Cryptococcose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cryptococcose
Classification et ressources externes
Cryptococcosis of lung in patient with AIDS. Mucicarmine stain 962 lores.jpg
Coupe histologique de poumon d'un patient sidéen atteint d'une cryptococcose. Coloration à la mucicarmine.
CIM-10 B45
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La cryptococcose est une maladie opportuniste et cosmopolite due à une levure, le Cryptococcus neoformans. Sa contamination se fait essentiellement par voie respiratoire.

Distribution géographique, épidémiologie et importance[modifier | modifier le code]

Répandu dans le monde entier (sol, débris organiques), les cryptocoques dont Cryptococcus neoformans, habituellement saprophyte mais de loin le plus fréquent des cryptocoques du point de vue pathogène, sont véhiculés vers l'homme par les poussières.

Bien qu'il semble que l'inoculation puisse être faite par voie cutanée, lors de piqûre septique, la voie d'entrée normale des levures infectieuses semble être pulmonaire.
Dans les lésions, le cryptocoque se multiplie par bourgeonnement et peut, par voie sanguine, atteindre la peau (pseudo-acné de la face), les os et surtout le système nerveux central.

La cryptococcose n'est pas si rare que cela : le seul Institut Pasteur de Paris en décèle 5 à 10 cas chaque année.

Clinique[modifier | modifier le code]

La localisation pulmonaire, quand elle se marque sur le plan clinique, donne habituellement une bronchite subaiguë avec fièvre modérée, toux rare et peu productive de crachats muqueux.

Les formes cutanées prennent tantôt l'aspect d'acné, tantôt un aspect gommeux, puis ulcéré, plus ou moins granulomateux et à tendance extensive.

Les localisations au système nerveux central prennent le plus souvent le type de méningite tuberculeuse avec installation progressive, céphalées frontales, raideur de la nuque et vomissements. Cette méningite, non traitée, est toujours mortelle en moins d'un an.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

La recherche du cryptococcus neoformans se fait au niveau des lésions superficielles, dans le liquide céphalo-rachidien, dans les crachats ou, dans certains cas, dans le lavage broncho-alvéolaire à partir des poumons. La mise en évidence de la levure se pratique à l'examen direct, à l'encre de chine (sphère bleue entouré d'un halo clair). Ce champignon, de forme ronde à ovalaire, de 4 - 20 μm, se reproduit par bourgeonnement. Une culture sur milieu spécifique (niger agar) peut se faire. Une réaction tissulaire se produit avec afflux d'histiocytes, granulomes.

Traitement[modifier | modifier le code]

La cryptococcose qui n'affecte pas le système nerveux central (SNC) peut être traitée par du fluconazole seul.

Une méningite cryptococcique doit être traitée pendant 2 semaines par de l'amphotéricine B en intra-veineuse à la dose de 0,7 - 1,0 mg/kg par jour et de la flucytosine orale (100 mg/kg par jour).
Ce traitement sera suivi de l'administration orale de fluconazole à raison de 200 mg par jour et cela pendant 10 semaines.

Liens externes[modifier | modifier le code]