Christiane Chauviré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chauviré.
Christiane Chauviré

Christiane Chauviré, née Barrès[Informations douteuses] en 1945, est une philosophe française. Ancienne élève de l'École normale supérieure, elle est agrégée de philosophie et docteur dÉtat. Elle a été professeur à l'Université Paris I-Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de Charles Sanders Peirce et de Ludwig Wittgenstein, elle a publié sur ces auteurs plus d'une vingtaine d'ouvrages.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 30 octobre 1945[1], à Lyon[Informations douteuses], Christiane Chauviré intègre l'École normale supérieure de jeunes filles en 1965. Après avoir obtenu l'agrégation de philosophie, elle soutient successivement à l'université de Paris I une thèse de troisième cycle sur Il Saggiatore de Galilée (1975), puis une thèse d'État sur Charles Sanders Peirce (1988).

Après avoir enseigné aux universités de Franche-Comté et de Nantes, elle est élue en 1995 à Paris I, où elle anime avec Sandra Laugier le séminaire "Mental et Social". Elle y crée l'équipe EXeCo (composante de l'EA «Philosophies Contemporaines») et fonde la composante «Philosophie contemporaine» du master de philosophie de Paris I. Elle défend une philosophie de l'esprit et du langage d'inspiration wittgensteinienne, critique vis-à-vis du discours qui accompagne les sciences cognitives et s'attache à développer une philosophie sociale du sens. Elle a régulièrement collaboré à la revue Critique.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Ludwig Wittgenstein, collection Les Contemporains, n° 5, Paris, Éd. du Seuil, 1989 [Prix Rhône-Alpes de l'essai 1989].
  • Hofmannsthal et la métamorphose : variations sur l’opéra, collection Tiré à part, Combas, Éd. de l'Éclat, 1991.
  • Peirce et la signification : introduction à la logique du vague, Paris, PUF, 1995.
  • La philosophie dans la boîte noire : cinq pièces faciles sur Wittgenstein, Kimé, 2000.
  • Wittgenstein : les mots de l’esprit : philosophie de la psychologie, coédité avec S. Laugier et J. J. Rosat, Vrin, 2001.
  • Le vocabulaire de Wittgenstein (avec Jérôme Sackur), Paris, Ellipses, 2003.
  • Le vocabulaire de Bourdieu (avec Olivier Fontaine), Paris, Ellipses, 2003.
  • Voir le visible : la seconde philosophie de Wittgenstein, Paris, PUF, 2003.
  • La régularité, Raisons Pratiques, coédité avec A. Ogien, Paris, Éd. de l’EHEESS, 2003.
  • Le grand miroir : essais sur Peirce et sur Wittgenstein, collection Annales de l’université de Franche-Comté, n° 767 Besançon, 2004 [recueil d'articles publiés entre 1979 et 1992].
  • Le moment anthropologique de Wittgenstein, Paris, Kimè, 2004.
  • Lire les recherches philosophiques de Wittgenstein, coédité avec S. Laugier, Paris, Vrin, 2006.
  • Dynamiques de l'erreur, coédité avec Louis Quéré et Albert Ogien, Paris, Éditions de l'EHESS, 2008.
  • William James : Psychologie et cognition, (coédité avec Claude Debru et Mathias Girel), Paris, Pétra, 2008.
  • L’œil mathématique : essai sur la philosophie mathématique de Peirce, Paris, Vrin, 2008.
  • L'immanence de l'ego, Paris, PUF, 2009.
  • Lire le Tractatus logico-philosophicus de Wittgenstein, Paris, Vrin, 2009.
  • Wittgenstein en héritage, Paris, Kimé, 2010.
  • Dictionnaire Bourdieu, (avec S. Chevallier), Paris, Ellipses, 2010.
  • Wittgenstein : expériences, (avec L. Ucciani), Revue philosophique des PUFC, 2010.
  • Wittgenstein et les questions du sens, L'art du comprendre, no 20, 273 p., 2011.
  • Lectures de Wittgenstein, (coédité avec S. Plaud), Paris, Ellipses, 2012.
  • Wittgenstein and Pragmatism, (coédité avec S. Plaud), EJPAP, 2012.
  • Le mental et le social, (coédité avec Bruno Ambroise), Paris, Éd. de l'EHESS, 2013.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • L'Essayeur de Galilée, [introd., trad. et notes par] Christiane Chauviré, Annales littéraires de l'Université de Besançon, n° 234, Paris, Les Belles Lettres, 1979 [version revue et corrigée d'une thèse de 3e cycle en philosophie soutenue à l'université de Paris I en 1975].
  • David Pears, La pensée-Wittgenstein : du « Tractatus » aux « Recherches philosophiques », collection Aubier philosophie, Paris, Aubier, 1993.
  • Le Manifeste du Cercle de Vienne et autres écrits, trad. collective, A. Soulez éd., PUF, 1985; rééd. Vrin, 2010.
  • Charles Sanders Peirce, Le raisonnement et la logique des choses : les conférences de Cambridge (1898), trad. en collaboration avec Pierre Thibaud et Claudine Tiercelin, collection Passages, Paris, Éd. du Cerf, 1995.
  • Les Dictées de Wittgenstein à Waismann et pour Schlick, vol. I, A. Soulez éd., PUF, 1997.

Une liste complète de ses publications se trouve sur sa page personnelle de l'auteur, cf. ci-dessous.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christiane Chauviré, Ludwig Wittgenstein, Ed. du Seuil, "Les Contemporains", 1989.

Liens externes[modifier | modifier le code]