Christian-Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg (1798-1869)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christian-Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg (1798-1869)

Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg, (en allemand Christian August von Schleswig-Holstein-Sonderburg-Augustenburg), né le 19 juillet 1798 à Copenhague, décédé le 11 mars 1869 à Schleswig.

Il fut duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg 1814 à 1869 et duc de Schleswig-Holstein.


Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Frédéric Christian II de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg et de Louise Augusta de Danemark.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

En 1820, Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg épousa Louise Sophie Danneskjold-Samsøe (1797-1867), (fille du comte Christian Danneskjold-Samsøe)

Cinq enfants sont nés de cette union, dont :

  • Henriette de Schleswig-Holstein-Sondebourg-Augustenbourg (1833-1917), en 1872, elle épousa Frédéric von Esmarch (1823-1908).

Biographie[modifier | modifier le code]

Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg fut favorable à l'émancipation des duchés de Schleswig-Holstein. Son objectif fut d'unir les deux duchés, proclamer une constitution et monter sur le trône. Descendant de Frédéric V de Danemark, il revendiqua également le trône danois.

De 1831 à à 1836, il fut membre de l'administration générale du Schleswig. Au cours de l'année 1846, il protesta contre la "lettre ouverte" du roi Christian VIII de Danemark, cette lettre ouverte concerné sa démission de son mandat de l'administration générale. Au cours de l'année 1848, il fut élu député de l'Assemblée nationale prussienne. En 1848 et 1849, Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg soutint le mouvement d'indépendance dans les duchés. Il se rendit en Prusse afin d'obtenir le soutien de la Prusse dans l'affirmation de ses droits sur le Schleswig et Holstein. S'ensuivit la déclaration de guerre entre le Danemark et le Schleswig-Holstein en 1848, cette guerre impliqua également la Prusse et la Suède. Les puissances européennes s'unir pour empêcher le démembrement du Schleswig-Holstein par le Danemark. Nicolas Ier de Russie parlant comme chef de la branche aînée de Schleswig (Holstein-Gottorp) considéra Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg comme un rebelle. Par les traités de 1767 et 1773, la Russie garantit le Schleswig au Danemark.

Le traité de Londres entre le Danemark et la Prusse fut signé le 2 juillet 1850, Les deux parties conservèrent leurs droits antérieurs. Le Danemark fut satisfait par le traité qui rétablissait le pouvoir royal danois en Holstein avec ou sans le consentement de la Confédération allemande. Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg fut évincé, les militaires danois se mirent en marche afin de contraindre les révoltés des duchés de Schleswig et Holstein à accepter l'autorité du pouvoir royal danois.

Après la guerre du Schleswig-Holstein (1848-1851) et le Olmützer Punktation (traité d'Olomouc le 29 novembre 1850), Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg fut exilé.

Le 31 mars 1852, la question de la succession dans le duché d'Augustenbourg fut posée, mais un accord entre les grandes puissances fut impossible.

Le 31 mars 1852, Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg vendit ses droits sur les duchés de Schleswig-Holstein au Danemark. Il vécut à Primkenau en Basse-Silésie.


Généalogie[modifier | modifier le code]

Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg appartient à la première branche de la Maison de Schleswig-Holstein-Sonderbourg, cette lignée est issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg. elle s'éteignit en 1931 au décès de Albert de Schleswig-Holstein.

Liens internes[modifier | modifier le code]


Liens externes et sources[modifier | modifier le code]

web.genealogie.free.fr