Magnus Jonsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Magnus (V) Jónsson des Orcades (mort vers 1321). Comte des Orcades et comte de Caithness de 1311 à 1321.

Règne[modifier | modifier le code]

Fils et successeur de Jon Magnusson, Magnus (V) Jónsson est le 29 octobre 1312 un des témoins du Traité d'Inverness signé entre son suzerain pour le Caithness le roi Robert Ier d'Écosse et les envoyés de son autre suzerain pour les Orcades Håkon V de Norvège. Le 6 avril 1320, il est également un des signataires de la lettres des principaux nobles écossais au pape Jean XII connue sous le nom de Déclaration d'Arbroath[1].

Magnus Jónsson fut le dernier comte de la lignée d'Angus à régner sur les Orcades. Il semble qu'il soit mort avant le 4 août 1321 date a laquelle les Orcades sont administrées par un bailli pour le compte de la Norvège et le Caithness par un autre bailli pour le compte de l'Écosse.

Magnus avait vraisemblablement laissé des héritiers mineurs dont une fille connue nommée Marguerite, de son épouse Catherine dont la parenté est inconnue et qui souscrit une charte de donation comme veuve en 1329. C'est sans doute qu'après la disparition de ses héritiers que les Orcades et le Caithness seront inféodés à son lointain cousin Malise V de Strathearn en 1330[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gordon Donaldson, Scottish historical documents Scottish Academic Press (Edinburgh & Londres 1974) (ISBN 0701116048) « 1320 Letter of Barons of Scotland to Pope John XXII otherwise called The Declaration of Arbroath » p. 55-58
  2. Jean Renaud, Les Vikings et les Celtes, éd. Ouest-France Université, (Rennes 1992) (ISBN 2737309018). p. 71 note n°1 .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson London(ISBN 1841190969) « Magnus V earl of Orkney  » p. 544.
  • Jean Renaud, Les Vikings et les Celtes, éd. Ouest-France Université, Rennes, 1992 (ISBN 2737309018).