Digital Enhanced Cordless Telephone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Téléphone DECT

Digital Enhanced Cordless Telephone abrégé en DECT (Téléphone sans-fil numérique amélioré), anciennement Digital European Cordless Telephone, est une norme de téléphonie sans-fil numérique destinée aux particuliers comme aux entreprises sur la gamme de fréquence 1 880 à 1 900 MHz (micro-ondes). Cette norme, même si elle a été conçue pour une gamme large d'utilisations, est aujourd'hui principalement utilisée pour des communications vocales.

Principales caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Norme définie par l'ETSI sous la référence EN 300 175.

  • Radio :
    • Modulation GFSK (en)
    • FDMA : 10 porteuses de 1 880 à 1 900 MHz en Europe (Fréquences légèrement différentes en Chine et en Amérique)
    • TDMA : 2 fois 12 intervalles de temps (time slots) (12 dans chaque sens). Chaque intervalle de temps permet un débit de 32 kbit/s. Ces time slots peuvent être groupés pour offrir un débit binaire supérieur.
    • L'allocation des canaux et time slots se réalise de façon dynamique permettant théoriquement l'établissement de 120 communications simultanées. Ceci n'est toutefois pas réalisable en général si les bases ne sont pas synchronisées.
  • Voix codée en ADPCM à 32 kbit/s selon G.726
  • Chiffrement activable pour assurer une plus grande confidentialité.
  • Protocoles (décomposition selon le Modèle OSI)
    • Niveau 1 MAC (Media access control) : c'est la couche qui contrôle le niveau physique. Il offre aux niveaux supérieurs des services avec et sans connexion, et de diffusion.
    • Niveau 2 DLC (Data Link Control) : Il utilise une variante du protocole de liaison de données du RNIS, appelée LAPC. Elle est basée sur HDLC.
    • Niveau 3 (Network Layer) : Il est basé sur plusieurs entités, communiquant ensemble via LCE (Link Control Entity) :
      • Call Control (CC) : Dérivé du niveau 3 RNIS, basé sur Q.931
      • Call Independent Supplementary Services (CISS)
      • Connection Oriented Message Service (COMS)
      • Connectionless Message Service (CLMS)
      • Mobility Management (MM)

Les profils[modifier | modifier le code]

La norme DECT dans son ensemble étant très ouverte, un certain nombre de « profils » ont été définis pour assurer l'interfonctionnement des équipements.

Le plus répandu et connu est le profil GAP (Generic Access Profile) défini dans les spécifications DECT. Il s'agit d'un standard adopté en 1996 (référence ETSI EN 300 444) par les fabricants d'appareils DECT pour permettre l'intercompatibilité des matériels provenant de différents constructeurs, pour les fonctions de base (établissement de communication). Les fonctions considérées comme non essentielles sont généralement offertes sur la base de protocoles spécifiques à chaque constructeur.

Un autre profil utilisé est le CAP (Cordless Terminal Mobility Access Profile) qui permet l'itinérance (roaming) entre réseaux. Il peut être vu comme une extension du GAP aux accès publics mais peut également être utilisé en environnement professionnel (PABX) pour assurer des fonctions multi-site.

D'autres profils peuvent être cités : RAP (Radio Local Loop Access Profile) pour la définition de la « Boucle Locale Radio » ou remplacement des derniers mètres de câble pour les réseaux de télécommunications publics, IAP et IIP (ISDN Access Profile) pour l'interfonctionnement entre bornes DECT et réseau RNIS, GIP (DECT/GSM Interworking Profile) pour l'interfonctionnement avec le réseau GSM dans le cas où la borne DECT est reliée directement au réseau GSM.

Marché et évolutions[modifier | modifier le code]

Marché grand public[modifier | modifier le code]

Téléphone DECT avec répondeur téléphonique intégré

La technologie DECT est utilisée très largement au début du XXIe siècle pour les téléphones sans fil grand public en Europe et a supplanté les technologies analogiques CT0 utilisées en fin de XXe siècle.

Longtemps bloquée par la législation en Amérique du Nord, une bande de fréquence libérée permet maintenant de vendre des produits DECT aux États-Unis.

Marché des entreprises[modifier | modifier le code]

Elle est utilisée également en environnement professionnel derrière des commutateurs privés (PABX). Dans ce cas un certain nombre de points d'accès (ou bornes) sont disposés dans les bâtiments de façon à offrir un réseau micro-cellulaire. Il est possible alors d'offrir des fonctions de type Handover pour permettre de maintenir les communications tout en se déplaçant dans les locaux.

