Karl Hundason

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karl Hundason serait selon la Saga des Orcadiens un roi d'Écosse de la première moitié du XIe siècle qui est par ailleurs inconnu des autres sources.

Origine[modifier | modifier le code]

Une grande partie du récit de la Saga des Orcadiens[1] relatif au Jarl Thorfinn Sigurdsson détaille ses guerres face à un « roi d'Écosse » du nom de « Karl Hundason » dont l'identification reste conjecturale [2] Selon la Saga des Orcadiens [3] dans la guerre qui suit, Thorfinn défait Karl dans une bataille à l’est de Dyrnes (i.e Deerness) à l'extrémité est de l' île principale des Orcades[4]

Ensuite, Karl nomme un certain Moddan ou Madadhan son neveu, à la tête du Caithness avec le titre de Jarl. Mais Moddan est tué à Thurso par Thorkell le « Père adoptif » [5] Enfin, une grande bataille près de Torfnes (i.e Tarbat Ness) sur le côté sud du Dornoch Firth se solde par une défaite de Karl qui prend la fuite ou bien est même tué[6]

Selon la saga Thorfinn, Sigurdsson marche ensuite jusqu’au cœur de l'Écosse et va au sud en Fife, brûlant et pillant sur son passage. Cette expédition est à l’origine des revendications de la saga qui avance que Thorfinn contrôlait neuf comtés écossais[7]

Hypothèses[modifier | modifier le code]

L'identité de Karl Hundason, inconnue des sources écossaises et irlandaises, a longtemps été un sujet de discussion, et le problème n’est toujours pas résolu.

  • L'hypothèse la plus commune est que Karl Hundason (Hundason = fils de chien) est un surnom insultant donné à Mac Bethad Mormaer de Moray par ses ennemis[8] , [9]
  • Une dernière hypothèse propose une origine scandinave à Karl en faisant de lui le fils de Hvelpr/Hundi le fils aîné du Jarl Sigurd Hlodvirsson[12].
  • Par ailleurs il ne faut pas exclure, l'idée que toute cette affaire ne soit qu’une invention littéraire[13].

Postérité[modifier | modifier le code]

Si la Saga des Orcadiens ne donne pas d’information sur la parenté de Karl Hundason elle indique que Moddan ou Madadhan le comte de Caithness nommé par lui était son neveu. Sous le règne des Jarl suivants la saga évoque une puissante famille qui étend son influence sur le Caithness à partir de Thurso et qui est issue de Moddan de Dalr un « homme riche et respectable » homonyme et peut être descendant du comte de Caithness. Ce qui expliquerait le rôle important des membres de cette lignée dans l’histoire ultérieure des Orcades[15] .

  • Moddan de Dalr dont
    • Ottar Moddansson comte de Thurso
    • Helga Moddansdóttir concubine du Jarl Haakon Paulsson et mère de
    • Frakokk Moddansdóttir [16] épouse de Ljótr le rénégat de Sutherland et mère de
      • Steinvor la Grosse épouse de Þorljotr de Redvavik dont
        • Olvir la bagarre, Magnus, Ormr, Moddan et Einriði.
      • Guðrun épouse de Þorstein franc-tenancier,
        • Þorbjorn le clerc ,
    • Þorleif Moddansdóttir mère de

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Renaud Saga des Orcadiens Aubier Paris 1990 (ISBN 2700716426), Chapitre XX p. 76-82.
  2. La saga des Orcadiens indique que le différend entre Thorfinn et Karl Hundason commence lorsque ce dernier devient « roi d'Écosse » après la mort du roi parent de Thorfinn que l’on identifie avec Malcolm II d'Écosse et qu’il revendique le Caithness
  3. Jean Renaud la Saga des Orcadiens Op.cit chapitre XIX p.  75 & XX p.  76 situe l’évênement après la réconciliation avec Brusi Sigurdsson qui intervient au moment ou Knut II de Danemark chasse Olaf le Saint du pouvoir en Norvège i.e en 1028
  4. Jean Renaud La Saga des Orcadiens Op.cit chapitre XX p. 77 .
  5. Jean Renaud La Saga des Orcadiens Op.cit chapitre XX p.78-79 .
  6. Jean Renaud La Saga des Orcadiens Op.cit chapitre XX p. 80 .
  7. Jean Renaud La Saga des Orcadiens Op.cit chapitre XX p. 81 .
  8. selon Jean Renaud Les Vikings et les Celtes Ouest-France Université Renbes 1992 (ISBN 2737309018), p. 40 & note n°1 « Mac Beth mormaer de Moray est devenu roi d'Écosse il correspondrait fort bien au Karl Hundasoin de la saga. D'autant qu'il est le fils de Findláech MacRory auquel s'était mesuré le Jarl Sigurd Digri ».
  9. (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1 852640472) « Karl Hundason » p. 165.
  10. William Forbes Skene Celtic Scotland: Livre I « The Kingdom of Scotland. » chapitre VIII p. 400-405
  11. Jean Renaud Saga des Orcadiens Op.cit chapitre XX p. 82 .
  12. (en) Alex Woolf From Pictland to Alba 789~1070 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press, Edinburgh (2007) (ISBN 978-0748612345) « Thorfinnr the Mighty and his kinsmen », Table 7.3 p. 309.
  13. Alex Woolf op.cit souligne que Karl Hundason ne correspond pas à une traduction de nom gaélique alors que l’auteur de la saga en effectue de manière concluante de nombreuses dans son œuvre p. 243-244 & note n°29.
  14. Jean Renaud Saga des Orcadiens Op.cit p. 264 note n°2
  15. Jean Renaud Saga des Orcadiens Op.cit chapitre LIII p.125
  16. Frakkok est un nom inconnu par ailleurs, sans doute d’origine celtique

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson London(ISBN 1841190969) « Thorfinn II The Black and The Mighty » p. 447-450.
  • Régis Boyer La Saga de Saint Olaf Payot 1983 (ISBN 2228132500).
  • Jean Renaud, La Saga des Orcadiens, tr. par Jean Renaud, éd. Aubier, Paris, 1990 (ISBN 2700716426).
  • Jean Renaud, Les Vikings et les Celtes, éd. Ouest-France Université, Rennes, 1992 (ISBN 2737309018).
  • (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1 852640472).
  • (en) Alex Woolf From Pictland to Alba 789~1070 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press, Edinburgh (2007) (ISBN 978-0748612345)