Christian Chelman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christian Chelman

alt=Description de l'image Christian Chelman(par Y.Swolfs).jpg.
Naissance 15 janvier 1957
Luluabourg, Congo belge
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Activités magie - prestidigitation
Mouvement artistique Magie bizarre, Illusionnisme fantastique
Récompenses Ron Mc Millan (1993)

Christian Chelman est un illusionniste belge né en 1957. Il est spécialisé en close-up, cartomagie, tricherie, mentalisme, magie bizarre, storytelling magic et illusionnisme fantastique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christian Chelman est né en 1957 à Luluabourg, au Congo belge. Il a commencé la magie à l'âge de 15 ans, suite à un tour que lui avait montré un copain de judo. Dans les années 80, il commence à s’intéresser au mentalisme et à la Bizarre magick. En 1982, il sort son premier livre : Delirium Magicum et l'envoie à Jean Merlin qui composera peu de temps après un Mad Magic spécial Chelman. En 1993, il remporte le "Ron Mc Millan"[1], une compétition de close-up, à Londres, avec son spectacle Delirium Magicum[2]. En 1994, il publie son premier livre américain : Capricornian Tales. D'autres publications suivront. En parallèle, Christian Chelman développe et présente de nombreux spectacles pour petits groupes. Il donne également séminaires et conférences dans le monde (en particulier aux États-Unis, en Angleterre, en en Autriche). Il a travaillé de nombreuses années au Magic Castle d'Hollywood (en décembre 1986, juillet 1987, juillet 1989, aout 1991).

Il est aussi licencié en éducation physique, agrégé de l'enseignement secondaire supérieur (ULB) et ceinture noire de judo.

Orientations artistiques[modifier | modifier le code]

C.Chelman

Sur les autres projets Wikimedia :

Christian Chelman cherche à redonner au merveilleux toute sa place dans l'approche magique. Il a développé sa propre conception de l'illusionnisme, qu'il appelle l'Illusionnisme fantastique (inspiré du réalisme magique). Une partie de son travail est présentée dans son site le Surnatéum, véritable Muséum d'Histoire Surnaturelle.

Sources d'inspiration[modifier | modifier le code]

Ses sources d'inspirations sont très variées, ce qui contribue à rendre sa magie très originale. Il s'appuie en partie sur les approches développées dans la saga Harry Potter ou dans l’œuvre d'écrivains fantastiques belges comme Jean Ray, Michel de Ghelderode ou Thomas Owen, voire d'artistes comme Cocteau.

Il s'appuie aussi sur des domaines comme la sorcellerie, le spiritisme, l'ésotérisme et l'occultisme, l'histoire secrète, le réalisme fantastique, la parapsychologie, la cryptozoologie, l'ethnologie (en particulier le chamanisme), la science (Tesla, les voyages dans le temps…) ou les légendes (fantômes, vampires, malédictions, etc.).

Les légendes "modernes", en particulier celles véhiculées par le cinéma, comme Indiana Jones, James Bond ou les super-héros irriguent également son travail.

Concepts[modifier | modifier le code]

Importance de la perception[modifier | modifier le code]

Christian Chelman considère que la magie se trouve dans l'esprit du spectateur[3], son art consiste à provoquer cette émotion chez l'autre en combinant objets mystérieux ou profanes, conte et techniques de l'illusionnisme. Si l'alchimie a pris, c'est le spectateur qui lui attribuera le rôle de magicien[4],[5].

Les objets[modifier | modifier le code]

Les objets tiennent une place importante dans le travail de Chelman. Sa démarche consiste à trouver et présenter de vrais objets chargés (i.e. intrinsèquement intrigants ou magique), ce sont des hantiquités (hauntiques(en)) ou antiquités hantées (voire des MacGuffin). Ces objets sont accompagnés d'histoires, créées à partir de recherches historiques poussées et s'ancrent dans des contextes détaillés et hautement crédibles. Puis, à partir de cette grande vraisemblance, l'objet et son histoire dévient lentement vers la magie[6].

Cette approche magique fusionnant action théâtrale et technique de l'illusionniste peut se résumer dans le concept de triangle Histoire-Routine-Objet

Capsule temporelle - Time capsule[modifier | modifier le code]

La création de Capsules temporelles (Time capsules) est au cœur de la conception d'effets d'illusionnisme fantastique. C'est un des principes fondamentaux de la mise en place des Hauntiques. Elle consiste à regrouper des objets d'époques, magiques ou non, de manière réfléchie et cohérente. Cet ensemble peut alors servir de support à une histoire présentée comme réelle (et pouvant l'être en partie), voire une routine magique. Cette construction dépend de beaucoup de facteurs dont les principaux restent les objets centraux et les moyens d’acquérir certains objets parallèles[7].