En milieu professionnel, le déploiement de solutions de mobilité basées sur le DECT est facilité par le fait qu'il dispose de sa propre bande de fréquence contrairement au Wi-Fi confiné dans la bande 2,4 GHz très utilisée par de multiples systèmes (Wi-Fi, Bluetooth, Four à micro-ondes…)

Concurrence et évolutions[modifier | modifier le code]

Cette technologie est considérée comme étant menacée depuis quelques années par le Wi-Fi, notamment en entreprise, mais jusqu'en 2006 le DECT maintenait son avantage en matière de coût, de consommation (et donc d'autonomie sur batterie), et de qualité audio.

Une évolution des spécifications DECT est en cours de réalisation en 2006. Elle est appelée « DECT NG » pour DECT Nouvelle Génération. Les principales évolutions seraient dans les domaines :

  • Voix (amélioration de la qualité - bande élargie - multi session) ;
  • Répertoires de numéros ;
  • Audio (diffusion de son de haute qualité en streaming) ;
  • Facilité d'utilisation (détection et configuration automatique des éléments) ;
  • Fiabilité (sécurité, cout, efficacité de la gestion d'énergie).

DECT et santé[modifier | modifier le code]

Les interrogations sur les risques sur la santé de l'exposition aux rayonnements électromagnétiques s'appliquent au DECT, comme aux autres technologies radio. L'appel de Fribourg, émis par un collectif de médecins allemands a eu un certain retentissement. Les éléments fournis par des agences officielles sont plus mesurés (par exemple pour l'Office fédéral de la santé publique suisse [1]). De son côté, le DECT Forum a établi un groupe de travail sur le sujet[1].

Les principes technologiques et les fréquences étant proches, une étude réalisée par l'ARCEP et Supelec sur le Wi-Fi peut également être intéressante à consulter (voir [2][PDF] et [3][PDF]).

La situation est à analyser différemment du côté du combiné mobile et de la station de base :

  • Côté combiné, il faut comparer les puissances émises par un téléphone DECT (de l'ordre de 0,01 W) et celles émises par un mobile GSM (2 W en GSM900, 1 W en GSM1800). On peut donc en conclure provisoirement que l'étude est plus urgente côté GSM que côté DECT.
  • Côté station de base, le point délicat est l'émission permanente d'une balise dans un des time slots (4 ms toutes les 100 ms), à une puissance de 0,01 à 0,12 W, même en dehors de toute communication. L'étude de l'ARCEP concernant le Wi-Fi, qui a un mode de fonctionnent très similaire, montre que le niveau d'exposition demeure inférieur aux normes même si les équipements sont très près des utilisateurs. L'effet du rayonnement diminuant très vite (de manière inversement proportionnelle au carré de la distance), le principe de précaution conduit à recommander d'éloigner autant que possible la borne d'endroits où les personnes séjournent de façon prolongée.

DECT ECOnomique[modifier | modifier le code]

Depuis fin 2008, de nouveaux modèles de téléphones « DECT Eco » sont disponibles sur le marché. Ils diminuent la puissance électrique utilisée parce qu'ils diminuent l'intensité des échanges radios (en prenant en compte la distance entre la base et le téléphone)[2].

Ainsi en plus de l'intérêt économique, on peut supposer un risque amoindri sur la santé par rapport aux précédents modèles, à supposer que ceux-ci présentent un risque quelconque.

Le débat est d'autant plus essentiel qu'une part toujours plus croissante de la population se plaint de sensibilité électromagnétique, et affirme ressentir des symptômes de gêne en présence de ces appareils. Des études sont en cours pour mettre en avant l'éventuelle existence d'effets biologiques délétères de la technologie DECT.

Un site allemand se propose de comparer les derniers modèles de DECT ECO au regard de leurs émissions (http://www.schnurlostelefon.de/index.php?cl=content&tpl=vgv4a705db22aea15.27378057&cnid=&beratung=1), avec explications à l'appui. Tous les modèles ne sont pas nécessairement disponibles dans tous les pays.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (en) Brochure du DECT Forum.
  2. http://gigaset.com/shc/0,1935,fr_fr_0_151837_rArNrNrNrN,00.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]