Collège de Navarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acte de fondation du collège de Navarre à Paris, donné à Vincennes le 25 mars 1305 par Jeanne, reine de France et de Navarre, épouse de Philippe le Bel. Une petite charte est jointe À l’acte de fondation. Archives nationales AE/II/308a ET AE/II/308b
Collège de Navarre (an 1440)

Le collège de Navarre a été fondé en 1304 à Paris grâce à Jeanne Ire de Navarre. Épouse de Philippe le Bel, elle lègue son hôtel de la rue Saint-André-des-Arts pour y établir un collège destiné à recevoir des étudiants de sa province.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aussitôt après le legs, il fut décidé de vendre l'hôtel de la rue Saint-André-des-Arts et de construire un nouveau bâtiment rue de la Montagne-Sainte-Geneviève (site de l'ancienne École polytechnique). La première pierre fut posée le 12 avril 1309.

L'entrée en était ouverte, sans condition de naissance, de famille ou d'âge, à tout Français pauvre qui se destinait à l'étude de la grammaire, de la logique ou de la théologie (à l’exclusion de la médecine et du droit).

Collège de Navarre sur le plan de Truschet et Hoyau, vers 1550.

L’établissement est dirigé, dès les origines, par un grand maître supervisant les études des pensionnaires. Il conservait la protection royale. Ainsi, en septembre 1480 Louis XI lui octroya 2 000 livres tournois de rente par ses lettres patentes[1]. Il y avait également établi en janvier 1475 une bourse pour un des enfants de chœur de la cathédrale de Paris[2].

Sa chapelle servait pour les offices et services de la Nation de France de la faculté des arts. Y était conservé la moitié d'une côte de saint Guillaume de Bourges, qui fut donnée en 1407 par Jean Ier de Berry à Jean Archer, procureur de la Nation de France.

Supprimé à la Révolution, c'est dans les locaux désaffectés du collège de Navarre, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève et du collège de Boncourt que s'est installée l'École Polytechnique en 1804. Les bâtiments furent démolis les uns après les autres. En particulier l'entrée en 1811, et le bâtiment médiéval de la bibliothèque, détruit dans la seconde moitié du XIXe siècle dans l'indifférence générale.

Maîtres et régents[modifier | modifier le code]

Julien Fleury (1647-1725)

Élèves célèbres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean de Launoy, Regii Navarræ gymnasii Parisiensis historia, Paris, 1677 (2 vol., le second contenant les éloges des plus célèbres docteurs sortis de cet établissement depuis sa fondation).
  • Nathalie Gorochov, Le collège de Navarre de sa fondation (1305) au début du XVe siècle (1418) : histoire de l'institution, de sa vie intellectuelle et de son recrutement, Paris, Honoré Champion, 1997.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lettres patentes de Louis XI, Candé, le 7 septembre 1480 [lire en ligne]
  2. Lettres patentes de Louis XI, Paris, janvier 1475 (1474 avant Pâques) [lire en ligne]
  3. Fasti Ecclesiae Gallicanae, volume d'Autun

Sur les autres projets Wikimedia :