Non Return to Zero Inverted

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le codage NRZI, Non Return to Zero Inverted en anglais, est une variante du codage Non Return to Zero (NRZ). Le inverted (inversé) fait référence au code Non Return to Zero Mark (NRZM) créé en premier. On trouve également la notation NRZS (S pour Space) à la place de NRZI.

Règles de codage[modifier | modifier le code]

Le NRZI contrairement au NRZ 0 crée une transition d'état si le bit est 0, et reste à l'état précédent si le bit est 1.

Le codage est à deux états. Il n'existe pas d'état intermédiaire.

La séquence 1110001101 codé NRZI avec comme convention qu'un 0 créera une transition mais pas un 1.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le bus USB utilise le codage NRZI[1]. Le 0 a été choisi comme élément de changement. Pour éviter la perte d'horloge évoquée ci-dessous, un 0 est envoyé après six 1 consécutifs. Le récepteur doit prendre en compte ces éléments de remplissage (stuffing).

Attention toutefois, cela peut être l'inverse. Comme dans le programme des DUT de Télécoms où l'on apprend que un 1 est envoyé après six 0 consécutifs. Cela n'est pas grave, il suffit que l'émetteur et le récepteur s'accordent sur la même logique.

Avantages[modifier | modifier le code]

Facile à mettre en œuvre, bonne utilisation de la bande passante.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Pas de transition créée lors d'une longue séquence de 1, donc synchronisation difficile, voire impossible. On préférera donc plutôt la méthode de codage Manchester.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]