Collège de Lisieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le collège de Lisieux est un collège de l’ancienne université de Paris.

Ce collège fut fondé, en 1336, par Guy d'Harcourt, évêque de Lisieux, qui laissa par testament la somme de mille livres parisis pour l’entretien et l’enseignement de vingt-quatre pauvres élèves boursiers de la faculté des arts, et cent livres parisis pour leur logement. Ce collège, qui reçut la dénomination de collège de Lisieux, fut d’abord établi dans la rue aux Prêtres, près Saint-Severin.

De nouvelles fondations, faites par deux de ses successeurs, Jean de Dormans, fondateur du collège de Beauvais et Guillaume d’Estouteville, son frère, en accrurent les revenus, et facilitèrent la construction de nouveaux bâtiments : cent ans plus tard, le collège fut transféré en un lieu plus convenable, dans les bâtiments du collège de Torchi, récemment élevé au n° 5 rue Saint-Étienne-des-Grés, sur la montagne Sainte-Geneviève, en faveur des étudiants du diocèse de Lisieux. En 1422, à cause de ces deux dernières fondations, il portait le titre de collège de Torchi ou de Lisieux.

N’étant doté qu’en numéraire, le collège de Lisieux devint, lors de sa dépréciation, pauvre : on fut obligé de diminuer le nombre des boursiers, et il fut supprimé en 1750. Par arrêt du 7 septembre 1762, il fut transféré au collège Louis-le-Grand, mais l’arrangement n’ayant pas eu lieu, il fut définitivement transféré, en 1764, dans la rue Jean-de-Beauvais, et placé dans le local du collège de Dormans. La place du Panthéon occupe l’emplacement sur lequel il était construit tandis que les bâtiments initiaux servirent, depuis la Révolution, de caserne.

Lieu de réunion de la section révolutionnaire du Panthéon, puis siège de la 12e municipalité de Paris, le collège devient un dépôt militaire sous l'Empire et une caserne sous la Restauration. Ce fut dans son église que, le 1er septembre 1815, fut installée la première école d’enseignement élémentaire d’après la méthode de Lancaster, considérée comme l’école mère de toutes celles de ce genre établies à Paris.

Le collège de Lisieux compta au nombre de ses professeurs Guillaume Du Val, Jean Le Fèvre et Charles-François Dupuis, et eut parmi ses élèves Antoine Arnauld et son frère Simon Arnauld de Pomponne, Julien Pouchard, Nicolas Louis de Lacaille, l’abbé Delille, Jean-François Collin d'Harleville, Louis François Cauchy, Pierre-Jean-Baptiste Chaussard, Louis Pierre Édouard Bignon.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :