Bataille de Villinghausen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Villinghausen
Bataille de Willinghausen, J.F. Roesch, J.C. Jaeger: Collection de quarante-deux plans de batailles, sièges et affaires les plus mémorables de la guerre de sept ans. Francfort-sur-le-Mayn 1789
Bataille de Willinghausen, J.F. Roesch, J.C. Jaeger: Collection de quarante-deux plans de batailles, sièges et affaires les plus mémorables de la guerre de sept ans. Francfort-sur-le-Mayn 1789
Informations générales
Date 15-16 juillet 1761
Lieu Vellinghausen, près de Hamm en Allemagne
Issue Victoire des Coalisés
Belligérants
Flag of the Kingdom of Prussia (1750-1801).svg Royaume de Prusse
Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Drapeau de l'Électorat de Hanovre Électorat de Hanovre
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Commandants
Ferdinand de Brunswick-Lunebourg Victor-François de Broglie
Charles de Rohan
Forces en présence
65 000 - 70 000 hommes 100 000 - 140 000 hommes
Pertes
1 400 hommes 5 000
• Broglie : 4 700 hommes
• Soubise : 300 hommes
Guerre de Sept Ans
Batailles
Europe

Minorque (navale) (1756) · Pirna (1756) · Lobositz (1756) · Reichenberg (1757) · Prague (1757) · Kolin (1757) · Hastenbeck (1757) · Gross-Jägersdorf (1757) · Moys (1757) · Rochefort (1757) · Rossbach (1757) · Breslau (1757) · Leuthen (1757) · Carthagène (navale) (1758) · Olomouc (1758) · Saint-Malo (1758) · Rheinberg (1758) · Krefeld (1758) · Domstadl (1758) · Cherbourg (1758) · Zorndorf (1758) · Saint-Cast (1758) · Tornow (1758) · Lutzelberg (1758) · Hochkirch (1758) · Bergen (1759) · Kay (1759) · Minden (1759) · Kunersdorf (1759) · Neuwarp (navale) (1759) · Hoyerswerda (1759) · Baie de Quiberon (navale) (1759) · Maxen (1759) · Meissen (1759) · Landshut (1760) · Emsdorf (1760) · Warburg (1760) · Dresde (1760) · Glatz (1760) · Legnica (1760) · Rhadern (1760) · Berlin (1760) · Kloster Kampen (1760) · Torgau (1760) · Belle-Île (1761) · Langensalza (1761) · Cassel (1761) · Grünberg (1761) · Villinghausen (1761) · Ölper (1761) · Kolberg (1761) · Wilhelmsthal (1762) · Burkersdorf (1762) · Lutzelberg (1762) · Almeida (1762) · Valencia de Alcántara (1762) · Nauheim (1762) · Vila Velha de Ródão (1762) · Cassel (1762) · Freiberg (1762)


Amérique du Nord
Guerre de la Conquête (1754-1763)

Jumonville Glen (1754) · Fort Necessity (1754) · Fort Beauséjour (1755) · 8 juin 1755 · Monongahela (1755) · Petitcoudiac (1755) · Lac George (1755) · Fort Bull (1756) · Fort Oswego (1756) · Kittanning (1756) · Fort William Henry (1757) · Louisbourg (1758) · Le Cran (1758) · Fort Carillon (1758) · Fort Frontenac (1758) · Fort Duquesne (1758) · Fort Ligonier (1758) · Québec (1759) · Fort Niagara (1759) · Beauport (1759) · Plaines d'Abraham (1759) · Sainte-Foy (1760) · Ristigouche (navale) (1760) · Mille-Îles (1760) · Signal Hill (1762)


Antilles

Cap-Français (1757) · Martinique (1759) · Guadeloupe (1759) · Dominique (1761) · Martinique (1762) · Cuba (1762)


Asie
Troisième guerre carnatique (1757-1763)

Chandernagor (1757) · Plassey (1757) · Gondelour (1758) · Negapatam (navale) (1758) · Condore (1758) · Madras (1758) · Pondichéry (navale) (1759) · Masulipatam (1759) · Chinsurah (1758) · Wandiwash (1760) · Pondichéry (1760) · Manille (1762)


Afrique de l'Ouest

Saint-Louis (1758) · Gorée (1758) · Gambie

Coordonnées 51° 39′ 44″ N 7° 59′ 43″ E / 51.6622, 7.99528 ()51° 39′ 44″ Nord 7° 59′ 43″ Est / 51.6622, 7.99528 ()  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Villinghausen.

La bataille de Villinghausen est un épisode de la guerre de Sept Ans qui se déroula les 15 et 16 juillet 1761 entre la France et une coalition réunissant la Prusse, la Grande-Bretagne et le Hanovre dirigée par le prince Ferdinand de Brunswick.

Au départ, deux armées françaises dirigées par les maréchaux Victor-François de Broglie et le Charles de Rohan, prince de Soubise, se réunirent en juillet 1761 avec comme but la prise de la ville de Lippstadt. En face, les Alliées s'étaient établis le long d'une série de colline avec à leur droite la rivière Lippe ainsi que la rivière Ahse en leur centre. Pendant ce temps, le maréchal de Broglie progresse au nord de l'Allemagne repoussant les troupes allemandes de Wutginau. Cependant, les troupes britanniques commandées par John Manners positionnées juste au sud de Wutginau résistèrent à l'assaut français et bloquèrent celui-ci. À ce moment, des renforts arrivèrent des deux côtés et Ferdinand décida de renforcer sa gauche au détriment de sa droite.

Le lendemain matin, De Broglie poursuivit son attaque sur la gauche adverse en espérant que Soubise attaquerait à droite. Mais ce dernier ne se limita qu'à de petites actions contre l'aile droite adverse. Ce problème de commandement s'explique par le grade équivalent des deux hommes, aucun n'a le droit de commandement sur l'autre. Très vite, les renforts alliés commandés par Wolff arrivent du côté de la rivière Lippe. Cela permet à Ferdinand d'attaquer le flanc français et de stopper l'offensive de Broglie. Assez vite, les Français sont contraints au repli.

Monument pour la bataille de Villinghausen érigé en 1912.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]