Clown hospitalier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un groupe de clowns en fonction à l'hôpital pédiatrique Bambino Gesù de Rome.

Les « clowns hospitaliers » sont des clowns spécialement formés pour intervenir en milieu hospitalier et dans les centres de soins. Ils sont parfois appelés « Docteur clown » (anglais : Clown Doctor, une marque déposée dans plusieurs pays). L'action des clowns hospitaliers a pour but de contribuer au processus de guérison grâce à la force positive de l'espoir et de l'humour. Ils ont aussi un effet positif pour le personnel et les familles de malades[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des clowns hospitaliers professionnels ont commencé à travailler en 1986 dans des hôpitaux de New York. Depuis lors, des programmes analogues existent en Australie, en Nouvelle-Zélande[2], aux États-Unis (dans tous les États), au Canada, en Israël et dans de nombreux pays d'Europe.

Europe[modifier | modifier le code]

Vladimir Olshansky, clown d'origine russe, co-fondateur de Soccorso Clown. À l'Hôpital des enfants de Florence en 1999.

La Fédération européenne des organisations de clowns hospitaliers (European Federation of Hospital Clown Organizations - EFHCO)[3] est fondée en 2011. Elle réunit des associations d'Allemagne (KlinikClowns Bayern, Bavière, 43 000 visites par an), Autriche (Rote Nasen Clowndoctors (de), 88 000 visites), Belgique (Cliniclowns België, 22 000 visites), Écosse (Hearts & Minds, 15 000 visites), France (Le Rire médecin, 71 000 visites), Italie (Soccorso Clown Societa (it), 45 000 visites), Norvège, Pays-Bas (CliniClowns, 95 000 visites par an), Suisse (Fondation Théodora, 77 000 visites, et Hôpiclowns, 500 visites) et Tchéquie.

D'autres faîtières existent en Allemagne (Clowns in Medizin und Pflege, 2004)[4], en France (Fédération française de clowns hospitaliers - FFACH, 2009) et en Suisse romande (Association romande de clowns d'hôpital - ARCHOP, 2004)[5].

Une association dédiée existe aussi en Russie (Hospital Clowns, 2005)[6].

Technique[modifier | modifier le code]

Clowns tchèques en hôpital, 2010.

Les clowns hospitaliers s'adressent spécifiquement aux besoins psycho-sociaux des enfants hospitalisés, et ils rendent aussi visite à des adultes[7]. Ils parodient la routine des soins pour aider les enfants à s'adapter à cet environnement, ils les distraient et démystifient les procédures douloureuses ou effrayantes[8]. L'athmosphère ludique peut aider les enfants à oublier pour quelques instants la maladie et le stress.

Les techniques utilisées comprennent la magie, les histoires et d'autres outils des clowns qui permettent aux enfants de se renforcer pour faire face aux émotions qu'il peuvent vivre à l'hôpital : la peur et l'anxiété[9],[10], la solitude et l'ennui.

L'humour et le rire agissent contre le stress et réduisent le sentiment de douleur par la libération d'endorphines (l'antidouleur naturel du corps), renforcent le système immunitaire par l'augmentation des lymphocytes T et par la diminution du cortisol sérique, promeuvent une attitude positive, aident à faire face aux situations difficiles et créent des liens et ainsi le soutien entre les personnes, et tout ceci participe au processus de guérison.

Des recherches sur les effets bénéfiques du rire sur la santé ont été faites depuis des décennies par des médecins, et se poursuivent. Des chercheurs s'intéressent aussi aux effets psychologiques du rire, et spécifiquement au travail des clowns hospitaliers.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Caroline Simonds et Bernie Warren (trad. Marie-France Girod), Le Rire Médecin : Journal du Docteur Girafe [« The Clown Doctor Chronicles »], Paris, Albin Michel,‎ 2001, 282 p. (ISBN 2266125524).
  • Aline Crétaz, Le clown d'hôpital : Le jeu d'être soi, Fribourg, Academic Press / Éditions Saint-Paul, coll. « Lectures du social »,‎ 2006 (ISBN 2827110113).
  • Eric Mathyer, Clown d'hôpital, mon métier : Docteur Panosse, Lausanne, Éditions d'en Bas,‎ 2006 (ISBN 2829003233).
  • Dedieu, Clown d'urgence, Paris, Seuil Jeunesse,‎ 2001 (ISBN 2020510707).
  • (en) Bernie Warren et Peter Spitzer, Smiles are everywhere: integrating clown-play into healthcare practice, London / New York, Routledge,‎ 2013, 144 p. (ISBN 0415505151).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Battrick, Cath; Glasper, Edward Alan; Prudhoe, Gill and Weaver, Katy, « Clown Humour: The Perceptions of Doctors, Nurses, Parents and Children », in Journal of Children's and Young People's Nursing, 1(4): 174-179, 2007.
  2. (en) « Clown Doctors », Jim Mora, 14 juillet 2009, Radio New Zealand National interview.
  3. (en) European Federation of Hospital Clown Organizations.
  4. (de) Clowns in Medizin und Pflege.
  5. Association romande de clowns d'hôpital.
  6. Hospital Clowns, histoire du projet.
  7. (en) Nuttman-Shwartz, Orit; Scheyer, Rachel and Tzioni, Herzl, « Medical Clowning: Even Adults Deserve a Dream », in Social Work in Health Care, 49: 581–598, 2010.
  8. (en) Tener, Dafna; Lev-Wiesel, Rachel; Lang-Franco, Nessia and Ofir, Shoshi, « Laughing Through This Pain: Medical Clowning During Examination of Sexually Abused Children: An Innovative Approach », in Journal of Child Sexual Abuse, 19(2): 128-140, 2010.
  9. (en) Vagnoli, Laura; Caprilli, Simona; Robiglio, Arianna and Messeri, Andrea, « Clown Doctors as a Treatment for Preoperative Anxiety in Children: A Randomized, Prospective Study », in Pediatrics, 116(4): 563-567, 2005.
  10. (en) Golan, G; Tighe, P; Dobija, N; Perel, N. and Keidan, I.,« Clowns for the Prevention of Preoperative Anxiety in Children: A Randomized Controlled Trial », in Pediatric Anesthesia, 19: 262–266, 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]