Franc-maçonnerie au Sénégal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Importée d'Europe, l'existence d'une franc-maçonnerie au Sénégal est peu connue[1].


Histoire[modifier | modifier le code]

La première loge maçonnique[2]a été créée par le Grand Orient en 1781 à Saint-Louis (Sénégal).-1

Blaise Diagne, premier député africain élu à l'Assemblée nationale française en 1914, était devenu franc-maçon en 1899. En sa mémoire une loge Blaise Diagne a été fondée à Dakar en 1977 sous les auspices du Grand Orient de France, qui y compte également deux autres ateliers: Etoile Occidental et Abdel Kader. Le Droit Humain comme d'autres obédiences y sont présents. Le Réveil était une publication franc-maçonne sénégalaise. Dans un pays majoritairement musulman, la franc-maçonnerie s'est heurtée aux islamistes intégristes. Mais de nos jours le mouvement maçon s'est répandu de manière inattendue dans ce pays et semble impliquer l'ancien président de la république Abdoulaye Wade[réf. nécessaire] et beaucoup d'autres personnalités, même religieuses, dans les loges maçonniques présentes au sénégal. En 2010, il y aurait 3000 francs-maçons actifs au Sénégal, en particulier de jeunes adeptes, dont plus de 2000 ont adhéré à la grande loge de france[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. - Afrique 1781.2000 - Georges Odo
  2. Georges Odo, La Franc Maçonnerie en Afrique 1781.2000, Editions maçonniques de France,‎ 2000 (ISBN 2-903846-61-8), p.128

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Voir l’article annexe : liste d'obédiences maçonniques#Sénégal.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Odo, La Franc Maçonneire en Afrique 1781.2000, Éditions maçonniques de France, p.128, 2000 (ISBN 2-903846-61-8)
  • Revue française d'histoire d'outre-mer, p. 446., 2000
  • Loup L'Aubin, « Un atelier symbolique aux colonies. La loge "Étoile occidentale" à l'Orient de Dakar », Paris, Revue internationale des Sociétés secrètes, 1930, 78 p.
  • Amadou Booker Sadji, Le rôle de la génération charnière ouest-africaine. Indépendance et développement, L'Harmattan, Paris, 2006, 426 p. (ISBN 2-296-00457-1).
  • Sylvain Sankalé, « Un gouverneur franc-maçon », dans À la mode du pays. Chroniques saint-louisiennes, Riveneuve éditions, Paris, 2007, p. 240-245 (ISBN 978-2-914214-23-0).

Liens externes[modifier | modifier le code]