Duc de Bourgogne (navire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Duc de Bourgogne
Image illustrative de l'article Duc de Bourgogne (navire)
Le lancement du Duc de Bourgogne

Autres noms Peuple, Caton
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Quille posée mars 1750[1]
Lancement 9 juin 1751
Caractéristiques techniques
Type Vaisseau de ligne
Longueur 53,0 m
Maître-bau 13,4 m
Tirant d'eau 6,4 m
Déplacement 1 800 t
Propulsion voile
Caractéristiques militaires
Armement 80 canons

Le Duc de Bourgogne était un bâtiment de 80 canons de la marine royale, lancé le 9 juin 1751 en France[2],[1]. Il traverse sans encombre les défaites de la guerre de Sept Ans. Il est radoubé deux fois, en 1761 et en 1779, après que sa coque fut cuivrée.

Sous les ordres de Charles de Ternay, le vaisseau prend la tête de l'escorte qui protège le corps expéditionnaire de Rochambeau envoyé au secours des Insurgés américains le 2 mai 1780. Il était le navire principal de Jean-Baptiste Donatien de Vimeur de Rochambeau. Le navire passe l'hiver 1780-1781 à Newport. Ternay, miné par les fièvres, décède à son bord. En mars 1781 le navire participe à la bataille du cap Henry.

Il prend part à la bataille des Saintes, où il entre en collision avec le Bourgogne[3].

En 1792, pendant la Révolution française, il est renommé le Peuple, puis le Caton en 1794. Il est détruit en 1800[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) W.J. Eccles, France in America, New York, Harper & Row, Publishers,‎ 1972 (résumé)

Articles connexes[modifier | modifier le code]