Chachapoyas (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chachapoyas.
Vorkolumbische Kulturen.png

Les Chachapoyas sont un peuple Andin dont le nom signifie Guerriers des nuages. Connus pour leur peau blanche et leur grande taille, ils vécurent sur un territoire d'une superficie de 65 000 km2, à cheval entre la région de San Martín et celle d'Amazonas.

Comme beaucoup de peuples conquis par les Incas, celui-ci est mal connu, car les principales sources à leur sujet sont celles qui nous sont parvenus à travers leurs conquérants les Incas et surtout les conquistadors espagnols. Ils occupaient le Nord du Pérou actuel du IXe au XVe siècle.

On trouve de nombreux vestiges de leur civilisation à Jalca par exemple, également El Gran Pajatén, Gran Vilaya, Gran Sapasoa ou les 12 cités des Condors. Mais la plus connue est sans doute la forteresse de Kuélap localisée à 3 200 m d'altitude.

En 2004, des archéologues péruviens et américains ont mis au jour, dans la jungle amazonienne du Pérou, une importante métropole du peuple Chachapoyas, située à 2 800 m d'altitude au milieu d'une épaisse végétation, dans la région de Saposoa, et constituée de cinq citadelles qui auraient connues leur âge d'or aux VIIIe et VIIIe siècles, donc bien avant les Incas.

Origines[modifier | modifier le code]

Selon les études faites, la source de leur origine serait la montagne, non la forêt. Les sarcophages anthropomorphiques de Carajia ou les mausolés de Revash, par exemple, ont des origines Huari-Tiahuanaco.

Une théorie fondée sur des vestiges découverts dans la région, dont statuette représentant un animal inconnu en Amérique latine à cette époque, soutient que les Chachapoyas auraient étés originaires du vieux continent, et notamment de Carthage et de Galicie .Cette thèse est corroborée par des études génétiques qui montrent une part de 15% de génome d'origine galicienne dans l'ADN des populations vivant actuellement à Chachapoya. La couleur pâle de leur peau et l'incidence particulière des cheveux blonds tend à prouver l'exactitude de cette théorie, combinée à des similitudes entre des habitations celtes de Galicie et celles des indiens Chachapoyas.

Conquête Inca[modifier | modifier le code]

Les Incas eurent du mal à soumettre les indiens Chachapoyas, qui ne furent finalement soumis et intégrés à l'empire qu'après plusieurs longues et difficiles campagnes, dont la dernière fut menée par l'Inca Tupac Yupanqui vers 1475. Mais même après cette date, ils se rebellèrent souvent.

En 1532, l'Inca Atahualpa demanda à Francisco Pizarro, comme gage de sa bonne volonté, de l'aider à combattre les Chachapoyas, en révolte contre son autorité. Finalement les indiens Chachapoyas firent alliance avec les Espagnols.

En 1536, ils refusèrent de prendre part à la rébellion de Manco Capac II.

Rites funéraires[modifier | modifier le code]

Les Chachapoyas pratiquaient, dans les périodes les plus récentes, l'embaumement des morts. Ils ôtaient les organes par le fondement du corps : soit par le vagin pour les femmes, soit par l'anus pour les hommes. L'orifice était ensuite bouché par un tampon de tissu enroulé.

Des boules de coton étaient placées entre les dents et les joues afin de leur conserver du volume. Les Chachapoyas en plaçaient aussi dans le nez.

La peau du visage était enduite d'onguents, ce qui donne aux visages des momies une coloration tannée.

Les corps étaient inhumés repliés en position quasi-fœtale. Les doigts étaient liés un à un ensemble, et attachés à la tête.

Vestiges[modifier | modifier le code]

On trouve des vestiges de leur civilisation dans le district du Levant, à Jalca par exemple, ou un édifice circulaire à Colla Cruz. Ils sont les auteurs de la forteresse de Kuélap, à 3 000 m d'altitude.

  • Les Mausolés de Revash ou Usator
  • Les sarcophages de Carajia, Chipuric, Petuen, Guan, y Ucaso.
  • la Lagune des Condors

Liens externes[modifier | modifier le code]

Kuélap, la forteresse perdue des Chachapoyas

Page de la Sorbonne : résumé d'une soutenance de thèse sur l'archéologie de la région Chachapoya