Comte de Caithness

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des principales seigneuries d'Écosse vers 1230.

L’origine des Mormaers puis comtes de Caithness, reste obscure pour cause de documentation très imprécise.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier Mormaer dont le souvenir ait été conservé dans les sources est Donnchad ou Dungaðr d'origine celto scandinave qui selon la Heimskringla aurait mis en œuvre une politique d’alliance avec les Scandinaves en épousant une fille de Thorsteinn le Rouge. L’union de sa fille Gruaidh ou Grelöð avec Thorfinn Einarsson fait entrer le Caithness dans le domaine des comtes des Orcades [1]

Les rois d’Écosse faute de pouvoir reconquérir la région, tenteront d’y maintenir leur autorité en la concédant à plusieurs reprises aux comte des Orcades. Après l'intervention du roi Alexandre II d'Écosse consécutive au meurtre de l'évêque Adam de Caithness le Jarl Jean Haraldsson devra céder la partie sud du comté qui formera vers 1223/1245 le comté de Sutherland. Après l’extinction de la famille régnante des Orcades leur héritage sera recueilli par des comtes issus des familles des comtes d'Angus puis des comtes de Strahearn.

L’implication de Malise V de Strathearn dans le parti d’Édouard Balliol entraîne la confiscation du Caithness. Le comté sera ensuite donné en apanage à une lignée cadette de la dynastie des Stuart avant de revenir aux Sinclair héritiers en ligne féminine des anciens jarl des Orcades.

Mormaers de Caithness[modifier | modifier le code]

Après l’extinction de la famille des Jarl des Orcades le Caithness revient à

Cohéritiers[modifier | modifier le code]

  • 1239-1269 : Joanna de Strathnaver, fille de Malcolm († 1242) dernier comte d'Angus [4] ou selon William Forbes Skene, héritière de la lignée du Jarl Jean Haraldsson, donnée comme otage à Guillaume Ier d'Écosse [5] et dans les deux cas, son époux Freskyn de Moravia héritent de la moitié du Caithness qui passent ensuite à leurs deux filles :
  • 1269-? Mary et son époux Reginald II Cheyne († 1262/1263) ¼ du Caithness ;
  • 1269-? : Christian sa sœur, épouse William I Federeth ¼ du Caithness ;
  •  ?-1341 : Reginald III Cheyne fils de Mary héritier de sa mère et de son cousin William II Federeth. Sa moitié du Caithness passe ensuite par les unions de ses filles Mary et Marjory respectivement aux Sutherland de Duffus et aux Keith d’Inverugie [6].

Première création (vers 1330)[modifier | modifier le code]

Titre confisqué en 1335.

Deuxième création (vers 1375)[modifier | modifier le code]

Troisième création (1452)[modifier | modifier le code]

Quatrième création (1455)[modifier | modifier le code]

  • 1455-1476 : William Sinclair († 1480), lord Sinclair puis 3e comte des Orcades. Il renonce au titre en 1476, en faveur de son fils ;
  • 1476-1513 : William Sinclair († 1513), fils du précédent ;
  • 1513-1529 : John Sinclair († 1529), fils du précédent ;
  • 1529-1582 : George Sinclair († 1582), fils du précédent, il rend le titre en 1545 qui lui est retourné en usufruit ;
  • 1582-1643 : George Sinclair († 1643), petit-fils du précédent, fils de John Sinclair († 1576) ;
  • 1643-1672 : George Sinclair († 1677), fils de John Sinclair Master of Berriedale († 1631), petit-fils du précédent. Il abandonne le titre en 1672 au profit du suivant.
  • 1677-1681 : John Campbell (1634-1717), créé comte par Charles II en 1677, doit le rendre en 1681 ;
  • 1681-1698 : George Sinclair de Keiss († 1698), fils de Francis Sinclair et petit-fils du 5e comte ;
  • 1698-1705 : John Sinclair († 1705), cousin du précédent ;
  • 1705-1765 : Alexander Sinclair (1685-1765) ;
  • 1765-1779 : William Sinclair (1727-1779) ;
  • 1779-1789 : John Sinclair (1757-1789) ;
  • 1789-1823 : James Sinclair (1766-1823) ;
  • 1823-1855 : Alexander Campbell Sinclair (1790-1855) ;
  • 1855-1881 : James Sinclair (1821-1881) ;
  • 1881-1889 : George Philips Alexander Sinclair (1858-1889) ;
  • 1889-1891 : James Augustus Sinclair (1827-1891) ;
  • 1891-1914 : John Sutherland Sinclair (1857-1914) ;
  • 1914-1947 : Norman Macleod (Sinclair) Buchan (1862-1947) ;
  • 1947-1965 : James Roderick Sinclair (1906-1965) ;
  • depuis 1965 : Malcolm Ian Sinclair (né en 1948).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Renaud Les Vikings et les Celtes, Éditions Ouest-France Université, Rennes, 1992 (ISBN 2-7373-0901-8) p. 35
  2. Jean Renaud La Saga des Orcadiens chapitre XX p. 76-79
  3. (en) William Forbes Skene Celtic Scotland Volume III « Land and People » Forgotten Books (réédition 2010) (ISBN 978-144005510-2). Appendix V « On the Earldom of Caithness » p. 450
  4. (en) John L.Roberts Lost Kingdomm. Celtic Scotland and the Middle Ages E.U.P. (Edinburgh 1997) (ISBN 0748609105) p.87
  5. (en) William Forbes Skene Celtic Scotland Op.cit p. 450
  6. (en) John L.Roberts Op.cit p. 87-88

Bibliographie[modifier | modifier le code]