François Cusset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cusset (homonymie).
François Cusset au MACBA.

François Cusset, né le 9 mars 1969 à Boulogne-Billancourt, est un historien des idées, professeur de civilisation américaine à l'université de Nanterre.

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, ancien responsable du Bureau du livre français à New York. Il a été chercheur associé au CNRS (Laboratoire « Communication et politique ») et professeur à l'Institut d'études politiques de Paris.

Il est le frère de l'écrivain Catherine Cusset et du philosophe et comédien Yves Cusset.

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Queer critics : La littérature française déshabillée par ses homo-lecteurs, PUF, 2002.
  • French Theory, Foucault, Derrida, Deleuze & Cie et les mutations de la vie intellectuelle aux États-Unis, La Découverte, Paris, 2003.
  • La décennie : Le grand cauchemar des années 1980, La Découverte, 2006.
  • Contre-Discours de Mai: ce qu'embaumeurs et fossoyeurs de 68 ne disent pas à ses héritiers, Actes Sud, 2008
  • À l'abri du déclin du monde, Paris, P.O.L., 2012, 352 p. (ISBN 978-2-8180-1670-1)
  • Une histoire (critique) des années 90, La Découverte, Paris, 2014.

Articles[modifier | modifier le code]

Sur le racisme anti-blanc[modifier | modifier le code]

François Cusset fait partie des signataires d'une tribune[1] dénonçant le texte d’orientation adopté pour trois ans par le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) à son congrès du 30 mars et du 1er avril 2012 à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Cette tribune critique un emploi "a-critique" du terme "racisme anti-blanc". Selon eux, il convient, à la suite d'Albert Memmi, de distinguer "entre le racisme du dominant, reflétant et s’appuyant sur la puissance des dispositifs de domination, et ce qu’il désignait par « racisme édenté », c’est-à-dire cette forme de « racisme » du dominé, sans force, sans pouvoir, incapable de n’être autre chose que des mots".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. tribune contre le texte du Mrap

Liens externes[modifier | modifier le code]