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • Delirium Magicum : spectacle (50 min) en condition rapprochée (20 à 50 personnes)
  • Orishas : spectacle/conférence autour du chamanisme, magie yoruba
  • Le Cabinet de Curiosités : spectacle (1 h) sur le thème des Objets Hantés et Légendes du Surnatéum
  • Gambling Scams : animation/spectacle (2-3 h) autour du jeu et des tricheries. Basé sur un objet présenté dans le Surnateum.
  • La Boîte de Magies : spectacle-conte, basé sur la boîte présentée dans le Surnateum.
  • Vampyres : conférence-spectacle sur le thème de l'Hystérie Vampirique du XVIIIe siècle[2].
  • Prodiges : Spectacle de mentalisme sur le thème des super-pouvoirs[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages consacrés à l'illusionnisme[modifier | modifier le code]

  • 1982 : (fr) Delirium Magicum - the close-up magic of Christian Chelman, texte de Jean Vatlet, photos de Andre Reyntjens, auto-édition.
  • 1993 : (en) Capricornian Tales, L & L Publishing, 105 p. Avec une préface de T. A. Waters.
  • 1999 : (fr) Légendes Urbaines, Joker Deluxe, 256 p. Tiré à 500 exemplaires. Retiré en 2012 par Fantaisium (1000 ex.).
  • 2003 : (fr) Compendium Sortilégionis, Slatkine, 256 p. Tiré à 800 exemplaires (+15 réservés aux membres du Surnateum). Illustré par Benoît Drager.
  • 2006 : (en) Hauntiques, MPMagic (Marco Pusterla), 170 p. Tiré à 1000 exemplaires.
  • 2012 : (fr) Fabula Hermetika, Fantaisium, 280 p. Tiré à 1000 exemplaires. Illustré par Benoît Drager.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • 2012 : (fr) La Magie d'Hofzinser, Fantaisium, 224 p. Tiré à 1000 exemplaires. Avec une couverture inédite de Benoit Drager.
  • 2013 : (fr) Mentalisme Pratique, Theodore Annemann, Fantaisium.

BD[modifier | modifier le code]

  • Rhésus, Brüsel, 1999
    Scénario : Christian Chelman - Dessin : Yves Swolfs - 500 exemplaires numérotés et signés par les auteurs

VHS/DVD consacrés à l'illusionnisme[modifier | modifier le code]

  • 1994 : (en) Christian Chelman Lecture, International Magic Studio (Mc Millan).
  • 1995 : (fr) Séminaire Christian Chelman, Joker Deluxe & Paris Magic. VHS ca 120'(réédité depuis en DVD par HBM productions).
  • 1998 : (fr) Blitz & Overblitz, Joker Deluxe & Imagick, VHS 120' (réédité en 2011 en DVD chez Fantaisium).
  • 2001 : (fr) Gobelets et Bagout, Joker Deluxe, VHS 80' (réédité en 2011 en DVD chez Fantaisium).
  • 2012 : (fr) Le Belge à la Table de Jeu, Fantaisium, coffret double DVD 150'. Contenant le Chelman Marked Deck au tarot inédit dessiné par Benoit Drager.

Brochures consacrées à l'illusionnisme[modifier | modifier le code]

Toute première version du tour Pacte (tiré à 13 exemplaires), qui donnera ensuite Pacte (in Capricornian Tales) et Paradise Lost
  • 1983 : Vaudou
  • 1984 : Zodiaque - essai sur un effet mental classique, auto-édition, 18 p. Republié dans Légendes Urbaines, pp. 55–59.
  • 1985 : Maléfices
  • 1986 : Brainstorm
  • 1987 : Runes
  • 1988 : Blitz, auto-édition
  • 1997 : Overblitz, auto-édition
  • 1997 : Musée des Hantiquités
  • Chelmania, auto-édition
  • Occulte
  • Tryptyc
  • Relics
  • Time Trap, auto-édition

Revues[modifier | modifier le code]

Revues auxquelles il a collaboré[modifier | modifier le code]

Revues lui ayant consacré un numéro spécial[modifier | modifier le code]

  • Mad Magic, mai 1983, n°45, Spécial Christian Chelman
  • Revue de la prestidigitation, n° 413, 1989 : La Magie Fantastique de Christian Chelman - AFAP
  • Arcane, 1991, n° 62 Spécial Christian Chelman
  • Magicus journal, 1994, n° 80, Il était Chelman une fois !
  • Mindonmania, 1998, Spécial Christian Chelman
  • Revue de la prestidigitation, n° 521, janvier-février 2001 : Christian Chelman. Légende urbaine - AFAP, 40 p.
  • The Altar Flame, vol 4 - issue 2
  • The New Invocation, n°75
  • Magicus, n°30
  • Genii, vol. 70, no. 10, octobre 2007[8].
  • Magic, octobre 2007[9].

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Thomas Owen, 1998, Œuvres complètes - Tome 4, Lefranc, 780 p., (ISBN 2-87153-595-7). Un article Christian Chelman (pp. 723–725)lui est consacré. Thomas Owen a également écrit pour Paris Match un article traitant de Christian Chelman.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.internationalmagic.com/pages/competition.html
  2. a, b et c http://www.surnateum.com/
  3. Séminaire, cf. publications
  4. Légendes Urbaines, cf. publications
  5. Compendium Sortilégionis, cf. publications
  6. Tous les ouvrages de Chelman, cf. publications.
  7. Voir un exemple de time capsule de Chelman sur le site de Outlaw Effects. Ce concept est également traité dans Fabula Hermetika
  8. http://www.annelaurejacquart.com/references_publication-dans-genii-couverture-et-article-sur-christian-chelman_261
  9. http://www.annelaurejacquart.com/references_publication-et-une-de-magic-portraits-de-christian-chelman_527