à Mulhouse), est dirigeant français d'entreprise dans le domaine des technologies de l'information et de la communication. Il a été président de la « Mission pour le commerce électronique » de 1997 à 1999.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de HEC Paris et ancien élève de l'ÉNA, il a été haut fonctionnaire à la Direction du Trésor du ministère des Finances de 1970 à 1980, puis directeur général adjoint à la Lyonnaise des Eaux de 1980 à 1982. De 1982 à 1992, il est successivement directeur général puis PDG du groupe Bull[1], puis, entre 1992[2] et 1994[3], PDG de la RATP[4],[5]. En 1995, il entre au conseil d'administration de Rank Xérox The Document Company S.A.

De fin 1997 à début 1999, il a présidé la mission pour le développement du commerce électronique auprès du ministre de l'Économie et des Finances[6]. Il a aussi été professeur associé d'économie à l'université Paris-Dauphine de 1995 à 2000[4],[5].

En 2000, il est directeur général de LaSer, une filiale du groupe des Galeries Lafayette qui gère les cartes de crédits et les relations client du groupe, puis conseiller des coprésidents du groupe jusqu'en 2005[7],[4].

Entre 2000 et novembre 2011, il préside, en remplacement de Marc Tessier, l'IDATE (Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe), un des principaux centres d'études et de conseil en Europe spécialisé dans l'analyse des secteurs des technologies de l'information et de la communication[8],[9].

Il est par ailleurs associé au sein d'un cabinet de conseil en stratégie et fusion-acquisition (Lorentz, Deschamps et Associés).

La mission pour le développement du commerce électronique[modifier | modifier le code]

En août 1997, Dominique Strauss-Kahn demandait à Francis Lorentz de « mener un travail collectif de réflexion sur les enjeux du commerce électronique en France pour définir un cadre propice à son développement ». La Mission rendait ses conclusions en janvier 1998[10],[6], avec un addendum en mars[11].

Sur la base de ce rapport, la France élaborait en février 1998 une série de propositions d’actions communes sur le commerce électronique par les États membres de l’Union européenne. En mai 1998, pour concrétiser les conclusions préconisées par le rapport, Dominique Strauss-Kahn annonçait « dix mesures pour le développement du commerce électronique »[12].

En juin 1998, Dominique Strauss-Kahn demandait à Francis Lorentz d’établir une évaluation des suites données au rapport publié en janvier. En février 1999, Francis Lorentz présentait le résultat des travaux d’une vingtaine de groupes thématiques de cette mission[13]. Les travaux de la mission de Francis Lorentz seront à la base de la politique française en matière de commerce électronique[14], et feront l'objet de divers articles dans la presse[15].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Lorentz, Francis (01-1998) « Commerce électronique : une nouvelle donne pour les consommateurs, les entreprises, les citoyens et les pouvoirs publics », Rapport du groupe de travail présidé par M. Francis Lorentz, Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, janvier 1998.
  • Lorentz, Francis (03-1998). « Rapport sur le commerce électronique – Addendum » 15 mars 1998, 35 pp.
  • Lorentz, Francis (02-1999) « La nouvelle donne du commerce électronique : réalisations 1998 et perspectives ». Mission Commerce Électronique présidée par M. Francis Lorentz, Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, Paris, 4 février 1999, 291 pp. ISBN 9782110914477.
  • Lorentz, Francis (03-2002) « XML et le développement des EDI », préface, avec Norbert Paquel, Hermès Sciences publication, mars 2002. Cet ouvrage présente les travaux d'ebXML.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Caroline Monnot, « Le « visseur » de Bull M. Francis Lorentz est remplacé par M. Bernard Pache à la tête du groupe informatique », Le Monde,‎ 24 juin 1992
  2. Martine Laronche, « En remplacement de M. Christian Blanc M. Francis Lorentz devient PDG de la RATP », Le Monde,‎ 10 décembre 1992
  3. Martine Laronche, « Après un an et demi d'exercice Francis Lorentz ne sera pas reconduit à la tête de la RATP », Le Monde,‎ 5 juin 1994
  4. a, b et c World Policy Conference « Francis Lorentz ». 4e World Policy Conference, Vienne, Autriche, 9–11 décembre 2011, 1 p.
  5. a et b OECD « Francis Lorentz » octobre 1999, 1 p.
  6. a et b Anne-Marie Rocco, « L'Etat doit rénover le droit français pour favoriser le commerce électronique », Le Monde,‎ 9 janvier 1998
  7. « Nominations. Francis Lorentz ». Strategies.fr, 18 juillet 2000.
  8. Caillerez, Pascal « François Barrault succède à Francis Lorentz comme Président de l'IDATE ». Décideur public, 10 novembre 2011.
  9. « IDATE : Francis Lorentz nommé à la présidence », Le Monde,‎ 27 mai 2000
  10. Lorentz, Francis (01-1998).
  11. Lorentz, Francis (03-1998).
  12. Strauss-Kahn, Dominique « Déclaration ». Colloque du ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie « La nouvelle donne du commerce électronique : réalisations 1998 et perspectives », Paris, 4 février 1999, 5 pp.
  13. Lorentz, Francis (02-1999).
  14. « Commerce électronique. Les entreprises sur internet ». Cahiers industries, no 43, décembre-janvier 1999. Voir aussi les divers rapports sur le commerce électronique présentés à l'Assemblée nationale.
  15. Mauriac, Laurent « Francis Lorentz, chargé de mission sur le commerce électronique. «Il est impossible de mesurer la valeur créée » ». Libération, 1er avril 2000.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]