Lithostratigraphie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les couches géologiques en Salta (Argentine).

La lithostratigraphie est une approche stratigraphique consistant en l'étude des empilements sédimentaires, d'un point de vue géométrique et pétrographique.

Utilité[modifier | modifier le code]

La lithostratigraphie définit des unités lithostratigraphiques d'après la reconnaissance de faciès et de discontinuités, en accord avec la loi de Walther (la succession verticale des faciès reflète une migration latérale des paléoenvironnements).

Les unités ainsi caractérisées sont cependant rarement synchrones avec le découpage biostratigraphique donc avec les ligne-temps des étages. De ce fait, la lithostratigraphie est essentiellement un outil de corrélation régionale, qui s'avère très utile pour préciser les évolutions dynamiques des paléoenvironnements[1].

En complément de l'étude des systèmes de failles/faillettes, la connaissance lithostratigraphique apporte aussi des informations essentielles à l'estimation du potentiel d'absorption/désorption, d'adsorption et de circulation horizontale ou verticale de fluides (eau, hydrocarbures) ou de gaz, ou de polluant dans le substrat géologique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F Delpech (2005) Utilité et utilisation de la biostratigraphie en archéologie préhistorique ; Bulletin de la Société préhistorique française, Vol 102, N°4, pp. 749-755 (PDF avec JSTOR)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) HEDBERG H. (1979) Guide stratigraphique international. Classification, terminologie et règles de procédure, Doin éd., Paris, 233 p.