Cryptococcus neoformans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cryptococcus neoformans est un mycète encapsulé du type levure qui peut vivre tant sur des plantes que des animaux. Cette espèce, qui est également connue sous son nom téléomorphe, Filobasidiella neoformans, appartient à la grande classe des organismes appelés Basidiomycota. C. neoformans croît d'habitude en tant que levure (unicellulaire). Sous certaines conditions, tant dans la nature qu'au laboratoire, C. neoformans peut pousser comme un mycète filamenteux. S'il se développe comme une levure, C. neoformans a une importante capsule composée principalement de polysaccharides. Au microscope, la coloration à l'encre de Chine est utilisée pour visualiser facilement la capsule. Les particules du pigment de l'encre ne pénètrent pas la capsule qui entoure la cellule sphérique de la levure, ce qui entraîne une zone éclaircie ou un « halo » autour des cellules.

Croissance en milieu irradié[modifier | modifier le code]

Une moisissure noire contenant Cladosporium sphaerospermum, Wangiella dermatitidis et Cryptococcus neoformans a été découverte en 2007 à l'intérieur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, dans un environnement présentant des niveaux de radiations plusieurs centaines de fois supérieurs à la normale ; on ignore cependant par quels mécanismes biochimiques ces organismes sont capables d'utiliser les rayons gamma pour produire leur énergie métabolique à l'aide de la mélanine, un pigment biologique noir[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ekaterina Dadachova, Ruth A. Bryan, Xianchun Huang, Tiffany Moadel, Andrew D. Schweitzer, Philip Aisen, Joshua D. Nosanchuk et Arturo Casadevall, « Ionizing Radiation Changes the Electronic Properties of Melanin and Enhances the Growth of Melanized Fungi », PLoS ONE, vol. 2, no 5,‎ 23 mai 2007, e457 (lire en ligne) DOI:10.1371/journal.pone.0000457 PMID : 17520016

Sur les autres projets Wikimedia :