Formidable (1751)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir Formidable et HMS Formidable.
Formidable
Image illustrative de l'article Formidable (1751)
La Bataille de la Baie de Quiberon, 21 novembre 1759 : le Jour d'Après de Richard Wright. À droite, Le Soleil-Royal et Le Héros, en feu ; au centre, HMS Resolution et HMS Essex, échoués ; à gauche, Le Formidable, amariné par une frégate.

Autres noms HMS Formidable
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Quille posée 14 novembre 1749[1]
Lancement 1er septembre 1751
Statut démantelé en 1768
Caractéristiques techniques
Type vaisseau de ligne
Longueur 54,13 m
Maître-bau 13,44 m
Tirant d'eau 6,58 m
Déplacement 1 800 t
Propulsion voile
Caractéristiques militaires
Armement 80 canons
Autres caractéristiques
Équipage 800-1000 hommes

Le Formidable est un vaisseau de ligne portant 80 canons, construit par J.L. Coulomb à Brest en 1749-50, et lancé en 1751. Il prend part à la campagne canadienne dans la flotte de Bullion de Montlouet en mai 1755. En 1757, il est intégré dans la concentration navale chargée de protéger Louisbourg d'une attaque anglaise.

Capturé à la bataille des Cardinaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille des Cardinaux.

Le 20 novembre 1759, Le Formidable est le vaisseau amiral de l'escadre bleue (arrière-garde), au sein de la flotte du maréchal de Conflans. Il est alors placé sous le commandement des frères de Saint-André du Vergé. Le cadet, Louis, est chef d'escadre depuis 1757, alors que son frère aîné, Marc-Antoine, est commandant en second.

La division Saint-André du Verger formait l'arrière garde, lorsque le maréchal de Conflans s'engage si malheureusement avec sa flotte dans les récifs des « Cardinaux ». Comprenant le danger que courait l'escadre, Saint-André du Verger résout de se sacrifier pour sauver le reste de l'armée. Entourés par 12 vaisseaux ennemis, les deux frères refusent de se rendre : Le Formidable avait son gouvernail brisé, ses mats hachés, son équipage décimé ; il allait couler bas, quand Louis de Saint-André eut le corps coupé par un boulet et Marc-Antoine la tête emportée par un biscaïen. Vers 16 h 0, complètement désemparé, il baisse pavillon.

Capturé par le HMS Resolution, il est rebaptisé le HMS Formidable et est intégré à la flotte de la Royal Navy comme vaisseau de troisième rang, avant d'être démantelé en 1768[2],[1].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]