Charles Rappoport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Rappoport au congrès communiste de Marseille en 1921

Charles Rappoport, né en 1865 à Dūkštas en Lituanie et mort le 17 novembre 1941 à Cahors, est un militant communiste français d'origine russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marxiste, il milite à la SFIO. En 1914, il dénonce l'acceptation par la SFIO de la Première Guerre mondiale, le vote des crédits de guerre, et la participation au gouvernement « d'union sacrée ».

Après la guerre, il milite au sein de la SFIO pour que le parti rejoigne l'Internationale communiste. Lors du congrès de Tours en décembre 1920, il fait partie de la majorité qui fonde la Section Française de l'Internationale Communiste (qui deviendra plus tard le PCF), et il est élu au Comité directeur.

Suite à la stalinisation du PCF, il est écarté des responsabilités. En désaccord profond avec la ligne du parti et son soutien à l'Union soviétique, il quittera le PCF en 1938.

Au moment de la 2e guerre mondiale, il se retire à Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot où il sera d'abord inhumé[1]. On peut lire sur sa tombe (cimetière du Montparnasse, 25e division, Paris) l'épitaphe suivante : « Le socialisme sans la liberté n'est pas le socialisme, la liberté sans le socialisme n'est pas la liberté ».

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Philosophie de l'histoire comme science de l'évolution :
    • Première édition : éditions G. Jacques, coll. « Bibliothèque d'études socialistes » XII, Paris, 1903, XV-247 p., (notice BnF no FRBNF36054780m).
    • Dernière édition : éditions Rivière, coll. « Études sur le devenir social » no 20 Paris, 1925, XV-247 p., (notice BnF no FRBNF355939360).
  • Un peu d'histoire : origines, doctrines et méthodes socialistes, Librairie Aristide Quillet, coll. « Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière » no 1, Paris, 1912, 524 p.-[4] p., (notice BnF no FRBNF37270668d). – Note : la collection était publiée sous la direction technique de Compère-Morel et de Jean-Lorris comme « directeur-propagateur ».
  • La Révolution sociale, Librairie Aristide Quillet, coll. « Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière » no 4, Paris, 1912, 506 p.-[24] p., (notice BnF no FRBNF37270753n). – Note : la collection était publiée sous la direction technique de Compère-Morel et de Jean-Lorris comme « directeur-propagateur ».
  • Jean Jaurès : l'homme, le penseur, le socialiste.
  • Pourquoi nous sommes socialistes ?, Librairie Aristide Quillet, coll. « Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière » no 10, Paris, 1919, 653 p., (notice BnF no FRBNF37270614g). – Note : la collection était publiée sous la direction technique de Compère-Morel et de Jean-Lorris comme « directeur-propagateur ».
  • Une vie révolutionnaire : 1883-1940 : les mémoires de Charles Rappoport (texte établi et annoté par Harvey Golberg et Georges Haupt ; édition achevée et présentée par Marc Lagana), Maison des sciences de l'homme, Paris, 1991, 513 p., (ISBN 2-7351-0423-0), (notice BnF no FRBNF35475707r), (LCCN 93146996).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Quercy, n° 1, décembre 1941, p.35

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]