Taphonomie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Perforations d'éponges et tubes encroutés de vers serpulidae sur une coquille moderne de Mercenaria de Caroline du Nord.

La taphonomie (du grec τάφος taphos, « enfouissement », et νόμος nomos, « loi ») est la discipline de la paléontologie qui étudie tous les processus qui interviennent après la mort d'un organisme jusqu'à sa fossilisation ainsi que la formation des gisements fossiles.

Historique[modifier | modifier le code]

Le terme « taphonomie » a été proposé par le paléontologue russe/soviétique Ivan Efremov en 1940 pour désigner l'étude du passage des restes ou produits des organismes vivants de la biosphère à la lithosphère.

Méthodes[modifier | modifier le code]

La taphonomie s'appuie sur des disciplines telles que l'écologie, la géochimie ou la sédimentologie. Elle étudie des processus tels que la décomposition et la diagenèse.

Taphonomie expérimentale[modifier | modifier le code]

La taphonomie expérimentale consiste en l'étude des modalités de décomposition (biologique et/ou physico-chimique), de transport, d'enfouissement et de diagenèse dans un cadre artificiel contrôlé. Par exemple, l'étude de la décomposition de lamproies et d'amphioxi a permis de se rendre compte des biais qu'elle peut causer quant aux interprétations paléontologiques[1]. Dans ce cas précis, il paraît possible que certains fossiles de chordés aient été classés au sein de clades plus basaux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. R. S. Sansom et al., « Non-random decay of chordate characters causes bias in fossil interpretation », Nature, 463, pp. 797-800.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]